Le monde de Sword Art Online s'offre à vous, survivrez-vous à l'aventure...?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
C'est l'été dans l'Aincrad, un event a été lancé pour l'occasion ! N'hésitez pas à vous inscrire et y participer !

Partagez|

[06.11] Avalon [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
nouveau

avatar

Je m'appelle Avalon et je suis nouveau


Messages : 2
Date d'inscription : 05/11/2018


MessageSujet: [06.11] Avalon [Terminé] Lun 5 Nov - 3:54


Ryuu Kaminari

« Ne t'inquiètes pas, je resterai toujours auprès de toi »




Feat. : Source (Touken Ranbu) - Doudanuki Masakuni

Pseudonyme : Avalon

Âge : 20 ans

Date d'anniversaire : 21 février

Fille ou garçon ? : Garçon

Nationalité : Japonais

Classe : Combattant

Et ton arme ? : Sabre à deux mains

Autres compétences : Poigne de fer - Stratège

Ce que tu aimes : la crème glacé, la bonne compagnie, la franchise, les femmes de petites tailles

Ce que tu n'aimes pas : le blanc, le brocoli, les femmes fatales, les aguicheuses, les menteurs, les lâches

Histoire x 360 mots min

Je suis né dans la préfecture de Saitama, mon père s'appelait Higekawa Akashi et ma mère Ryuu Misaka. Ma mère entretenait une bibliothèque et mon père travaillait au Ministère de la Défense. Je suis l'aîné de cinq enfants, mon cadet, Kichi, âgé actuellement de seize ans, ma jeune soeur d'onze ans, Kumiko et les benjamins Ren et Aoka, âgé de deux ans chacun.

La relation entre mon père et moi-même était très solide au début de mon enfance. Ce dernier passait énormément de temps avec moi, nous nous amusions comme des petits fous. Mon père était vraisemblablement mon modèle, mon idole, la personne la plus importante de ma vie... et pourtant, dès la naissance de Kichi, Akashi commença à passer de moins en moins de temps avec moi et plus avec mon petit frère. Je détestais cela et j'ai déjà pensé à lui vouloir du mal, mais j'ai rejeté l'idée quand je l'ai vu, si beau, si attendrissant. Ma relation avec mon père pouvait être moins fréquente, elle n'en restait pas moins soudée. Soudée jusqu'au jour où il a appris qu'il allait avoir un troisième enfant. Mon père devenait très souvent absent, il rentrait très tard et il puait l'alcool. Le soir de la naissance de Kumiko, père n'était pas présent, même qu'il a disparu. Ses bagages avaient été fait à la va vite et il était parti. Je l'ai attendu pendant plusieurs semaines, mais il n'est jamais revenu. Je lui en ai toujours voulu d'avoir gâcher le reste de ma vie, même si je ne la considère pas si ratée que cela. Je ne l'ai jamais revu depuis ce matin-là où il m'avait adressé un sourire désolé avec son regard de chien battu.

Quant à ma mère, à l'inverse de mon père, notre relation était assez distancielle et nous passions moins de temps ensemble. Elle semblait toujours ne prêter attention qu'à mon père et pourtant, elle restait douce et calme dans les quelques moments que nous passions ensemble. Elle n'a jamais rejeté un nouvel enfant et je crois qu'elle a pris un peu plus conscience de la place qu'étaient ses enfants chez elle. À l'arrivée de Kichi, elle passait moins de temps à sa bibliothèque et fermait de plus en plus tôt. J'ai commencé à me rapprocher de ma mère, petit à petit, et mon adoration pour elle en fit autant. Je suis juste navré de ce qu'elle a dû ressentir quand mon chien de père a fui la queue entre les jambes et qu'il a laissé mère toute seule pour s'occuper de nous. Elle devait alterner entre son travail, Kumiko qui demandait beaucoup trop d'attention et moi et Kichi qui restions là à la regarder faire. Pourtant, un jour, je me suis décidé à aider ma mère en m'occupant de mon frère et de ma soeur. J'ai appris assez tôt à cuisiner, à changer des couches, préparer le biberon et occuper mon frère. Ma mère m'était reconnaissante, mais tout ce que je voulais c'était l'alléger du poids qu'elle portait à cause de mon père. En soit, je subissais par sa faute et ma colère pour lui augmentait de jour en jour.

