Le monde de Sword Art Online s'offre à vous, survivrez-vous à l'aventure...?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Un recensement a été mis en place. Recensez-vous sur ce lien !

Partagez|

[10.04]Nagisa [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Je m'appelle Invité et je suis Invité



MessageSujet: [10.04]Nagisa [Terminé] Mar 10 Avr - 10:05


Yamato Nagisa





Feat. : Original Character de Sasaame

Pseudonyme : Nagisa

Âge : 23 ans

Date d'anniversaire : 30 Avril

Fille ou garçon ? : Fille

Nationalité : Japonaise

Classe : Alchimiste

Et ton arme ? : Faux

Autres compétences : Alchimie & Cueillette

Ce qu'elle aime : sa personne, ses idées, ses prouesses, mais aussi l’aventure, les surprises, les filles,…

Ce qu'elle n'aime pas : les rabats joies, les moralisateurs, ainsi que les gens un peu trop perspicaces.

Histoire x 360 mots min

Nagisa est une jeune japonaise née dans la préfecture de Gunma, lors de sa venue au monde, notre petite pouvait se vanter d’avoir deux parents aimants et une grande sœur de douze ans son ainée appelée Shizuka. Sa mère ayant eu cette dernière à l’âge de vingt ans, elle avait eu envie d’un second enfant une bonne décennie plus tard suite à l’amélioration de la situation financière de la famille. Au tout début, l’écart d’âge entre les deux sœurs ne posa pas de problème, Shizuka était suffisamment mature pour accepter la nouvelle venue dans la famille et le temps que ses parents devaient lui consacrer pour son bien-être et son développement. Jusqu’à l’âge de ses quatre ans, sa grande sœur fut même une participante active de son petit univers, vivant avec elle ses apprentissages, ses moments de joie, ses moments de tristesse, … Puis lorsque Shizuka atteignit ses seize ans, Nagisa perdit celle qu’elle avait identifiée comme son modèle, au même titre que sa mère. La raison à cela étant le fait que sa grande sœur s’était trouvé un petit ami, et pas n’importe lequel vu qu’il allait être celui avec qui elle allait construire sa vie.

Devenant moins présente à la maison et moins disponible pour elle, Nagisa se rabattit naturellement plus vers ses parents, et par extension sa mère. Mais là aussi la disponibilité n’était pas forcément au rendez-vous, tout le monde travaillant, il fut inévitable que Nagisa se voit obligée de fréquenter plus souvent les garderies pour enfants. Habituée à son petit cocon familial, ce fut pour elle une passe assez difficile. La plupart des autres enfants de son âge plus extravertis qu’elle n’hésitaient pas à imposer leur loi, et Nagisa, elle, se laissait docilement faire considérant à tort que cela était normal de se soumettre. Déjà en maternelle ce problème avait été relevé, sans pour autant en inquiéter ses proches ou ses professeurs qui pensaient qu’il se solutionnerait de lui-même avec le temps. Malheureusement il n’en fut pas comme ça, et les autres enfants, voyant que Nagisa ne valait pas mieux qu’une brebis apeurée en comparaison d’eux véritables loups affamés, en profitèrent tout naturellement. A tout âge, les enfants pouvaient se montrer parfois extrêmement méchants entre eux. Et même s’ils n’en avaient pas toujours conscience, Nagisa comprit à la longue qu’elle pouvait éviter en grande partie les ennuis en s’isolant dans son coin. Ce ne fut malheureusement pas une solution non plus, car en la voyant faire, les autres enfants ne lui ayant jamais rien fait, se mirent à la regarder comme une bizarrerie, la faisant dès lors entrer dans un cercle vicieux.

Très introvertie, c’était comme cela que les adultes la décrivaient à ses parents qui s’étaient rendu compte bien trop tard de ce que traversait leur petite fille. L’encourageant à ne pas se laisser faire et à se lier d’amitié avec d’autres enfants, ils se mirent à faire des efforts pour lui accorder plus de temps et à diminuer au possible les heures supplémentaires à la garderie. Cela apporta quelques résultats positifs, mais ne changea pas tout. Nagisa restait envers et contre tout une petite fille timide pour qui les interactions sociales n’étaient pas faciles. Grandissant jusqu’à l’âge de six ans, Nagisa connut son passage plus ou moins laborieux en école primaire, mais aussi et surtout le départ de sa grande sœur s’en allant vivre avec son amoureux dans un appartement proche de Todai. Une université de grandes renommées se situant à plus de cent vingt-cinq kilomètres de sa maison. Le déménagement de sa sœur s’était donc fait par facilité mais aussi par désir d’émancipation. Du fait de cette séparation encore plus marquée entre la sororité, Nagisa n’eut plus l’occasion de partager de réels souvenirs en commun avec sa sœur, excepté les quelques fois où elle allait la voir avec ses parents à l’occasion de fêtes ou d’autres évènements. Toutes deux vécurent à partir de ce moment-là leur vie chacune de leur côté, n’entretenant plus qu’une relation de courtoisie sans plus réellement se connaître.

Durant ses primaires, Nagisa parvint à se lier d’amitié avec certains enfants, remarquant ainsi qu’elle avait plus de facilité à le faire avec des camarades tout aussi timides qu’elle. Toutefois dans ses amitiés naissantes, on dénotait l’absence totale de garçons. Rien d’alarmiste de prime abord lorsqu’on ne savait qu’à cet âge, les filles et les garçons avaient tendance à faire clan à part. Mais en grandissant cela ne changea pas, sa nature introvertie la rendant terriblement mal à l’aise face aux garçons, il lui arrivait de se mettre à pleurer lorsqu’un garçon s’irritait un peu trop de son manque de réactivité. Car en effet lorsque le stress engendré par son embarras était trop intense, Nagisa faisait tout simplement un blocage qui coupait court à l’interaction en l’aggravant parfois bien souvent. La construction sociale de notre amie se fit donc laborieusement, et même si sa timidité ne pouvait pas être vaincue d’un coup de baguette magique, on put constater au fil des années une amélioration du côté de Nagisa. Cette dernière parvenait plus facilement à s’exprimer en groupe à condition qu’on lui laisse le temps de le faire, s’intégrant un peu mieux elle put échanger et partager ses centres d’intérêt avec ceux de ses amies et camarades. Les siens se résumant à l’époque à deux mots : « chats » et « manga ». Comme la plupart des enfants, Nagisa était une grande consommatrice de dessins animés. Quant à son attirance pour l’espèce féline, celle-ci lui vient de son plus jeune âge, depuis ses livres d’images jusqu’aux petites boules de poils qu’elle peut croiser dans son quartier, Nagisa a toujours aimé les chats et entretient cette affection dès qu’elle le peut, n’hésitant pas à perdre du temps pour s’en aller approcher et caresser un petit matou.

