Le monde de Sword Art Online s'offre à vous, survivrez-vous à l'aventure...?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
C'est l'été dans l'Aincrad, un event a été lancé pour l'occasion ! N'hésitez pas à vous inscrire et y participer !

Partagez|

La trouille de ma vie [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Paladin

avatar

Je m'appelle Yagi et je suis Paladin


Messages : 111
Date d'inscription : 18/08/2017


Feuille de personnage
Âge: 31
Anniversaire: 06/08/1991

MessageSujet: La trouille de ma vie [Libre] Dim 4 Nov - 0:09

Yagi se reposait tranquillement près d'un arbre au septième étage quand elle avait vu le messager arriver vers elle en courant. Le premier truc auquel elle avait pensé, c'était de sortir sa masse et de lui jeter le regard le plus menaçant qu'elle avait en stock. Cependant, ce type n'avait pas reculé et quand elle l'avait identifié comme un PNJ, elle avait baissé son arme le temps de voir ce qu'il pouvait bien lui vouloir. Quand elle avait vu la lettre et le gars repartir, sa curiosité maladive avait été plus que piquée et elle avait lu la lettre et en constatant qu'une quête s'offrait à elle, elle l'avait acceptée sans réfléchir.

C'était sans compter l'étage qu'elle n'avait pas vu et elle blêmit en voyant qu'elle n'avait pas tout à fait le niveau pour y aller. Malheureusement, la quête était acceptée et lancée, donc elle se dit qu'elle pouvait toujours essayer d'y aller, au moins pour voir ce qu'il en serait... Et étonnamment, quand elle arriva sur le téléporteur et qu'elle découvrir l'ambiance de la ville, elle sentit des frissons d'excitation tout le long de sa colonne vertébrale. Cet étage était une pure merveille de frayeur horrifique. Yagi se posta à la sortie de la ville et regarda tout autour d'elle pour voir de sombres marécages s'étendre à perte de vue. Nulle doute que si cette Dame Chieko avait choisis d'acheter une maison ici, c'est qu'elle devait être fan des ambiances un peu glauques !

Elle réfléchissait à la meilleure façon de rejoindre ce fameux manoir quand elle ouvrit le semblant de carte qu'elle avait reçu avec sa quête, elle vit plus ou moins le chemin à suivre. Il était balisé par des torches enflammées et des champignons dont émanait de la lumière également. Yagi toucha l'un des champignons du bout de sa masse et il tangua légèrement avant de reprendre sa position initiale. Elle haussa les épaules et continua d'avancer à pas de loup, veillant à ne pas faire trop de bruit.

Après une heure de marche, elle se rendit compte que le chemin menant au manoir de Dame Chieko était une zone sûre et qu'elle ne risquait pas de se faire attaquer, aussi elle décida de courir jusqu'à la maison avant de s'installer dans la petite zone sécurisée juste devant, choquée par le spectacle qui s'offrait à elle.


Si la maison avait un jour été habitée, il devait être bien lointain.

La végétation semblait envahir la maison et y reprendre ses droits, des champignons poussaient ça et là, les panneaux en papier de riz était déboîtés, déchiquetés, éventrés... Il manquait des tuiles sur le toit et surtout, il y avait des traces de sang sur les murs extérieurs et sur le sol, jonché par des morceaux de bois brisés. Yagi cligna plusieurs fois des yeux et se mit à réfléchir très fortement à la possibilité de renoncer à cette quête, où de revenir bien plus tard quand elle aurait un niveau plus élevé. Elle ouvrit sa liste de contact et envoya un message à toutes les personnes qu'elle connaissait, pour leur demander si au aussi avec reçu une lettre de Dame Chieko et si, à tout hasard, ils comptaient réaliser cette quête en sa compagnie...

_________________
Bonjour ! Je suis Yagi ! Je parle en #666600.
Parfois, un grand dadet nommé GreenT m'accompagne, il parle en #006666. Ne t'étonnes pas s'il parle étrangement ! Il est malentendant de naissance...

Pour le moment je ne suis pas mariée... Tu veux essayer ?
Une guilde ? J'aimerais bien, mais laquelle ?
Non je n'ai pas de maison non plus, les auberges c'est plutôt cool ! (Quand c'est pas moi qui paie...)

