Le monde de Sword Art Online s'offre à vous, survivrez-vous à l'aventure ...?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Shade vous a organisé un petit camp d'entrainement! Informations dans les petites annonces
Pour la prochaine soirée Discord, merci d'aller sur ce lien pour indiquer vos disponibilités

Partagez|

Nathan le revenant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
nouveau

avatar

Je m'appelle Nathan et je suis nouveau


Messages : 1
Date d'inscription : 30/05/2017


MessageSujet: Nathan le revenant Jeu 15 Juin - 15:57


Nathan
«Le meilleur moyen de vivre sa vie, c'est de la risquer à chaque mouvement. Prends des risques.»





Feat. : Hyôka _ Hotaro Oreki

Pseudonyme : Nathan

How old are you ? : 17

Fille ou garçon ? : Garçon

Classe : Voleur

Et tes armes ? : Une simple dague

Autres compétences : Cartographie Ecoute, Acrobatie.

Ce que tu aimes : Adepte des sports collectifs. Adore la neige comme le soleil. Passionné par les loups. Aime courir, se sentir libre. Vit pour prendre des risques, parfois inconsidérés.

Ce que tu n'aimes pas : Déteste les PK. N'aime pas l'organisation, qu'il sent comme un frein à sa liberté. Ne supporte pas l'idée d'être enfermé à l'intérieur une seule journée. Déteste profondément qu'on lui dise ce qu'il doit faire. Il est déconseillé d'essayer...


Histoire

Juin 2005. Un enfant nait dans un hôpital d'Angleterre, comme des milliers d'autres. D'un père diplomate et d'une mère ambassadrice, il est l'ainé (et fils unique) de la petite famille. Son prénom est Nathan.

Enfance paisible, dans un quartier assez riche, une école réputée. Le jeune homme possède de très bons résultats, mais le travail à fournir en dehors de l'école semble l'agacer. Il trouve cependant le temps de jouer au football tous les soirs avec un groupe d'amis, sur le terrain de son quartier. Leurs parents étant pour la plupart des connaissances, ils se relayent pour surveiller les garnements.
L'enfant développe ses premières passions : les animaux et la course. Il voudrait voler comme un aigle, être rapide comme un léopard, agile tel un singe. Mais son animal préféré reste et restera le Loup, comme ceux qu'il a vu au zoo dans lequel ses parents l'emmenaient parfois. Animal de meute, qui devient parfois solitaire, qui ne connait pas la peur... Et qui sait montrer les crocs. Oui, décidément, il adore ces mammifères.

Vers l'âge de 10 ans, le petit garçon doit déménager au Japon avec ses parents, aux environs de Kyoto. Ses parents s'étant fait muter là-bas, il apprend pendant un an la langue locale dans un programme intensif, avant de reprendre les cours. Dans la classe, il a donc un printemps de plus que la plupart des élèves, mais cela ne le gène point. Il est plutôt asocial, se fait peu d'amis. Mais les rares amis qu'il possède sont de véritables complices, et le petit groupe devient rapidement inséparable.

Le jeune Nathan continua les sports, et commença à se prendre d'affection pour les jeux vidéos. "Regarder un film, c'est ennuyeux. Je préfère de loin jouer l'acteur de l'histoire". Ce devait être la période de son entrée au lycée, à peu près.

Cette année là, l'adolescent accumula les problèmes dans le milieu scolaire. Non pas à propos des résultats, qui étaient toujours aussi excellents. Mais il ne pouvait s'empêcher de répondre ouvertement, avec de très jolis sarcasmes, aux élèves qui le provoquaient. Et aux professeurs qui essayaient de le calmer, aussi... Ayant un an de plus, sportif comme peu de personnes le sont, peu de gens osaient aller jusqu'aux poings face à lui... Et quand cela arrivait, les pauvres gamins le regrettaient vite. Les professeurs, quand à eux, lui pardonnaient son comportement, puisqu'il ne faisait que se défendre. Jusqu'au jour...

Jusqu'au jour où 7 élèves l'ont attendu à la sortie d'un match de foot, lorsqu'il était sur le point de rentrer chez lui. 7 contre 1, le combat n'était tout simplement pas équitable... Trois élèves furent envoyé à l'hôpital pour des blessures légères, ce jour là. Deux d'entre eux faisaient partie du groupe... Le troisième était Nathan.
Mais le sort ne s'arrêta pas là. En effet, le perfide troupeau se rassembla, et accusa le jeune garçon d'être l'élément déclencheur de la bagarre. Selon eux, il les aurait frappés sans raison, en envoyant 2 à terre. Les autres auraient alors répliqué, pour se défendre uniquement...
Nathan, 16 ans, fut dé-scolarisé cette année là. Renvoyé de son école pour comportement violent à l'égard de ses camarades. Ses parents, dépassés, hésitaient entre deux sons de cloches : la version "officielle" des faits, et la version de leur fils. Ils décidèrent alors d'engager un professeur particulier pour l'année suivante, afin que de tels incidents ne se reproduisent plus.