Sa scolarité se faisant, Nagisa apprenait à calculer, comprendre, lire, écrire de mieux en mieux. De ce fait, de plus en plus de choses lui devenaient accessibles, ses centres d’intérêt changèrent progressivement peu à peu au fur et à mesure qu’elle gagnât en expérience et maturité, et ses parents commencèrent à lui donner de l’argent de poche. Argent qu’elle dépensa majoritairement dans l’achat de mangas, des mangas du genre « Isekai », ceux parlant de réincarnations ou d’invocations dans un autre monde. Alors qu’elle finissait sa dernière année en école primaire, Nagisa était devenue une fan incontestée du genre. Admirant ces mondes fantastiques où la magie était omniprésente, ces mondes où elle pouvait s’imaginer être l’héroïne dynamique qui terrasserait l’armée des démons, une héroïne bien différente de la fille toute timide qu’elle était en réalité. Par la suite arriva sa première année au collège, avec en cadeau avant celle-ci ses premières menstruations qui ne furent pas sans mal. Gérer cela en plus d’une nouvelle école ne fut clairement pas évident, si entre filles une certaine solidarité et compréhension s’installaient, Nagisa ne pouvait en espérer autant des garçons encore bien trop immatures pour la plupart. Et un jour alors qu’elle atteignait le point tant redouté de son cycle, Nagisa s’était rendu compte qu’elle n’avait plus de serviettes. Coincée dans les toilettes, elle s’était mise à angoisser jusqu’à ce qu’une main lui tende une serviette propre en dessous de la porte. Cette main appartenait à Kazumi, une fille du même âge qu’elle se trouvant dans la classe à côté de la sienne. Elles ne s’étaient jamais adressé la parole, mais ce moment embarrassant marqua le début de leur amitié.

Une amitié plus précieuse que toutes celles que Nagisa avait pu nouer jusque-là. Bien qu’elles ne furent jamais dans la même classe tout le long de leurs années au collège, les deux filles se retrouvaient immanquablement à chaque pause repas et récréatives. Leur complicité était telle que Nagisa ne pouvait rester une journée sans penser à son amie, sans lui envoyer un petit message, sans lui partager un petit secret. Et petit à petit, Nagisa se rendit compte qu’elle l’aimait un peu plus que comme une simple amie. Connaissant les yaois et les yuris de par sa passion dévorante pour les mangas, les relations homosexuelles n’étaient pas quelque chose de tabou pour elle. Toutefois cela ne l’était pas forcément aux yeux de son entourage, et bien qu’elle connût mieux que quiconque son amie, elle ignorait ce que Kazumi pensait de cela. Plus d’une fois elle voulut aborder le sujet de façon subtile, mais à chaque fois elle se rétractait de peur de ruiner leur précieuse amitié. Kazumi étant sa première véritable meilleure amie, Nagisa avait trop peur de la perdre. Ce fut donc en apprenant qu’elles iraient chacune dans un lycée différent que Nagisa décida de se confesser la fin de leur troisième année ensemble. Ce jour-là fut inoubliable tant la douleur de voir ses sentiments non partagés par Kazumi fut grande. En plus de les avoir mis mal à l’aise toutes les deux, cela avait été un choc pour son amie qui ne l’avait jamais soupçonnée d’être de ce bord-là. Nagisa venait de vivre sa première déception amoureuse, son premier râteau, mais même si leur amitié se terminait sur cette note douloureuse, Kazumi lui souhaita bonne continuation dans son nouveau lycée et de s’y faire de nombreuses amies et de trouver parmi celles-ci celle qui pourrait l’aimer. Cela aurait pu se terminer ainsi entre elles, mais après l’avoir laissée sans nouvelles plus de dix jours, Kazumi lui avait un message lui disant désirer garder contact malgré ce qui s’était passé. Et aujourd’hui encore, Kazumi et Nagisa restent en contact. Leur amitié n’est plus aussi forte qu’avant, mais elles sont restées bonnes amies malgré la distance et leurs différences.

Dans son nouveau lycée, Nagisa rejoignit tout naturellement le club de littérature. Elle l’avait fait également dans son collège et ne voyait aucune raison de ne pas continuer à le faire. Après tout, il n’y avait que lorsqu’elle parlait des mangas qu’elle aimait qu’elle se montrait terriblement bavarde. La nouveauté se fit donc plutôt ailleurs, Nagisa avait décidé de rejoindre le club de théâtre. N’ayant plus Kazumi pour partager son temps libre, et voulant voir s’exaucer les souhaits que celle-ci avait exprimé pour elle, Nagisa avait décidé de prendre le taureau par les cornes afin de venir à bout de sa timidité et ainsi réussir à se faire de nouvelles amies. Cette prise de décision de sa part marqua le début de grands changements chez notre amie, car afin d’oublier ses peines de cœur, Nagisa sut se donner à cent pour cent dans ses activités de club. Les débuts furent difficiles et nullement exemptes d’erreurs de sa part, mais au fil du temps notre petite lycéenne commença à changer drastiquement et ce, sans s’en rendre compte. Et au bout de sa première année de lycée, tous étaient forcés de constater que notre demoiselle s’était complètement métamorphosée. Nagisa s’était épanouie pour son plus grand bonheur et celui de son entourage, et la première heureuse en était son amie Kazumi qui n’avait pas pu s’empêcher d’être inquiète pour elle suite à leur séparation pour le moins dramatique. Le théâtre avait été indéniablement une thérapie efficace pour vaincre sa timidité, il lui avait permis de rencontrer de nouvelles personnes qui avaient été pour elle sources de conseils et d’expériences.