J'ai reçu une Rose de Nathan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voleur

avatar

Je m'appelle Vikor et je suis Voleur


Messages : 52
Date d'inscription : 18/08/2018


MessageSujet: Re: La trouille de ma vie [Libre] Mer 7 Nov - 0:36

- CHALLENGE ACCEPTED

Une petite montée d’adrénaline accompagne la validation de cette quête tandis que je commence à me poser des questions sur cette Dame Chieko. Pourquoi… Pourquoi m’a-t-elle contacté ? Pourquoi maintenant ? Suis-je le seul ?

Je décroche Pandore de ma ceinture et commence à souffler dans la flûte de pan et me dirige tranquillement vers le point de téléportation en laissant l’adrénaline redescendre doucement. Je commence à me rendre compte que l’étage 25 ne va pas être une partie de plaisir… J’ai pas le niveau… Enfin bon, si ça se trouve, je ne risque pas grand-chose. Cela m’étonnerait qu’une telle quête, donnée à un tel moment, presque forcée en termes d’acceptation, distribuée à surement une majorité de joueurs, soit extrêmement dangereuse…. Bon après, c’est possible, et ça ne serait pas la première fois… Enfin bon, j’ai plus qu’à espérer ne pas être le seul à avoir répondu à l’invitation de cette dame.

Une fois la lumière bleue de la téléportation dissipée, un décor horrifique agresse mes yeux et me rassure pas des masses je dois avouer. Les seuls choses qui me font oublier le fait que je ne suis pas fan, mais alors PAS DU TOUT fan de l’horreur, c’est le souci du détails encore une fois. J’arrive à faire abstraction de l’ambiance et me concentre sur les torches et les champignons phosphorescents pullulant autour de moi. Je contemple le morceau de carte obtenu avec la quête et lève les yeux sur le chemin balisé par des torches qui s’enfonce dans les ténèbres profondes et obscures de cet étage.

Je ferme les yeux et expire lentement afin d’évacuer la tension qui est montée petit à petit depuis mon arrivée dans cette zone marécageuse. Le silence constant qui semble peser sur cet étage commence à me déranger fortement. J’ouvre mon inventaire et fais apparaître Luther en bandoulière sur mon dos. Je raccroche Pandore à ma ceinture et brise l’ambiance sonore  en attaquant une musique épique et m’accompagnant avec mon propre instrument à corde et à vent… ma voix quoi….

Après une grosse heure d’avancée sur ce petit chemin, qui n’sent pas la noisette, je finis par approcher d’une ancienne bâtisse laissée à l’abandon. Je pourrai presque la comparer à celle de ma famille, enfin après avoir enlevé  le sang séché présent à certains endroits, les panneaux décrochés et en lambeaux, et avoir remplacé les tuiles manquantes sur le toit. Je continue à chantonner légèrement tout en variant ma mélodie pour la faire basculer vers un mix épique-horreur, et en continuant à m’approcher. J’aperçois une personne qui semble perdue dans un menu et m’aperçois qu’elle patiente dans une safe zone.  J’arrête complètement de chanter, et bascule à nouveau sur une mélodie plus douce et détendue, toujours avec mon luth, et m’approche d’elle.


- Bien le bonjour, ou peut-être le bonsoir. Avec cette absence de lumière solaire, on finit par ne plus savoir l'heure qu'il est…. Le spectacle n’est pas très rassurant et engageant, n’est-ce pas ?... J’imagine que vous aussi vous avez reçu l’invitation…

Je coule un regard vers elle et remarque une certaine surprise.

- Suis-je sot ! Je ne me suis pas présenté ! J’effectue une courbette, stoppant donc la musique. Vikor est mon nom. Troubadour de mon état.
Recap:
 

_________________
Hey ! Salut Invité !
Moi c'est Vikor, et ceci est mon histoire...
Tu veux voir mes stats ?... c'est pas gratuit tu sais... Bon allez tu m'as l'air sympathique... c'est la maison qui offre !
Tu veux me faire causer ? Je parle en #04B4AE...
Ah oui au fait... J'ai pour le moment 3 partenaires en musique : Luther, Cormac et Pandore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin

avatar

Je m'appelle Yagi et je suis Paladin


Messages : 111
Date d'inscription : 18/08/2017


Feuille de personnage
Âge: 31
Anniversaire: 06/08/1991

MessageSujet: Re: La trouille de ma vie [Libre] Mer 7 Nov - 17:05

L'ambiance glauque à souhait c'était son truc à Yagi, mais là il fallait avouer que le silence presque pesant ne la mettait pas à l'aise, les traces de sang non plus. Elle entendit soudain une petite mélodie qui eut fini de lui donner le chaire de poule, mais elle se détendit un peu en voyant un joueur au curseur vert s'approcher d'elle. Elle fut surprise aussi car ce jeune homme fort séduisant ne faisait pas partie de ses connaissances. Elle pouffa comme une adolescente face à sa courbette et lui tendit une main accompagnée par un sourire doux. Au moins, avec ce type dans les parages, elle ne se laisserait pas envahir par la peur, il avait une drôle d'attitude et un sacré phrasé.

- "Enchantée, je m'appelle Yu... euh Yagi... Ici c'est Yagi."

Elle pesta contre elle-même, ce type semblant proche de son âge, elle l'avait traité comme un égal. Qu'elle aurait rencontré lors d'un team building par exemple, ça aurait bien été le genre de son ancien patron de les emmener dans un escape room basé sur des histoires glauques. La jeune maman reporta son attention sur la maison et le silence s'installa doucement entre les deux joueurs. Finalement la jeune maman se laissa tomber sur les fesses et invita Vikor à en faire de même. Elle se voyait mal attendre encore longtemps debout, même si la fatigue ne se faisait pas sentir.

- "J'ai envoyé un mp à tous mes contacts pour cette quête. J'ai rien fait de spécial pour recevoir la lettre, tu l'as aussi d'ailleurs ? Enfin bon, je glandais quelques étages plus bas, mais même si j'ai le niveau, je préfère pas entrer dans cette baraque toute seule tu vois l'idée ? "

Elle scrutait chaque détail de la bâtisse et finit par avouer que ça avait dû être une magnifique maison avant qu'elle ne soit complètement dévastée par le temps. Le jeune maman se mordait la lèvre inférieur avec appréhension, ne sachant pas dans quelle galère elle et Vikor s'embarquaient. Elle n'avait pas encore osé faire le tour de l'extérieur de la maison, ne sachant pas où s'arrêtait la safe zone précisément et ne voulant pas faire trop de test toute seule. Finalement, rester là un moment n'était pas une mauvaise idée, elle proposa à Vikor d'attendre qu'au moins une autre personne les rejoigne pour qu'ils puissent avoir une chance. Elle lui proposa d'au moins entrer dans le hall d'entrée (où du moins dans ce qu'il en restait) pour ne pas être dehors s'il commençait à bruiner. Le pas de porte lui convenait d'ailleurs très bien aussi, mais elle commençait à se sentir un peu stressée.

Elle porta alors son attention entière sur Vikor, l'analysant des pieds à la tête (et le jugeant très à son goût) avant de tilter sur ce qu'il lui avait dit en arrivant. Un troubadour ? Mais alors il chantait ? C'était ce qu'il faisait dans la vraie aussi ? Elle n'osa pas lui poser la question et se contenta de récolter des informations beaucoup plus sages.

- "Tu t'es présenté comme un troubadour ? Tu me jouerais quelque chose pour tromper l'ennui ? J'ai l'impression que ce silence va finir par me tuer les oreilles pas toi ?"

_________________
Bonjour ! Je suis Yagi ! Je parle en #666600.
Parfois, un grand dadet nommé GreenT m'accompagne, il parle en #006666. Ne t'étonnes pas s'il parle étrangement ! Il est malentendant de naissance...

Pour le moment je ne suis pas mariée... Tu veux essayer ?
Une guilde ? J'aimerais bien, mais laquelle ?
Non je n'ai pas de maison non plus, les auberges c'est plutôt cool ! (Quand c'est pas moi qui paie...)

J'ai reçu une Rose de Nathan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forgeron

avatar

Je m'appelle Yueko et je suis Forgeron


Messages : 14
Date d'inscription : 07/09/2018


MessageSujet: Re: La trouille de ma vie [Libre] Ven 9 Nov - 17:16

Je me baladais a l'étage 25 quand l'étrange PNJ se présenta a moi, une quête a cet étage cela me paraissait compliqué mais si je croisais d'autre personne qui se rendait a l'étrange manoir rien n'était impossible. J'acceptais la quête et commencé a me rendre en direction du manoir. Cela semblait être une quête pour Halloween donc mon calme aller sûrement être mis à rude épreuve, mais j'aimais ce genre de petit évent. Au bout d'une demi-heure de marche, je rencontrais par hasard deux personnes en pleine discussion. Je m'approchai calmement d'eux tout en reconnaissant un des deux visages, il s'agissait de Vikor ! La seconde personne m'était inconnue.