Cette année 2022 fut parfaite pour le jeune homme. Il avait gardé des liens avec ses amis proches, et perdu tout contact avec les autres. Son professeur particulier était très compréhensif, quoique un peu sévère... Mais cela lui convenait très bien. Il faisait autant de sport, mais jouait de plus en plus aux jeux vidéos. Et il attendait patiemment la prochaine "console" sur sa liste... Le Nerve Gear.
Enfin quelque chose qui lui permettrait d'être libre comme un oiseau ! Dans un jeu, et particulièrement un RPG, les joueurs font ce qu'il veulent comme ils le souhaitent... Peu importe comment vous êtes né, tout peut se transformer dans le monde virtuel. Ce serait non plus voir, ni jouer l'acteur du film, mais bel et bien l'être. Enfin.
Cependant, la liste des jeux "next-gen" était encore très limitée, pour ne pas dire totalement inexistante... Il décida que son premier jeu full-dive sera Sword Art Online, prévu en novembre de la même année. Cela lui laisserait le temps pour économiser assez d'argent.


Le premier novembre, Nathan acheta son Nerve Gear. Le 06 novembre, il fit la queue pendant des heures au petit matin pour se procurer l'un des exemplaires de SAO avant la rupture de stock. A 13h30, il se connecta pour la toute première fois au serveur... Et n'en est jamais ressorti, voilà maintenant deux mois.


Son histoire avec le Nerve Gear est pourrait-on dire banale. Après avoir paramétré sa console pendant de longues minutes, l'adolescent lança Sword Art Online pour la première fois. Il resta un moment sur la création de son personnage, en particulier sur le pseudo à choisir. Il réfléchissait à un surnom cool, quelque chose de sérieux, sans majuscules ou chiffres partout. Finalement, il opta pour la simplicité, et écrivit son prénom. Par chance, personne ne l'avait déjà prit. Le fait d'être Européen avait certainement eu son importance.

Il resta l'après-midi entière à jouer, se familiarisant avec le système. Il courut sur les places du marché, allait dans la plaine du palier 1, observait les paysages merveilleux, puis se levait, fracassait allègrement des tas de sangliers, tentait de s'attaquer aux loups, bêtes qui le fascinaient tant... Et fuyait rapidement en voyant sa barre de HP chuter. Il recommencera plus tard...
Soudain, il se rappela du rendez-vous du soir, en bas de chez lui, avec ses amis. Il tenta donc de se déconnecter... Sans succès. Il essaya une fois. Deux fois. Quatre fois. Rien. Il avait beau envoyer des messages au support, ce dernier était indisponible. Tant pis, il farmerait un peu plus en attendant... Nathan n'était pas du genre à stresser inutilement. Il s'adaptait rapidement, et avec désinvolture aux situations imprévues.

Environ une demi-heure plus tard le son d'une cloche retentit, et il se retrouva sur la place centrale de la ville de début. Il observa autour de lui : il semblerait que bon nombre de joueurs se soient vus téléportés de force à cet endroit. Que se passait-il ? Une annonce ? Étaient-ils en train de remettre en place le système de déconnexion ? Il l'apprit très vite, lorsque le MJ, le grand Kayaba Akihiko, apparut dans une bulle rouge sang.

Cela faisait froid dans le dos... Magistralement, celui-ci leur montra des unes de presse, des extraits d'informations télévisées, tout un charabia leur expliquant qu'ils étaient coincés dans le jeu. Et qu'ils ne pouvaient en sortir... Sous peine de mort !

A quoi cela rimait-il ? Dans quel but un homme comme celui-ci improvisait-il un génocide d'un nouveau genre ? Qu'y gagnait-il ?
Nathan n'eut pas le temps d'approfondir ces questions. Le MJ donna un miroir à chaque joueur présent, avant de disparaître. L'adolescent s'y regarda... Et ne comprit pas tout de suite. C'était son visage dans le miroir quoi, sans plus. Une minute... Depuis quand son avatar était-il semblable au véritable lui-même ?!