Au début de sa deuxième année de lycée, Nagisa commença à s’interroger sur ce qu’elle voulait faire plus tard de sa vie. Toutefois elle avait beau réfléchir sérieusement à la question de son avenir, aucunes réponses ne lui venaient. Par la suite, peu de temps après son anniversaire, sa grande sœur leur annonça être enceinte et qu’une future naissance était à prévoir d’ici quatre mois. Elle et son compagnon s’était finalement trouvé une petite maison qu’ils avaient achetée ensemble, tous deux vivaient depuis plusieurs années leur vie de leur côté, il était donc tout naturel que cet heureux évènement arrive. Et à la naissance de la petite Sayuri, Nagisa fut parmi les premières avec ses parents à aller la voir ; pour Nagisa ce moment-là fut l’occasion d’un nouveau rapprochement entre elle et sa sœur. Ce fut aussi également la découverte d’une vocation, se retrouvant pour la première fois en plein cœur d’un des plus importants hôpitaux du Japon, Nagisa put avoir un premier aperçu des métiers du corps médical et paramédical. Une première impression qui la motiva à se renseigner d’avantage et à finalement se destiner à une vocation d’infirmière. En en parlant avec sa famille, cette dernière se montra forte enthousiaste à cette idée, sa sœur allant même jusqu’à lui proposer de l’héberger afin qu’elle puisse faire ses études à Tokyo. Bref, c’était confiante et motivée que Nagisa se dirigeait vers son nouvel objectif : devenir infirmière. Cela impliquait de réussir tout d’abord ces dernières années de lycée, ainsi que les autres années qu’allaient nécessiter sa formation.

Ces dernières années de lycée se passèrent le plus normalement et paisiblement qui soit. Ayant réussi à vaincre en grande partie sa timidité, Nagisa avait su bien s’intégrer avec les élèves de sa classe et les membres de ses clubs. Notre demoiselle n’avait pas connu d’autres aventures amoureuses, même si au tout début de sa troisième et dernière année, elle eut droit à la déclaration d’un garçon de sa classe. Ce fut à ce moment-là qu’elle eut encore la confirmation que la gent masculine ne l’intéressait pas. Un fait qui ne tarda pas à se faire savoir dans le lycée par le biais de rumeur que Nagisa ne prit pas la peine de démentir. Notre amie n’était après tout plus la même, elle avait gagné en maturité et en confiance ; et ne voyait aucune nécessité à s’interposer face à des rumeurs qui détenaient après tout quelques parcelles de vérités. Vint alors finalement l’obtention de son diplôme qui signa la réussite de ses années de lycéenne avec grande distinction.

Comme prévu Nagisa s’inscrivit aussitôt dans une école d’infirmière pour un cursus de trois années entières mêlant aussi bien enseignements pratiques et théoriques. Elle emménagea également chez sa sœur, afin d’avoir plus de facilités pour suivre ses cours et se rendre à ces différents lieux de stage. Pour sa sœur, c’était également un avantage car sa cadette pouvait par moment les dépanner en babysittant Sayuri qui atteignait ses deux ans d’âge au début de ses années d’étude. Afin de se consacrer pleinement à la réussite de ces dernières, Nagisa avait décidé de mettre de côté sa passion débordante et dévorante des mangas. Ce ne fut pas évident pour elle, mais désireuse de ne pas vouloir être tentée et de rester sérieuse dans ses études, notre demoiselle avait pris cette grande décision. Et grand bien lui en fut, car au bout de ces trois ans de formation, Nagisa quitta son école en tant qu’infirmière diplômée avec en prime déjà plusieurs offres d’emploi à la clé. Naturellement, notre amie choisit l’hôpital et le service dans lequel elle avait été le plus à l’aise durant ses stages, et ce fut ainsi que Nagisa débuta sa vie professionnelle à l’âge de vingt-deux ans.

Après un an de travail, l’argent qu’elle avait économisé lui permit de souscrire à un emprunt et de s’acheter un petit appartement proche de son lieu de travail. Rapidement elle y fit acheminer toutes les affaires qu’elle avait laissées chez ses parents et sa sœur, et en l’espace de quelques mois, elle put s’exclamer heureuse d’avoir son petit chez elle. Pouvant goutter ainsi pour la première fois de sa vie à une réelle indépendance, ainsi qu’à de nouvelles expériences. S’étant assez bien rapprochée de ses collègues de travail, il arrivait à Nagisa de sortir parfois boire un verre ou manger dans un restaurant avec ces derniers. Ces sorties se faisaient toujours dans un respect de la hiérarchie, et étant la dernière arrivée dans l’équipe, Nagisa se devait de se montrer compliante avec ses ainés. Toutefois tous ces collègues n’étaient pas des personnes honorables, parmi ces derniers il y avait un homme de quelques années son ainé, engagé dans le service trois mois avant elle. Ichiro, célibataire tout comme elle, avait fini par se montrer intéressé par Nagisa. Et si au boulot, la cadence de travail l’empêchait de lui faire des avances comme il le désirait. Lors de ces soirées entre collègues, ce dernier ne se retenait malheureusement pas malgré les refus polis qu’il se ramassait de la part de notre amie. Tout cela était fort pénible et dérangeant pour notre jeune infirmière qui trouvait son collègue de travail de plus en plus harcelant à son encontre. Et à voir comment les choses se présentaient et évoluaient, Nagisa pressentait que tout cela puisse mal se finir pour elle.