Bonsoir, comment aller vous? Vikor ravit de te revoir. Mademoiselle enchantée, je m’appelle Yueko. Vous vous rendez également au manoir pour la quête ?

J espérais que ma rencontre fortuite avec ces deux personnes, n'était pas le fruit du hasard et qu'il se rend également a la quête car l'environnement commencé a me peser et un peu de compagnie ne me ferait pas de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voleur

avatar

Je m'appelle Vikor et je suis Voleur


Messages : 52
Date d'inscription : 18/08/2018


MessageSujet: Re: La trouille de ma vie [Libre] Sam 17 Nov - 18:25

La jeune femme se présente sous le nom de Yagi et il semblerait qu’elle ait failli me donné son véritable nom. Je souris du coin des lèvres en me disant que j’aurai tout à fait pu faire la même erreur il y a encore quelques mois. Son carré roux un peu plongeant et ses yeux noirs m’hypnotise quelques minutes avant que je ne reprenne contenance au moment où la dame s’assoie et m’invite à en faire autant.  Ayant toujours mon luth en main, je fais passer la bandoulière par-dessus ma tête pour pouvoir le poser au sol en même temps que mon postérieur et que je m’appui contre un poteau traînant dans le coin.

Yagi-san m’annonce qu’elle a envoyé un message privé à tous ces contacts, ce qui m’indique que nous pourrions recevoir de la visite prochainement. Pour ma part, je n’ai pas pensé à le faire et ça ne servirai pas forcement à grand-chose vu qu’elle n’est pas très fournie, ma liste.  De plus, parmi les personnes  que je pourrais contacter, je ne pense pas qu’Ethana-dono ferait le déplacement, Snow-san va surement y aller de son côté avec une de ses connaissances, et Yueko-sensei est surement débordée suite à sa réouverture.

D’après les dires de ma camarade d’attente, elle possède quelques niveaux de plus que moi puisqu’elle semble avoir le niveau pour arpenter cet étage. Par contre, je la comprends tout à fait quand elle me dit ne pas vouloir pénétrer seule dans la vieille bâtisse. Elle me propose d’attendre pour si une personne supplémentaire nous rejoint et d’aviser à ce moment là. Et alors qu’elle me propose d’avancer dans le hall d’entrée pour nous protéger d’une potentielle bruine, je m’aperçois qu’elle m’observe des pieds à la tête. Ses yeux semblent m’analyser sous toutes les coutures, ce qui me fait penser que je n’ai pas encore essayé d’obtenir des informations sur un joueur avec la compétence Analyse. Je décide donc discrètement d’activer la compétence alors qu’elle m’interpelle soudainement.


- Tu t’es présenté comme un troubadour ? Tu me jouerais quelque chose pour tromper l’ennui ? J’ai l’impression que ce silence va finir par me tuer les oreilles, pas toi ?

J’opine du chef alors que mon résultat s’affiche, et ne m’apprend pas rien de plus que ce que je ne savais déjà. Un magnifique 23+ s’affiche et m’indique donc que son niveau est supérieur ou égal à 23 et la couleur orange me signale que mon analyse n’est pas du tout précise… Ce qui corrobore les informations qu’elle m’a fourni il y a quelques minutes. Je ferme la petite fenêtre d’un geste rapide et, histoire de détourner l’attention de la jeune femme, au cas où elle se pose des questions, décoche un sourire à Yagi-san. J’ouvre rapidement mon inventaire et matérialise Cormac.

- Mais avec plaisir, ma bonne dame ! Je vous laisse le choix de l’instrument : Cornemuse, Luth ou Flûte de Pan ? dis-je en pointant chaque instrument à la suite.