Ce n'était plus un jeu. C'était la réalité. La réalité de milliers de joueurs... Et deux options s'offraient à lui. S'enfermer au premier pallier... Ou prendre un risque. L'avantage dans ce monde, c'était que chaque personne partait d'un même pied d'égalité. Il pouvait donc devenir le plus fort, s'il le voulait... Ou alors, il mourrait en essayant.

Il courut hors de la place dès qu'il en fut capable. Il se rua sur les mobs, et farma, farma, farma tout ce qu'il put. Il atteint rapidement un niveau plus élevé que la moyenne, il s’entraînait sans relâche. Il ne fit que cela durant toute la première semaine. Mais un soir, l'adolescent prit le temps de réfléchir sur sa condition... Quitte à être coincé, autant vivre ici convenablement, n'était-ce pas évident ? De toute façon, tant que le boss du palier n'était pas vaincu, ils resteraient bloqués ici...
Il se concentra donc sur son équipement, l'accomplissement de quêtes, le leveling évidemment, ainsi que toutes les petites choses qu'on ne pouvait faire que dans un full-dive. Il avait presque oublié d'en profiter.

Pouvoir dormir sous la douce berceuse du vent soufflant dans les feuilles des arbres, un soir sans aucun nuage pour cacher la lumière de la lune. Il pouvait manger, courir, s'amuser. La vie n'était pas terminée.
Elle était seulement transposée ailleurs, dans un autre endroit. Telle une chance, celle d'être au niveau des autres dès le début, afin qu'un jour peut-être il puisse les surpasser. Chose qu'il n'aurait jamais pu faire dans le lancement d'un MMO classique...

La vie continua donc son paisible court pour le jeune Nathan, entouré par la panique générale. Déjà, les groupes de conquérants s'étaient formés. Des livrets servant de tutos ont été distribués. Le garçon les avait entièrement lu, c'était indispensable pour continuer. Cependant, il préférait s'écarter des autres joueurs. Il n'aimait pas trop la présence de ces gens, qui faisaient du bruit inutilement. Rien ne valait le calme, selon lui. Enfin, c'était surtout une excuse pour se cacher à soi-même sa timidité... En réalité, il regrettait amèrement sa solitude provisoire, et de ne pas avoir pu s'intégrer lui-aussi à un groupe.

Tant pis, il se ferait des amis en temps voulu... L'aventure ne faisait véritablement que commencer.


Sept mois plus tard, le jeune garçon avait changé. Pas physiquement, bien sûr, mais une partie de ses objectifs avait dû être revue en détail. Nathan avait fait des tas de rencontres, parfois avec de formidables personnes. Il avait aidé des joueurs, co-fondé une guilde, cartographié des labyrinthes... Il avait même dressé un petit louveteau, répondant désormais au doux nom de Snow. Seulement, un fléau auquel il ne s'attendait pas força un changement dans ses plans.

Le PK, pour Player Killing, était une pratique consistant à tuer l'avatar d'une personne, bien évidemment sans l'accord de cette dernière. Selon les croyances de la plupart des joueurs, mourir dans le monde de Sword Art Online équivalait à décéder dans la vraie vie, ainsi les assassins étaient perçus comme de véritables meurtriers. Bien que Nathan ne partageait pas cette conviction, et ne désirait donc pas se mêler à ces histoires d'enfants, il fut forcé d'admettre que se faire sortir de force du VRMMORPG par une intervention intérieure à celui-ci le frustrerait au plus haut point. Comment était-il censé devenir l'un des joueurs les plus audacieux de cet univers s'il se faisait bêtement tuer par l'un de ses présupposés alliés humain ? Cette pratique n'avait aucun sens.

Le Loup ferma les yeux, encore une fois. Jusqu'au jour où l'affront de la bêtise humaine était devenu trop grand. Alors qu'il était occupé au 12ème palier, sur le point d'aider une alchimiste à la recherche de plantes rares, un détail dans sa liste d'amis attira son attention. Crow, la jeune et jolie demoiselle de son âge qu'il avait rencontrée au 6ème étage, n'était plus là. Il avait discuté avec elle via la messagerie intégrée dans le menu quelques jours plus tôt, pourtant, et elle était en bonne santé dans une zone saine pour son niveau, deux paliers plus bas. Curieux, il s'excusa auprès de Sora, et s'en alla rapidement, son louveteau intrigué sur l'épaule.