Inquiète, elle vint à inviter sa sœur chez elle autour d’un repas afin de lui confier ses soucis. A son arrivée, Shizuka assez ignorante des loisirs de sa cadette fut surprise de découvrir chez elle toute une collection de manga. Nagisa lui parla alors de ses différentes passions autour de deux bons bols de ramen, et cela permit de détendre un peu l’atmosphère avant qu’elle en vienne à lui exposer ses problèmes. Et même si sa sœur n’eut pas réelles solutions à lui proposer, elle lui fut néanmoins de bons conseils. Par la suite, sa grande sœur remarqua la présence d’un étrange casque près de son lit, l’interrogeant à ce sujet, Nagisa lui expliqua qu’il s’agissait d’un Nerve Gear qu’elle avait acheté le jour même en prévision de la sortie du jeu Sword Art Online. Un jeu immersif utilisant le principe de la réalité virtuelle pour plonger ses joueurs dans un monde fantastique fait de monstres et d’épées. Ayant toujours été une mordue des univers isekai, Nagisa n’avait pas pu résister à l’envie de tenter l’expérience, et ce même si elle n’avait jamais réellement touché de console de sa vie. Shizuka comprenant difficilement l’enthousiasme de sa cadette fut néanmoins ravie pour cette dernière. Et alors qu’elle laissait sa sœur tester son nouveau jeu, Shizuka partit emprunter la salle de bain de Nagisa pour une bonne douche. Lorsqu’elle revint plusieurs minutes plus tard, elle retrouva sa sœur allongée sur son lit, plongée dans son jeu fictif. S’installant par terre contre son lit, Shizuka alluma alors la télévision et constata avec effroi par l’intermédiaire des médias la situation alarmante dans laquelle se trouvait Nagisa. N’y croyant pas au départ, elle finit par appeler les secours et à suivre leurs directives afin de sauver sa sœur prisonnière d’un jeu devenu mortel par les seules actions de son créateur Kayaba Akihiko. Comme plusieurs milliers d’autres joueurs, Nagisa fut ainsi transférée dans un hôpital où le nécessaire fut fait pour maintenir son corps en vie alors que sa conscience, elle, demeurait enfermée à l’intérieur de ce jeu de la mort.

---Fin de la partie IRL---

« Link Start. » Nagisa venait de prononcer ses mots aux allures anodines mais qui allaient être lourds de conséquences pour elle. Allongée sur son lit, sa conscience s’était déconnectée du monde réel, et notre demoiselle se retrouvait désormais devant une interface de création de personnage. Rapidement, elle configura ses paramètres et entra son propre nom comme pseudonyme pour son personnage. Aussitôt fait, l’aventure commença immanquablement pour elle. Ses yeux s’ouvrirent alors sur un nouveau monde : la ville de départ, une ville grouillant de nouveaux joueurs tout comme elle. L’effervescence battait son plein, et on pouvait facilement distinguer les joueurs vétérans des néophytes comme elle. Alors que certains formaient des groupes et fonçaient pour combattre leurs premiers monstres, notre amie, elle, partait à la découverte de la ville et de ses pnjs. Pour son personnage, Nagisa avait choisi comme arme de départ une faux, trouvant dans cette arme anodine une certaine classe, un certain charme. Comme classe, elle avait choisi celle des alchimistes, le point fort de cette dernière était leur grande vitalité ainsi que l’accès à la compétence unique d’alchimie qui permettait la création de potions de toutes sortes. Dans les explications du métier d’alchimiste, elle avait vu la nécessité du travail en binôme avec un cueilleur/récolteur. Désireuse d’un minimum d’autonomie, Nagisa avait décidé d’être sa propre cueilleuse. N’ayant pas avec son travail énormément de temps libre pour jouer, elle préférait miser sur un jeu en solitaire afin de ne pas pénaliser d’autres joueurs qui ne dépendraient ainsi pas d’elle, et inversement. Bref c’était avec ses paramètres de départ que notre jeune aventurière faisait le tour des pnjs de la ville, elle reçut ainsi d’eux toutes les bases du jeu ainsi que ses premières quêtes. Et ce fut alors qu’elle partait à l’extérieur de la ville pour accomplir l’une de celles-ci que tout bascula.

Alors qu’elle s’apprêtait à engager le combat contre son premier monstre, Nagisa se fit subitement téléportée sur la place de la ville qu’elle venait de quitter. Rapidement elle se rendit compte qu’elle n’était pas la seule à avoir eu cette surprise. Et bien vite, alors qu’elle se trouvait là au beau milieu de cette assemblée de milliers de joueurs, Nagisa eut droit à l’apparition de Kayaba Akihiko. Ce dernier leur annonça la disparition du bouton de déconnexion, ainsi que les nouvelles règles de ce monde. Un jeu mortel où la mort du personnage signifiait la mort du joueur dans le monde réel. Cette terrible annonce accueillit alors la protestation des joueurs, qui devant leur impuissance eurent toutes des réactions différentes. Certains paniquèrent, se mettant à pleurer, à crier, à devenir tout simplement hystériques. D’autres restèrent étonnement calmes. D’autres n’admettant pas les faits allèrent se suicider en espérant se réveiller dans le monde réel.  Nagisa n’eut pas le courage d’aller jusque-là, restant étonnement calme, il lui fallut néanmoins beaucoup de temps pour accepter les faits.

Ce ne fut que le lendemain, après avoir passé une nuit dans une auberge de la ville que notre amie accepta sa situation avec résignation. Vivant seule chez elle, Nagisa avait eu de la chance que sa sœur soit là le soir où elle avait branché sa Nerve Gear. Il ne faisait aucun doute que c’était grâce à Shizuka qu’elle était encore de ce monde. Elle qui avait toujours rêvé de ces univers isekai, éprouvait une certaine difficulté à se réjouir de sa situation. Peut-être parce qu’elle savait que tout ceci était artificiel et que sa survie dépendait du maintien en vie de son corps dans le monde réel. Survie qui dépendrait également de ses choix dans ce monde, et dans un premier temps, Nagisa décida simplement de suivre les quêtes d’initiation du jeu.

Durant sa première semaine, Nagisa apprit ainsi les bases du combat. N’affrontant que des monstres isolés de niveau inférieur ou égal au sien, elle progressa certes lentement mais sûrement. Et alors qu’elle avait atteint un niveau suffisamment élevé pour que les monstres du premier palier ne lui représentent plus aucune danger, Nagisa freina subitement sa progression. Désireuse de parfaire ses compétences d’artisanat, elle se focalisa sur ses deux atouts de départ : l’alchimie et la cueillette. Vu que dans ce monde une jauge de vie atteignant zéro signifiait la fin, Nagisa voulait s’assurer d’avoir toujours un stock de potions conséquent avant chaque combat, chaque sortie. Mais monter ses compétences ne fut pas de tout repos, car beaucoup de joueurs avaient pensé comme elle, et ce fut une véritable course aux ressources qui se joua dans les premiers étages de l’Aincrad.