Son choix se porte sur Luther. Je range donc Cormac et empoigne mon luth en commençant à réfléchir à la mélodie que je pourrais jouer. Et au moment même où l’inspiration commence à venir, une voix familière retentit à proximité. Je me tourne vers la jeune forgeronne qui vient d’arriver, lui décoche un sourire chaleureux et incline la tête en guise de salut. Puis je ferme les yeux et sans prendre le temps de lui répondre, laisse la musique envahir les lieux. Un rythme assez rapide, une mélodie assez entraînante et gaie résonne dans la bâtisse, lui rendant un peu de sa chaleur et de son hospitalité d’antan. Des images de tavernes, de gens buvant et dansant me viennent à l’esprit alors que mes cordes vocales commencent à vibrer doucement. Un chant scandinave, hérité de mon père, se met donc à sortir de ma bouche, transcrivant les images de beuverie qui affluent dans ma tête…

Recap:
 

_________________
Hey ! Salut Invité !
Moi c'est Vikor, et ceci est mon histoire...
Tu veux voir mes stats ?... c'est pas gratuit tu sais... Bon allez tu m'as l'air sympathique... c'est la maison qui offre !
Tu veux me faire causer ? Je parle en #04B4AE...
Ah oui au fait... J'ai pour le moment 3 partenaires en musique : Luther, Cormac et Pandore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin

avatar

Je m'appelle Yagi et je suis Paladin


Messages : 111
Date d'inscription : 18/08/2017


Feuille de personnage
Âge: 31
Anniversaire: 06/08/1991

MessageSujet: Re: La trouille de ma vie [Libre] Lun 26 Nov - 18:28

Yagi se présenta rapidement à la demoiselle, avec un sourire légèrement timide et hocha vigoureusement la tête à sa question. Oh que oui, ce manoir était un mystère à résoudre et elle mourrait d'envie de savoir ce qu'il pouvait bien s'y trouver comme trésor. Car après tout, qui disait quête disait forcément récompense et plus elle était ardue, plus la récompense s'avérait à la hauteur. En général.

La jeune femme se détendit un peu grâce à la musique et sourit à l'autre jeune femme s'étant présentée sous le nom de Yueko. Ils étaient maintenant trois et sans savoir exactement le niveau de ses comparses, Yagi se demanda s'ils étaient suffisamment nombreux pour se mettre en route et entrer dans le bâtiment. Elle attendit cependant que le jeune homme séduisant en ait terminé avec sa chanson qu'elle apprécia jusqu'au bout. La gaieté qui emplissait l'espace contrebalançait fortement avec l'ambiance glauque et Yagi trouva ce jeune musicien particulièrement prometteur. Et si l'étage lui plaisait horriblement, la maison hantée l'inquiétait surtout de part le niveau demandé pour la quête qui était toujours inconnu. Elle soupira et après que Vikor eut terminé, se tourna vers eux et jeta un oeil vers Yueko.

- "Vous pensez qu'on devrait entrer maintenant ? Enfin avancer un peu et voir ce qu'on peut faire je veux dire... Ou on attendant encore quelqu'un de votre côté ? Perso j'ai reçu aucune réponse de mes contacts..."

Elle grimaça pour souligner ses propos et reporta son attention sur la maison. Le vent qui s'engouffrait par les interstices faisait un bruit horrible proche d'un cri de terreur qui ne plaisait aucunement à la jeune maman. Peut-être qu'en entrant, ils auraient à combattre des monstres de type spectre ou des humanoïdes qui auraient détruit toute vie dans la maisonnée. D'ailleurs, au vu de l'imposante bâtisse, Yagi se demanda à combien ils pouvaient vivre là-dedans. Il y avait également un chemin qui semblait faire le tour de la maison une fois qu'on quittait la zone safe et la maman se demanda où il pouvait bien mené.

_________________
Bonjour ! Je suis Yagi ! Je parle en #666600.
Parfois, un grand dadet nommé GreenT m'accompagne, il parle en #006666. Ne t'étonnes pas s'il parle étrangement ! Il est malentendant de naissance...

Pour le moment je ne suis pas mariée... Tu veux essayer ?
Une guilde ? J'aimerais bien, mais laquelle ?
Non je n'ai pas de maison non plus, les auberges c'est plutôt cool ! (Quand c'est pas moi qui paie...)