Après une journée entière d'enquête, à recueillir les témoignages de tous les joueurs pouvant avoir été présents dans les dernières 48h, le constat devenait sans appel. Crow était morte dans le temple, encerclée par des monstres et acculée jusqu'à son dernier souffle. Cependant, pour avoir exploré un labyrinthe entier en sa compagnie, le garçon savait pertinemment que son ancienne acolyte n'avait pu faire une erreur aussi grotesque, surtout compte tenu de ses statistiques largement supérieures à celles des monstres de la zone. Refusant de croire qu'elle s'était laissée aller, Nathan continua les recherches, jusqu'à découvrir un fait étonnant. Crow n'était pas la seule victime de ce genre de mort, récemment. Les étages 8, 9 et 10 étaient devenus les tombeaux plusieurs aventuriers dernièrement, certains étant même très expérimentés. Ce fut alors que les Loups entendirent pour la première fois parler de la méthode du MPK, ou Monster Player-Killing. Le MPK avait pour but d'attirer un groupe entier de bêtes agressives, puis de les diriger tout droit sur un autre joueur déjà en combat, afin de le submerger. Dès cet instant, le dresseur et son louveteau surent que leur objectif dans ce monde avait changé.

Ils n'iraient plus à la chasse aux créatures sauvages et mythiques. Dorénavant, pour satisfaire leur soif d'adrénaline, ils préfèreraient les chasses à l'homme. Traquer, pourchasser, et si nécessaire abattre ces gâcheurs d'ambiance qui rendaient les routes trop peu sûres pour ceux qui voulaient encore profiter de cet univers vidéoludique. Oh, ils ne s'embêteraient pas avec des questions philosophiques, non, du moins pas pour le moment. Ils devaient agir, tout de suite.

Pendant un mois entier, ils arpentèrent les dédales sombres des environs, à la recherche d'un ennemi au curseur orange, ou même vert. Le MPK, si bien utilisé, présentait l'avantage de ne pas avoir à donner de coup direct à sa cible, et donc de ne pas changer sa couleur de curseur. A cet étage, les groupes de monstres, même imposants, ne leur posaient aucune difficulté de toute façon. Mais ils ne trouvèrent rien, rien, absolument rien. Malheureux, Nathan avait délaissé son rôle au sein de Persévérance, et avait même raté la conquête du boss de 20ème palier par un énième après-midi dans un énième dédale. Snow réconfortait son maître de tout son être, on pourrait dire sans exagération que le louveteau sauva la santé mentale du garçon à de nombreuses reprises.

Et puis Blast disparut à son tour.

C'était au 19ème palier, bien plus haut que l'endroit dans lequel se trouvait actuellement le jeune dresseur. L'homme était mort dans la zone de brume, celle avec des zombies telle une mauvaise carte de jeu post-apocalyptique. Les étages 21 à 30 venaient tout juste d'être ouverts, pourtant ce niveau restait hors de portée de la majorité des aventuriers. Blast, lui qui était toujours si prudent, n'avait pas pu mourir seul là-dedans, si ? Le pauvre se serait enfui dès qu'un duo d'adversaire se serait montré, à coup sûr. Mais qu'importe la raison, c'était un peu de la faute de Nathan. L'alchimiste devait rester en retrait, tandis que c'était le job du Tamer de parcourir le front. En son absence inexpliqué, Blast avait dû choisir de remonter... Et n'y avait pas survécu.
Alors qu'il s'en voulait au plus haut point, Nathan se rassura en pensant que son partenaire, mais néanmoins chef de guilde, détestait ce jeu et voulait en sortir le plus rapidement possible. C'était désormais chose faite, mais quelle tristesse de ne pas l'accompagner dans sa sortie prématurée... Le garçon se jura de retrouver son acolyte, où qu'il soit, dès la seconde à laquelle il ôterait le Nerve Gear de sa tête. En attendant, il était temps de reprendre du service. Il avait laissé trop de temps s'écouler, négligé trop longtemps son entrainement. A force de se promener dans des étages plus faibles, à force d'accompagner des conquérants en détresse, à force de chasser des fantômes insaisissables, il avait maintenant un sacré retard sur la ligne de front, et ne s'était jamais senti si inutile. Il décida alors de retourner sur la route de la libération, récupérer l'avance qu'il avait autrefois acquise sur cet univers, et en parallèle traquer quiconque menaçait la vie de l'un de ses précieux alliés. Snow, heureux de voir son maître reprendre de la férocité de jour en jour, se montrait joyeux et motivé. La vie reprenait son cours, après tout. Nul besoin de l'abandonner ainsi, au contraire. Les Loups s'y accrocheraient maintenant encore plus fort qu'ils ne l'avaient jamais fait auparavant, dans leur propre style. Celui de se sentir vivant en prenant des risques bien sûr, en jouant avec le feu, mais surtout en remportant la victoire sur leurs deux tristes ennemis : ce monde comme d'habitude, et dorénavant ses propres habitants.