Une course malsaine vu que l’enjeu derrière celle-ci n’était d’autre que la survie. Et alors que Nagisa cherchait de nouveaux ingrédients, notre amie tomba une scène qui la rappela à la laideur que pouvait revêtir la nature humaine. Des joueurs en train d’en encercler un autre, un guet-apens pour le piller de ses ressources visiblement. C’était du moins ce qu’en conclut Nagisa avant qu’elle ne voit le joueur en minorité se faire assassiner par les autres. A cette vision son sang ne fit qu’un tour, et sans réfléchir plus loin que cela, Nagisa prit la fuite aussi vite qu’elle le put. Notre amie s’en voulut par la suite de s’être enfuie, toutefois cette expérience lui apprit durement que dans ce monde le danger pouvait venir aussi bien des autres joueurs que des montres. Il allait lui falloir apprendre à jauger les gens, et se montrer plus prudente encore en emportant en plus de ses potions au minimum un cristal de téléportation.

Malgré les risques que cela pouvait entraîner, Nagisa parvint à nouer quelques relations. Elle rencontra ainsi une joueuse ayant développée la compétence couture, s’associant avec cette dernière, elle parvint à négocier certains équipements contre des potions. Une relation donnant-donnant en somme, tomber sur un forgeron lui aurait bien plu également, mais les joueurs ayant développé ce métier étaient rares. D’autant plus que certains joueurs n’hésitaient pas à mentir sur leurs compétences et leurs métiers pour arnaquer les plus crédules. Bref au terme de ses trois premières semaines au sein de ce jeu, Nagisa n’avait su établir qu’une seule et véritable relation de confiance, celle qu’elle entretenait avec sa tailleuse. Elle avait monté suffisamment son niveau pour assurer sa survie dans les premiers étages, et avait su apprendre par elle-même la dureté de ce monde. C’était donc consciente des difficultés qui l’attendaient encore que Nagisa allait s’efforcer de survivre à ce jeu mortel, jusqu’à ce dernier touche finalement à sa fin. Ce fut par ailleurs à ce moment que Nagisa s’inventa un nouveau personnage, une nouvelle personnalité, voyez là une déformation de ses années de théâtre et de ses rêves héroïques des univers isekai ayant baigné sa jeunesse.

Physique x 180 mots min

Cela faisait un moment qu’elle s’en était aperçu et qu’elle se demandait mais qui pouvait bien être cette fille qui la dévisageait avec tant d’animosité. La bouille très expressive de cette dernière semblait vouloir lui faire comprendre qu’elle venait de commettre la pire bourde de sa vie. Toutefois elle avait beau se remettre en question, notre camarade n’avait pas la moindre idée de ce que cette dernière pouvait être. De plus, il ne lui semblait pas connaître la demoiselle qui braquait sur elle son regard ardent. C’était qu’elle la mettait mal à l’aise à la fixer de la sorte.

Notre amie avait beau détourner son regard d’elle, elle parvenait encore à sentir la pression de ce dernier dans son dos. A croire que cette fille dégageait une telle présence qu’il lui était tout bonnement impossible de l’ignorer. Avait-elle une compétence d’intimidation ? Ou était-elle tout simplement trop intimidable elle-même ? Dans tous les cas, rassemblant son courage, notre demoiselle se mit à la regarder à nouveau et à l’examiner, cherchant à savoir si oui ou non, leurs routes s’étaient déjà croisées.

La demoiselle n’était pas très grande, ni trop petite, sa taille se situait dans la moyenne des japonaises de son âge. A vue de nez comme ça, notre amie pouvait l’évaluer à un bon mètre soixante environ. Peut-être plus, peut-être moins, mais tout cela n’était que détails. Ce qui ressortait le plus chez elle, c’était sans conteste ses cheveux argentés. Une telle couleur de cheveux chez une fille si jeune, cela marquait indéniablement les esprits. Cette joueuse avait dû vouloir comme beaucoup d’autres, ajouter un brin de fantaisie dans son apparence, l’effet était plutôt bien réussi. Mais cette singularité capillaire n’était encore rien en comparaison de la tenue et l’équipement qu’elle portait. Là aussi notre amie avait de quoi se perdre dans une certaine forme de contemplation.

A l’examiner comme cela, notre observatrice pouvait en déduire que cette fille semblait du genre à apprécier une certaine forme de provocation dans sa tenue. C’était comme si celle-ci criait à elle seule un désir d’être remarquée. Deux couleurs prédominaient dans celle-ci : le noir et le rouge. Le style et la coupe de ses vêtements évoquaient un savoureux et audacieux mélange entre fantaisie et tradition japonaise. Un kimono revisité ? Une tenue de lolita retravaillée ? Il était ardu de définir avec exactitude les vêtements qu’elle portait. Toutefois sa compétence expertise lui permettait de déceler quelques effets sur ces derniers. Une preuve qu’il s’agissait là bel et bien d’équipements, et non d’une tenue purement esthétique.  

Intriguée, notre demoiselle se mit à analyser chaque composante de sa tenue. En commençant de haut en bas, il y avait son chapeau, de couleur noire, ce dernier se divisait en deux branches tombantes se terminant par des grelots. Poussant son expertise, elle découvrit que cet équipement lui offrait un bonus en vitalité ; et que ce chapeau était considéré dans la même catégorie d’équipement que les capes et les manteaux. Ensuite plus bas il y avait son buste, ses deux brassières et ses deux mitaines. L’ensemble se révélait léger et peu protecteur, pourtant son niveau d’expertise ne mentait pas, tous étaient enchantés à un faible niveau. Il en allait de même pour sa ceinture ruban et ses bottes. Quant à son arme, cette dernière n’était pas visible, il fallait donc supposer qu’elle était rangée dans son inventaire.