Mon temps libre était quasi inexistant dans ma vie et mon occupation principale était dédiée à Kichi et Kumiko. J'ai développé un puissant lien avec eux, Kumiko qui cessait souvent de brailler quand elle était dans mes bras et Kichi qui savait garder son calme en ma présence. Je n'avais pas beaucoup d'amis à l'école, car j'étais assez mature pour mon âge et les autres enfants n'arrivaient pas à me suivre dans mes discussions et encore moins à me comprendre. J'ai été un peu rejeté par ceux-là, mais j'étais très proche des professeurs, j'aimais leur parler des progrès de Kichi et Kumiko. Je savais garder une certaine relation avec les autres enfants, car j'étais intelligent et mes camarades appréciaient mon aide pendant les cours. J'ai développé une certaine intuition de grand frère protecteur qui m'avertissait un peu quand Kichi ou Kumiko étaient en danger, mais cela ne m'a pas empêché de relâcher mon attention. Kichi profitant, un jour, de ma fatigue, s'échappa dans le parc attiré par un bruit inconnu. Je l'ai cherché longtemps avant de l'entendre crier au loin. Quand je suis arrivé en vue de l'origine des cris, j'ai vu Kichi qui était accoudé à un mur face à un chien qui ne semblait pas lui en vouloir du bien. Je me suis jeté sur le chien pour protéger mon petit frère et j'ai été griffé à l'oeil gauche, c'est cela qui causa la cicatrice que j'ai actuellement.

La seule distraction, les seuls moments où je pouvais être libre de mes actions, je les réservais pour mes sessions sur des MMORPG et je ne gâchais pas un seul instant de jeu. Cela restait mon échappatoire à toute cette vie compliquée. Avec le peu d'argent de poche que ma mère me donnait pour me remercier du temps que je passais avec Kichi et Kumiko, je la dépensais en achetant un nouveau jeu auquel je jouais jusqu'à très tard la nuit.

Ma mère s'est mise en couple avec un homme dans le milieu trentaine, j'avais dix-sept ans. J'étais heureux pour ma mère et pour ma part, je terminais des études supérieures en vue d'entrer à l'université l'année prochaine. Kichi et Kumiko qui étaient suffisamment âgés pour s'occuper d'eux-mêmes, je pouvais jouir d'une plus grande liberté. J'avais un petit cercle d'amis avec qui je m'amusais à faire les quatre-cents coups et j'étais heureux. Mais le bonheur était de courte durée, ma mère tomba enceinte de jumeaux quelques mois après le début de sa relation avec cet homme, mais ce dernier décider de rester avec ma mère. Neuf mois plus tard, elle a accouché d'une fille et d'un garçon que j'ai eu le loisir de nommer Aoka et Ren. Même si ce "beau-père" m'en avait fait la promesse, de rester auprès de mère, j'ai quand même décidé de mettre à nouveau de côté ma vie et au lieu de déménager avec mes amis en appartement, je suis resté ici pour m'occuper des nouveaux arrivés dans notre famille. Les années ont passé et je suis de plus en plus retourné vers ma vie personnelle et j'ai finalement déménagé avec mes amis.

Un jour, j'ai vu l'annonce de Sword Art Online sur le net et j'ai été attiré par ce dernier. J'ai pré-commandé le jeu et le jour J, je me suis connecté sur SAO. Le jeu était magnifique et je jubilais à l'idée des heures que j'allais passer dessus, mais ma joie fut de courte durée quand on nous a tous rassemblé dans la place centrale de la ville du premier étage et que le maître du jeu, Kayaba Akihiko nous a annoncé que nous étions enfermés, à ce jour, dans le jeu et qu'il fallait monter au centième étage pour le vaincre et être libéré de ce dernier. J'ai été dépité par cette annonce et j'ai mis du temps à finalement me décider à m'engager dans le combat pour me délivrer du jeu. Avec mon style de combat différent de la norme, j'allais marcher en ligne de front pour passer les étages et arriver au dernier étage pour sortir d'ici!