J'ai reçu une Rose de Nathan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forgeron

avatar

Je m'appelle Yueko et je suis Forgeron


Messages : 14
Date d'inscription : 07/09/2018


MessageSujet: Re: La trouille de ma vie [Libre] Dim 16 Déc - 21:32

Je passais devant après tout, il fallait bien que quelqu'un le fasse et après ce que Yagi venait de dire, il était en effet temps de rentrer dans ce fameux manoir, pas le temps de niaiser comme disait un ami québécois. Je commencer a pousser la porte du manoir après avoir frappé plusieurs fois sans avoir de réponse à peine avais je passer le palier qu'une musique plus qu'effrayante s'enclencha en allumant les torchères sur les murs du manoir.



Ça ne me disait rien qui vaille, je posais immédiatement la main sur mon arme et observé si mes coéquipiers étaient toujours derrière moi et aussi pour voir leur réaction fasse à ces événements. Mais cette ambiance malsaine. Le système cardinal avait encore fait fort, il ne manquait plus que des clowns un peu partout et on était parfait au niveau des peurs, il faut se reprendre ce n'est rien tout ceci et là pour nous éprouver avant que la quête ne démarre réellement. Je n'avais aperçu aucun PNJ et la musique continua en boucle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Je m'appelle Cardinal et je suis un PNJ


Messages : 2290
Date d'inscription : 12/01/2014


MessageSujet: Re: La trouille de ma vie [Libre] Mar 18 Déc - 23:32

Et pour ajouter une pointe d'horreur à cette ambiance lourde et pesante, une forme fantomatique semble prostrée dans un coin et bientôt, des longues plaintes larmoyantes se font entendre.

Elle finit par lever les yeux vers vous et se met à hurler de terreur en pointant une porte sur votre gauche, porte qui semble mener vers un petit bureau, et disparaît ensuite.

Les murs de la maison se mettent à trembler et plusieurs coups semblent résonner depuis son coeur, vous assourdissant les oreilles.

Le fantôme de dame Chieko apparaît derrière vous et elle essuie une larme qui roule le long de sa joue d'albâtre.

- J'ai dit à ceux d'avant de fuir, mais ils ne m'ont pas écoutée. Ils sont partis vers le salon, mais le bureau est tout aussi dangereux, soyez prudents... Pitié soyez prudents... Il y a eu tant de morts ici, tant de morts...

Elle sursaute alors, entendant un bruit qu'elle seule a pu percevoir et elle s'évanouit de nouveau, vous laissant seuls dans cette entrée lugubre où les lanternes décharnées éclairent très faiblement un couloir dans lequel on ne voit pas à deux mètres. Le tatami de couleur vert passée a probablement été somptueux à une époque, mais en prêtant attention, vous pouvez voir des coups de griffes et des traces de sang. Un nouvel objectif de quête se débloque pour vous :

- Fuir la maison

- Inspecter le bureau

- Découvrir qui sont "les autres"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voleur

avatar

Je m'appelle Vikor et je suis Voleur


Messages : 52
Date d'inscription : 18/08/2018


MessageSujet: Re: La trouille de ma vie [Libre] Sam 5 Jan - 0:29

La forgeronne choisit de pénétrer en première à l’intérieur du hall du manoir. Galanterie oblige, je laisse passer Yagi et lui emboîte le pas pour entrer dans la bâtisse à mon tour. Luther installé dans mon dos, je pose la main sur le manche de ma dague située au creux de mon dos. A peine le seuil de la porte franchi, une musique retentit et comme pour accompagner le rythme, les torchères murales s’allument les unes après les autres. Cherchant à faire abstraction du fait que cette mélodie remplissait parfaitement son office, je me focalise sur la musique en elle-même, essayant de la décrypter. Au vue du rythme et de l’intonation, on dirait une sorte de berceuse, mais le fait que la voix monte dans les aigus me perturbe assez. Ce n’est pas vraiment ce à quoi on s’attend pour une berceuse.

Par-dessus le son faiblissant de la mélodie, de petites plaintes larmoyantes se font entendre. Elles semblent provenir d’une forme recroquevillée dans un coin du hall. J’esquisse à peine un pas vers elle qu’elle se met à pointer la porte se trouvant à notre gauche, avant de hurler. Ce cri de terreur me prend par surprise, alors que je fixais la fameuse porte, et je sursaute légèrement. Moi qui venais d’activer ma compétence d’Ecoute, elle m’a presque vrillé les tympans. Et pour rien arranger, l’instant d’après, des coups sourds semblant provenir du cœur de la bâtisse, et ils sont si puissants que les murs en tremblent.