Alors qu’elle venait de terminer l’analyse de ses équipements, notre amie remonta son regard et finit par rencontre celui de la demoiselle qui lui sembla encore plus furax que tout à l’heure. Mais elle avait beau réfléchir, notre camarade ne se souvenait pas de l’avoir déjà croisée auparavant, et encore moins de lui avoir causé du tort. Dans le cas contraire, elle l’aurait indéniablement marquée à vie, vu comment elle l’obnubilait.

Son visage, oui, son visage, en partant du principe qu’elle n’ait pas toujours eu cette couleur de cheveux et ce style vestimentaire, son visage pouvait être un indice fiable pour pallier à sa mémoire déficiente. Ce qui ressortait le plus dans celui-ci furent ses deux yeux couleur magenta. Une couleur non naturelle qui se devait être tout comme ses cheveux, le fruit d’une lubie de sa part. Soit cela lui allait plutôt bien, il s’agissait là d’une couleur si vive, si pleine de vie qu’elle illuminait son visage tel un phare dans le brouillard argenté qu’incarnait sa chevelure. Cette dernière, relativement longue, atteignait sans mal la hauteur de son buste et était laissée complètement relâchée, descendant ainsi sur les parties dénudées de son corps.

A première vue, elle ne lui semblait pas être une fille soignée. Toutefois, même si c’était le cas, elle ne la trouvait pas spécialement laide. Cependant, son visage grimaçant d’animosité ne l’aidait pas à la trouver jolie, ou à défaut mignonne. Une fille très naturelle, voilà ce qu’elle lui paraissait. En effet, elle avait beau la regarder avec attention, elle ne semblait pas maquillée et son attitude lui laissait penser à un certain laisser-aller de sa part. Bref, plus elle poussait son investigation et moins elle semblait l’avoir déjà rencontrée auparavant. Cette fille restait pour elle un véritable mystère.

Une peau d’une forte pâleur, une silhouette qui la laissait penser assez sportive, notre pauvre amie ne trouvait guère d’autres indices pour l’aider à se mettre sur une éventuelle piste. Et alors qu’elle commençait à prendre cette situation réellement au sérieux et à paniquer quelque peu, elle vit la jeune fille se mettre brusquement en marche vers elle. La lueur de détermination qu’elle perçut dans son regard la tétanisa sur place et, alors qu’elle s’attendait au pire, cette dernière la surprit en passant à côté d’elle pour aller s’engueuler avec une autre fille. Comprenant que ce regard plein d’hostilité n’avait jamais été tourné vers elle, notre amie se sentit soulagée et stupide alors que, non loin d’elle, éclatait une véritable dispute entre deux inconnues prêtes à se crêper le chignon.

Caractère x 180 mots min

Nagisa n’a pas toujours été ce qu’elle montre aujourd’hui, derrière cette personnalité farouche qui va vous être présentée, se cache une femme plus mature et réservée. Mais cette facette d’elle-même s’est vu étouffée au cours de ses premières semaines de jeu afin de laisser place au caractère fort de l’aventurière qu’elle est désormais. Voyez là le développement d’une double personnalité qui aura su prendre le dessus sur celle d’origine. Cette dernière sommeillant toujours quelque part au fond d’elle-même, elle sera toujours susceptible de ressurgir à un moment ou un autre. Dans tous les cas, voici celle qu’elle affichera au quotidien dans SAO.

Tout d’abord sachez que notre aventurière est loin d’être une personne des plus faciles à vivre, c’est une jeune demoiselle très impulsive qui aime vivre sa vie comme elle l’entend. C’est une jeune fille à la nature rebelle, très profiteuse, qui est du genre à utiliser régulièrement les autres à son avantage. Notre amie est en somme bien difficile à cerner, son esprit farfelu ne suit décidément pas la logique de tout le monde. En effet ses réactions aussi inattendues qu’irréfléchies en surprennent généralement plus d’un ; avec elle on part souvent directement d’un extrême à un autre, et il lui arrive même d’en venir à se contredire en l’espace de quelques secondes. Au final elle est vue par son entourage comme une fille imprévisible et lunatique, une fille compliquée que peu seront un jour capable de comprendre parfaitement.

Nagisa est en tout cas de nature à fourrer son nez un peu partout, c’est une curieuse de première qui ne connaît aucun interdit, avec elle vous serez incapable de garder le moindre petit secret. C’est une fouineuse et une sans-gêne qui a tendance à s’approprier tout ce qu’elle trouve, et cela va sans dire qu’elle a la manière pour obtenir ce qu’elle désire. C’est une fille très possessive et débrouillarde, dès lors considérez que tout ce qui est à vous l’est à elle également. Nagisa est par ailleurs une personne capricieuse et espiègle, si les choses ne vont pas dans son sens, vous aurez du mal à vous faire écouter d’elle. Mais si par contre vous exaucez le moindre de ses petits caprices, soyez certain qu’elle sera se monter affectueuse à votre égard, et ses attentions seront alors à hauteur des services rendus.  

De même, Nagisa est très joueuse, tout est bon pour la divertir, et elle adore faire des petites plaisanteries à son entourage ou à de parfaits inconnus. Notre camarade se révèle donc être bien souvent une petite emmerdeuse des plus effrontées s’amusant à taquiner autrui pour son plus grand plaisir. Mais notre petite chipie aime aussi les autres formes de jeux, avec néanmoins une préférence pour les défis, ces challenges qui font grimper l’adrénaline et qui lui permettent de rendre possible l’inimaginable. En effet Nagisa adore surprendre son monde, cependant elle reste une très mauvaise perdante, et la laisser gagner ne serait pas du luxe si vous ne souhaitez pas la voir pourrir le restant de votre journée, mais attention à ce qu’elle ne s’en rende pas compte non plus, sinon le résultat sera le même. C’est que notre petite diablesse est très rancunière, mais généralement il vous sera facile de vous faire pardonner en lui accordant un ou plusieurs petits plaisirs.