Physique x 180 mots min

On me surnomme “le démon”, vêtu de noir avec ma chevelure ébène et ma cicatrice à l’oeil gauche, il est vrai que je ressemble un peu à un démon. Surtout de par mes uns mètre-quatre-vingts, ma musculature herculéenne et mes yeux jaunes (que j’ai modifié dans SAO), j’ai tout de quoi faire peur aux gens. Avec ma tenue semi-samouraï noire, formée d’un kimono noir et d’un par-dessus de la même couleur, d’une épaulière en ébène, mon pantalon sombre et mes de mes solerets, je terrifie les passants et je m’amuse en cela.

En temps normal, dans le monde réel, je porte un uniforme d’avocat, car je faisais des études en criminalité. J’espérais que mes nombreux liens, plus tard, me permettraient de retrouver mon père et de lui rendre la monnaie de sa pièce. J’ai toujours paru sérieux et sévère, quelques soit ma tenue, pourtant, je suis tout l’inverse. De nature, mes cheveux sont moins foncés que dans SAO et mes yeux sont noirs, mais je leur ai changé leur couleur pour rendre mon personnage plus attirant. C’est peu dire que je ne passe pas inaperçu. Pour pouvoir protéger mes petits frères et mes petites soeurs, il m'a paru évident que je devais m'entraîner physiquement pour parvenir à une forme physique suffisamment équivalente et ainsi éviter tout incident comme celui que j'ai vécu étant plus jeune et qui causa ma cicatrice à l’œil gauche

Il est vrai que j’ai dit plus haut que je déteste le blanc, cela n’empêche pas que je possède, effectivement, une armure blanche. Il ne faut pas rechigner sur une armure plus élevée qu’une autre et ce malgré nos goûts vestimentaires. Cela me répugne énormément que de la porter, mais je bénéficie d’une meilleure armure en la revêtant. Il s’agit d’un kimono plus grand, plus ample qui me permet de faire des déplacements plus larges et de taille. Avec une épaulière blanche et un serre-hanches gris et rouges, ma cape à dorure dorée et mes genouillères noires, je ne manque pas de couleur et je resplendis lors d’un bal. Mes coutumes et manières plus traditionnelles font de moi quelqu’un de plus stricte et autoritaire et les autres joueurs peuvent dire que j’ai mes manies de vieux de la vieille. Quand je porte mon armure blanche, mon sabre est posé sur ma hanche gauche, tandis qu’à l’inverse, quand je porte mon armure ordinaire noire, je porte mon sabre à la hanche droite. J’ai toujours ma main, dépendamment du côté où est mon sabre, sur mon sabre pour dissuader les mécréants de me vouloir du mal. C'est grâce à ma carrure évidement que je fais tourner des têtes et qu’une majorité de criminels évitent d’être sur ma route.

Caractère x 180 mots min

Un peu buté, juste un tout petit peu, mais c’est tout de même une qualité comme un défaut chez moi. Je suis quelqu’un de très obstiné, s’il y a quelque chose que je n’arrive pas à faire, je vais le refaire jusqu’à ce que j’y arrive. On voit en moi un grand frère protecteur, j’ai un regard qui fait peur, mais je suis tendre au fond de moi. Très dévoué à aider ceux qui veulent me prêter leur main et leur personne, je fonce de l’avant avec une assurance sans bornes. Le travail d’équipe est de pair avec moi et on peut, à juste titre, me faire pleinement confiance. Je n’ai pas forcément un grand courage ou n’est quelqu’un de brave et vaillant, mais je sais rester droit face au danger, il y a d’autres personnes qui se dressent derrière moi et qui me font confiance. Je ne dois pas les décevoir, c’est tout. J’ai une attitude de cochon quand il est question d’un défi, d’un challenge et je ne gâche pas un seul instant de plaisir dans cela.

On dit de moi que je suis un cœur noir, mais que je brille par ma présence, ma fidélité et mon assiduité au combat. Ils n’ont pas tout à fait tort, je suis une machine prête à occire l’ennemi. Avec mon style de combat imprévisible, je fonds sur l’ennemi tel une ombre mouvante sans bruit, prêt à te trancher la tête en un instant. Quand je me bats, c’est tout mon corps, tout mon être entier qui cri à l’unisson et le sourire qui se lit sur mon visage. Rien ne peut m’arrêter, je suis un dieu du combat et je suis... un guerrier sans pitié. Faites attention au loup solitaire que je suis par nature, je suis ici, puis je suis ailleurs. Là où le combat est présent, le clairon qui m’appelle et je suis là pour faire éclater l’écho de ma lame sur la vôtre et sur votre corps. Criminels comme mobs, je suis éternellement présent, sur les champs de bataille comme dans votre dos, attendant le glas de la victoire et de la justice. Espérez de la clémence de ma part, mais je n’en ferai pas preuve. Les méchants, les mécréants, les tueurs et les profiteurs doivent être punis, je délivrerai ce monde de la cage virtuelle dans laquelle nous sommes, mais je ne tolérerai pas la présence du mal dans nos murs.