Quelques secondes de silence s’ensuivent, juste de quoi permettre à mes oreilles de retrouver un fonctionnement optimal. La voix du fantôme venant de crier s’élève à nouveau, mais dans notre dos ce coup ci. Je ne cherche même pas à me retourner, n’ayant pas envie de me retrouver face à face avec un fantôme. Puis une fois sa mise en garde terminée, elle disparaît de nouveau et une fenêtre d’alerte s’ouvre devant mes yeux, m’annonçant que l’objectif de la quête a été mis à jour...


- Bien… C’était bien sympathique cette petite mise en scène ! dis-je en essayant de paraître calme… Alors, Mesdemoiselles, par où voulez-vous commencer : le couloir ? Le bureau ?
Recap:
 

_________________
Hey ! Salut Invité !
Moi c'est Vikor, et ceci est mon histoire...
Tu veux voir mes stats ?... c'est pas gratuit tu sais... Bon allez tu m'as l'air sympathique... c'est la maison qui offre !
Tu veux me faire causer ? Je parle en #04B4AE...
Ah oui au fait... J'ai pour le moment 3 partenaires en musique : Luther, Cormac et Pandore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin

avatar

Je m'appelle Yagi et je suis Paladin


Messages : 111
Date d'inscription : 18/08/2017


Feuille de personnage
Âge: 31
Anniversaire: 06/08/1991

MessageSujet: Re: La trouille de ma vie [Libre] Mar 15 Jan - 23:38

Funeste journée. Funeste quête. Funeste envie d'explorer. Yagi était aux anges, on venait de voir le fantôme d'une femme qui leur avait lancé un cri d'agonie particulièrement flippant et l'un des objectifs de quête possible était tout simplement de fuir la maison. Hors de question. Elle se tourna vers les autres, prête à leur faire part de son envie folle de rester et d'explorer chaque recoin du manoir délabré quand Vikor leur proposa de tout simplement visiter le couloir ou le bureau. Il ne parlait pas de partir. Parfait, cet homme était parfait, elle était ravie. Offrant un sourire rassurant à Yueko et au séduisant jeune homme, elle remit en place une mèche de ses cheveux, profitant encore du frisson d'effroi qu'elle avait ressentit en écoutant le discours alarmiste du fantôme.

- "Et bien le bureau semble un endroit follement dangereux, alors j'ai très envie d'y jeter un oeil puisque nous sommes trois. Mais je ne veux forcer la main de personne."

Tandis qu'elle écoutait les argumentaires d'une oreille distraite, la jeune maman jetait un coup d'oeil circulaire à la pièce et repéra rapidement ce qui avait dû être la porte de ce fameux bureau à une époque et qui n'était maintenant plus qu'un vulgaire morceau de bois aux panneau en papier de riz déchirés. Vraiment, les codeurs s'étaient donné à fond pour le rendu, c'était flippant et glauque à souhait. Si un jour elle devait s'offrir une maison, Yagi penserait à cet étage de folie en priorité, son bayou sombre avait quelque chose de magique qui lui plaisait beaucoup.

Un bruit sourd provenant d'une pièce voisine la fit cependant sursauter et un sourire d'enfant étira ses lèvres. Elle était certaine que ça venait du bureau, c'était obligé. Elle attendit patiemment que les deux autres cèdent pour y aller alors qu'elle s'approchait de la porte pour jeter un oeil à l'intérieur de la pièce, par un des trous fait dans la porte coulissante. Du sang, une cage à oiseau et des plumes éparpillées au sol... Parfait !

_________________
Bonjour ! Je suis Yagi ! Je parle en #666600.
Parfois, un grand dadet nommé GreenT m'accompagne, il parle en #006666. Ne t'étonnes pas s'il parle étrangement ! Il est malentendant de naissance...

Pour le moment je ne suis pas mariée... Tu veux essayer ?
Une guilde ? J'aimerais bien, mais laquelle ?
Non je n'ai pas de maison non plus, les auberges c'est plutôt cool ! (Quand c'est pas moi qui paie...)

J'ai reçu une Rose de Nathan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Contenu sponsorisé et je suis



MessageSujet: Re: La trouille de ma vie [Libre]

Revenir en haut Aller en bas

La trouille de ma vie [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sword Art Online - Rpg - :: -Coin RP- :: Etage 21 à 30 :: Etage 25 :: Haunted House-