Au point de vue de sa sociabilité, Nagisa est très ouverte au monde, elle n’a pas peur des gens qu’elle ne connaît pas. Elle aime aller vers les autres et voir ce qu’ils ont d’intéressant à lui apprendre. Nagisa n’a pratiquement aucun tabou, on peut facilement aborder toutes sortes de sujet avec elle, et les sujets les plus insolites sont d’ailleurs ceux qu’elle préfère. De ce fait, elle prête une attention toute particulière aux rumeurs qui parviennent jusqu’à ses oreilles. Cependant bien qu’elle aime écouter ce que les autres ont à lui dire, cela ne fait pas d’elle une personne des plus compréhensibles. En effet si une personne lui parle de ses problèmes, elle aura tendance à s’en moquer complètement sauf si cette personne a quelque chose pouvant l’intéresser. Au niveau des amours, Nagisa n’a pour le moment jamais connu le moindre ébat amoureux, et pourtant ce n’est pas faute de fantasmer sur ces derniers. Dans tous les cas, sachez que ses préférences vont pour la gent féminine et uniquement celle-ci. Sachez également que ses relations passées ont toujours été éphémères, notre amie n’a guère beaucoup d’expérience dans ce domaine. Toutefois ce n’est pas ce qui l’empêche de feindre d’en avoir en bombant fièrement la poitrine.

Nagisa est sinon toujours en quête d’aventure en tout genre, elle aime lorsqu’il y a de l’animation tout autour d’elle. Et lorsqu’il n’y en a pas, elle s’arrange elle-même pour la créer, de ce fait elle passe rarement inaperçue où qu’elle aille. Mise à part son goût pour l’aventure, il y a plein d’autres choses que Nagisa apprécie, notre amie est en effet attirée par tout ce qui sort de l’ordinaire, qui est anormal pour ne pas dire tout simplement bizarre. Entre une magnifique rose rouge digne des plus grands fleuristes et une fleur étrange bleue à taches blanches venant de gober une mouche en plein vol, son choix sera vite fait. Et ses critères de préférence s’appliquent à absolument tout dans sa vie, aussi bien les personnes, que les rumeurs, les objets, les animaux,… rien n’échappe à son jugement personnel. On peut également dire d’elle que c’est une bonne mangeuse, pour ne pas dire une gourmande, elle aime se remplir la panse et est souvent surprise en train de grignoter un petit quelque chose. Nagisa n’est en tout cas vraiment pas difficile avec la nourriture, il faut vraiment que cela soit immangeable pour qu’elle fasse la fine bouche.

Et pour boucler cette description, on peut dire sans trop se tromper que Nagisa est quelqu’un d’assez narcissique, elle s’aime tout simplement et apprécie que les choses gravitent autour d’elle. Notre jeune amie est également très égocentrique, elle voit le monde et les gens à sa manière, et n’apprécie pas facilement la vision des choses des autres. Elle se croit pour ainsi dire le centre du monde, cela a pour conséquence qu’elle n’a pas pour habitude de suivre des règles autres que les siennes. Courageuse et pleine d’audace, elle n’hésite pas à n’en faire qu’à sa tête, et bien qu’elle ne soit pas au fond une mauvaise personne, elle n’est souvent pas très bien vue par son entourage. Mais elle se moque bien ce que les gens peuvent penser d’elle, en effet assez égoïste sur les bords, elle se souciera toujours d’abord à son propre bien-être (et en l’occurrence de sa survie) avant de celui des autres.

En somme et pour conclure tout cela, peut-être est-il bon encore d’insister une fois de plus sur le fait qu’elle est très extravertie et dynamique, pour ne pas dire hyperactive, qu’il n’est pas donné à tout le monde de la suivre dans ses aventures. A noter que tout cela n’est encore une fois qu’une personnalité qu’elle s’est construite dans le jeu. Ce qu’elle était avant son arrivée dans SAO n’est pas détaillé ici, toutefois son histoire est riche d’indices qui peuvent vous donner un aperçu de ce qu’elle est vraiment.

More About You

Bonjour à tous ! Mon petit nom c'est Ashirpa et j'ai 29 bougies à mon actif. Mais ce n'est pas tout ! Je suis un garçon et oui ! Prend garde à moi car je n'aime pas les ennuis alors évites moi si tu as toutes ces choses avec toi <3. Mais si tu as de la joie et de la bonne humeur alors viens, je t'accueillerais à bras ouverts ! Je suis arrivé ici grâce à un top site et d'ailleurs je trouve ce forum assez complet et surtout actif.
Une dernière chose qui s'adresse aux petits admin d'ici, j'ai bien lu votre règlement, la preuve :

Et donc me voici maintenant présenté !
©️️ FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
Revenir en haut Aller en bas
Alchimiste

avatar

Je m'appelle Sora et je suis Alchimiste


Messages : 366
Date d'inscription : 31/03/2016


Feuille de personnage
Âge: 17
Anniversaire: 13 avril

MessageSujet: Re: [10.04]Nagisa [Terminé] Mar 10 Avr - 12:14

Tout est en ordre, je te place à évaluer ^^
Encore bienvenue parmi nous ^^

_________________
Ma couleur : 990066  ~
J'ai reçu une Rose d'Aldonza

Un problème avec tes stats et tes compétences ? Viens faire un tour ici voir si ça t'aide

Aldonza Corp.:
 
 

Cadeau de Roselia <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Combattant

avatar

Je m'appelle Sary la rose noire et je suis Combattant


Messages : 96
Date d'inscription : 01/01/2018


Feuille de personnage
Âge: 15 ans
Anniversaire: 17 mai

MessageSujet: Re: [10.04]Nagisa [Terminé] Mar 10 Avr - 12:26

bienvenu a toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miss-commenu-rpg.skyrock.com/


Je m'appelle Invité et je suis Invité



MessageSujet: Re: [10.04]Nagisa [Terminé] Mer 11 Avr - 7:49

Merci à toutes les deux Smile
Revenir en haut Aller en bas
Combattant

avatar

Je m'appelle Asuna et je suis Combattant


Messages : 24
Date d'inscription : 27/01/2018


MessageSujet: Re: [10.04]Nagisa [Terminé] Mer 11 Avr - 11:27

Bienvenu ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Combattant

avatar

Je m'appelle Snow et je suis Combattant


Messages : 153
Date d'inscription : 30/06/2016


Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Anniversaire: 24 dec

MessageSujet: Re: [10.04]Nagisa [Terminé] Mer 11 Avr - 15:39

bienvenue et je réserve un rp si possible xd ton perso est grave stylé x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Invité et je suis Invité



MessageSujet: Re: [10.04]Nagisa [Terminé] Mer 11 Avr - 21:14

Merci beaucoup à toutes les deux ^^
Pas de souci Snow, on pourra avoir un rp ensemble sans problème Smile
Revenir en haut Aller en bas
Combattant

avatar

Je m'appelle Reku et je suis Combattant


Messages : 442
Date d'inscription : 25/11/2014


Feuille de personnage
Âge: 15
Anniversaire: 08 août

MessageSujet: Re: [10.04]Nagisa [Terminé] Mer 18 Avr - 21:07

Hey ! Me voici pour te valider ! Merci à Sora pour son premier passage, mes remarques sont celles en couleur !