Protéger les jeunes au détriment de ma propre personne, quitte à me fatiguer et m’épuiser inutilement, je serai debout pour faire front sur le champ de bataille. Rien ne me vaincra tant que je saurai que des faibles, des victimes, ont besoin de mon soutien et de ma lame. On peut dire que je suis négligeant de moi-même, que je suis trop obstiné à trouver le mal, même là où il n’est pas, mais ce n’est que de la prise de précaution. Il m’arrive bien d’avoir des moments de relâche et c’est dans ces moments-là que je suis affaiblis, où je fais preuve de vulnérabilité, pourtant j’essaie de limiter ces instants de faiblesse qui font de moi l’humain que je suis. Je ne suis pas invincible et la mort m’effraie, mais j’essaie de rester fort, pourtant la peur de ne plus revoir ma famille, mes amis, me terrifie et m’empêche d’être complètement alerte. Je me sens misérable quand je sais que je n’ai pas pu sauver une vie qui aurait pu être sauvée. Je suis faible malgré ma détermination sans bornes et certaines personnes en prennent conscience assez rapidement. Ma faiblesse c’est de ne pas pouvoir être sur tous les fronts et protéger tout le monde.

Je suis colérique en voyant mon impuissance et je m’en veux d’être encore si faible actuellement. Je dois devenir fort et puissant pour tous les sauver. Je dois me montrer plus digne, plus dévoué, plus présent, mais je dois savoir prendre une pause de temps en temps, car trop de surmenage mène à la faillite et à l’échec. J’ai essuyé trop d’échecs dernièrement, je dois faire preuve de plus d’assiduité dans mon attitude et dans mes convictions. Il faut... il faut... il faut toujours plus, je dois être plus que n’importe qui pour aider tout ce beau monde à survivre!

More About You

Bonjour à tous ! Mon petit nom c'est {Lucas} et j'ai {âge} bougies à mon actif. Mais ce n'est pas tout ! Je suis un(e) {garçon} et oui ! Prend garde à moi car je n'aime pas {les menteurs} alors évites moi si tu as toutes ces choses avec toi <3. Mais si tu as {la crème glacé} alors viens, je t'accueillerais à bras ouverts ! Je suis arrivé(e) ici grâce à {mon moteur de recherche} et d'ailleurs je trouve ce forum {assez orangé}.
Une dernière chose qui s'adresse aux petits admin d'ici, j'ai bien lu votre règlement, la preuve :

Et donc me voici maintenant présenté(e) !
©️️ FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nouveau

avatar

Je m'appelle Avalon et je suis nouveau


Messages : 2
Date d'inscription : 05/11/2018


MessageSujet: Re: [06.11] Avalon [Terminé] Lun 5 Nov - 16:20

Salut, je poste ce message pour dire que j'ai terminé ma fiche et que je suis prêt pour l'évaluation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Combattant

avatar

Je m'appelle Kirito et je suis Combattant


Messages : 928
Date d'inscription : 01/05/2014


Feuille de personnage
Âge: 14
Anniversaire: 7 oct

MessageSujet: Re: [06.11] Avalon [Terminé] Mar 6 Nov - 13:04

Bonjour à toi et bienvenue sur le forum!
Rien à signaler sur ta fiche, elle est d'ores et déjà complète et je te la place à évaluer. Merci de ta patience et n'hésite pas si tu as la moindre question!

_________________
©️ by Ayura
Couleur d'écriture: #000066
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Contenu sponsorisé et je suis



MessageSujet: Re: [06.11] Avalon [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

[06.11] Avalon [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sword Art Online - Rpg - :: -Avant de commencer- :: Présentations :: Fiches à évaluer-