Nombre de ligne : 4/4

Le quadruple atteint partout

Cohérence : 3 2.5/4

Lorsque la soeur aînée lui apprend qu'elle est enceinte, si je fais le bon compte elle doit être à 4 ou 5 mois de Grossesse, ça doit se voir un peu, mais comme tu précises qu'elle construit sa propre vie de son côté, on peut supposer que Shi' vient peu souvent et qu'on met ses nouvelles rondeurs sur une petite prise de poids ? Disons que vu le contexte familial détaillé, ça ne me choque pas trop, mais je relève pour dire de (ça n'enlève pas de point selon moi)

Prendre un crédit après un an de travail, là encore je connais mal l'immobilier japonais alors je pars du principe que les parents ou la soeur se portent garant pour elle (pas de point non plus)

Le point perdu arrive ici pour moi : Tu dis qu'elle teste le NerveGear quand sa soeur est là et qu'en voyant les infos Shi' se rend compte que sa petite. Là, je suis opé, c'est cool, c'est innovant je signe. Mais le timing est un poil bancal, tu parles d'une douche dont elle revient après "plusieurs minutes" (là j'en vois pas plus de 30 personnellement, je sais pas ce qu'en pensera mon collègue) mais grosso modo, on ne peut plus se connecter après 16h30 et l'annonce du MJ quant à l'emprisonnement se fait à 17h30 ^^ Je pense pareil, comme il est dit plusieurs minutes, ça ne laisse pas supposer plus d'une heure

Autre chose à souligner pour moi, il est dur de se déplacer au début du jeu, surtout lorsqu'on ne connait pas l'univers des jeux, beaucoup d'informations arrivent en même temps et c'est dur à gérer, mais je n'ai pas eu cette impression sur ton personnage.
Tu parles de prendre des quêtes dès le début, c'est audacieux pour elle et on ne voit pas souvent de gens parler de ça directement, mais aussi il est assez tôt pour vouloir en prendre sans même savoir se battre.
Une dernière chose, on a l'impression qu'elle choisit directement sa compétence cueillette, elle ne peut pas être de niveau 3 voire 4 le premier jour, mais la chose est tournée subtilement avec "ses paramètres de départ", ce qui fais que je n'enlève pas de points, je voulais juste m'assurer que ça soit bon de ton côté sur ça.


Originalité : 3/4

Elle est timide, aime les mangas mais finit par la vaincre... Disons que le côté timide-manga est classique, mais là où elle roxxe du poney tartiné, c'est la manière dont tu décris la "perte" de sa soeur, avant de finir la phrase j'ai cru qu'elle était morte et puis... Et non ! Famille heureuse ! C'est cool, j'aime bien ça.
La relation qui commence de manière totalement bizarre avec Kazumi (une copine de toilette !) j'ai juste adoré. C'est tellement plausible et frais et inattendu comme rencontre pour une première meilleure amie ! Je ne peux que rejoindre, puis le fait de parler des mensurations alors que ce n'est que très peu mentionner sur d'autres fiches est un bon point.
Son prénom en Pseudo, hormis Asuna on en a pas, pour moi c'est un bon point
Elle voulait jouer solo non pas par plaisir comme c'est souvent le cas, mais par nécessité parce que son taf lui prend du temps. C'est cohérent, adulte et ça change de ce que j'ai déjà pu voir.
J'ai aussi aimé sa description physique faite par autrui, même si j'ai bien mis un paragraphe à comprendre pourquoi ça changeait autant d'un coup.

Cela ne compte absolument pas dans la note, mais j'aurais bien aimé savoir pourquoi elle n'a pas voulu adopté de chat, et plus précisément quel comportement elle a adopté avec la fille de sa sœur, si elle a reproduit la même relation qu'elle avait avant ou non, ça aurait pu être intéressant !


Auto-modération : 3/4

Elle est intelligente, a vaincu sa timidité, affirme assez son caractère et ses envies sexuelles pour se ficher des rumeurs comme de ma deuxième tototte, elle est prévoyante, elle devient amorphe plutôt que céder à la panique lors de l'annonce et elle est débrouillarde. C'est très positif MAIS
Elle est possessive, réservée, impulsive, imprévisible, lunatique, profiteuse et Narcissique. Du coup ça contre-balance plutôt pas mal je trouve ! Au niveau physique, comme c'est autrui-fille qui la décrit, il n'y a pas vraiment de prise de position sur sa beauté, ça reste très objectif.

Qualité de la langue : 3/4

Bon là je mets pas le maximum parce qu'il y a quelques petites fautes (et un oubli de mot) mais franchement vu la longueur de la fiche je me serais mise à danser s'il n'y avait rien eu.

Désolé, on a pris un peu de temps à t'évaluer :/ Tout cela donne une note de 15,5, arrondie à l'inférieur avec le bonus de +3 pour un niveau total de 18 ! Bravo ! o/ Je te laisse aller remplir ta fiche technique, faire tes compétences, et te trouver un partenaire de RP pour enfin écrire ! o/ Si tu as des questions, n'hésite surtout pas.

_________________
Couleur (partout nyaha) #700800
Fiche technique : Clique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Contenu sponsorisé et je suis



MessageSujet: Re: [10.04]Nagisa [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

[10.04]Nagisa [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sword Art Online - Rpg - :: -Avant de commencer- :: Présentations :: Présentations validées-