Physique

Le dénommé Nathan était grand, svelte. C'était un athlète, il était taillé pour la course. Ses 75kg se répartissaient allègrement sur son grand mètre quatre-vingts, lui donnant une mince silhouette, puissante et rapide. Il était très souple, et possédait une détente assez élevée. En bref, toutes les caractéristiques qui relevaient de près ou de loin à un sport, il les possédait.
Mais le corps ne fait pas tout, loin s'en faut. Si l'on se prenait à observer son visage, nous remarquerions rapidement ses grands yeux verts, ses cheveux bruns moyennement longs pour un homme ou encore les rougeurs qui surgissaient lorsque les gens le fixaient trop. Mais lorsqu'il souriait, ce qui lui arrivait fréquemment et sans aucune raison particulière, on pouvait alors remarquer un sourire à la fois timide et assuré, qui dévoilait une dentition correcte. Un garçon somme toute assez "normal", ni très beau, ni véritablement laid. Au moins avait-il eu la chance de ne pas avoir d'acné, ce qui n'était pas toujours fréquent pour des personnes de cet âge.
Nathan avait les yeux qui brillaient quand il faisait quelque chose qui lui tenait à cœur... Ou quand on lui mettait la lumière dans les yeux. Il possédait une vue et une ouïe saine, contrairement à sa mère qui disposait d'un appareil auditif.

Vestimentairement parlant, il était plutôt sobre dans la vie réelle. Une veste, légèrement entrouverte, laissait entrevoir un T-shirt ou une chemise, selon les jours. Il n'avait pas de couleur favorite, mais aimer les changer régulièrement : hors de question par exemple, de passer une semaine entière habillé en noir. D'ailleurs, il préférait le blanc, qui lui allait beaucoup mieux. Il aimait particulièrement mettre sa veste blanche et son T-shirt rouge avec son pantalon de sport, quand il avait entraînement.

Le jour où le jeune adolescent s'est connecté la première fois au Nerve Gear, il portait sa veste bleu marine, avec une chemise blanche dont il avait relevé le col. Il faisait cela souvent, comme s'il voulait cacher quelque chose depuis quelque temps... Et ce petit quelque chose était un tatouage, qu'il avait pu se faire récemment, avec l'accord de ses parents. Ce tatouage, qui partait de son pectoral droit, représentait un loup hurlant de toutes ses forces vers le ciel, et remontait jusqu'au début de son cou. Peu de gens dans sa vie IRL connaissait l'existence de ce tatouage. Pour finir, il avait gardé un bracelet d'argent au poignet gauche, souvenir qu'il gardait de ses amis européens, avec qui il discutait parfois via les réseaux sociaux.

La première chose qu'il fit arrivé dans le monde de Sword Art Online, avant même de courir partout ou de taper des monstres, a été de s'acheter un bracelet similaire sur le marché de la place du palier 1. Heureusement, ce genre d'accessoire coûtait une fortune dérisoire, pas même la moitié de ce qu'il avait reçu à la création de son personnage. Mais ce symbole était presque sacré pour lui. Pas question de ne pas l'avoir. Le tatouage, quant à lui, n'était pas réapparu, sans que Nathan ne sache pourquoi.

Il pourchasserait un seul but, durant ce jeu. Une armure plus que légère, et une arme puissante. Il misait tout sur la rapidité et la souplesse. Avec une armure légère (mais donc peu robuste), il serait capable de se déplacer rapidement, et de ne pas s'alourdir pour esquiver les coups. Avec son agilité, il se rapprocherait assez de l'ennemi pour lui asséner un coup fatal, sans se faire toucher. Dans les MMO, c'est le principe de l'assassin. Son personnage préféré. Mais le bémol de ce genre d'avatar, c'était de mourir très rapidement s'il se faisait toucher... Prendrait-il le risque de mourir, parce qu'il n'a pas voulu augmenter sa barre de vie plus que le strict minimum? Oui. Il a décidé de sa voie à suivre, il n'en changera pas. Mais pour l'instant, il n'était ni plus ni moins qu'un énième débutant aux airs confiants, à peine plus haut niveau que la moyenne, et sans aucun équipement. Naïf diront certains, stupide diront d'autres. Mais le meilleur moyen de vivre sa vie n'est-il pas de la risquer à chaque mouvement ?

Le tatouage de Nathan

Caractère

Nathan était un garçon assez particulier. Très jeune, il s'était aperçu que la vie n'était non pas écrite, et qu'il ne devait pas forcément faire ce que les adultes lui disaient, mais bien qu'il était libre de faire ce qu'il avait envie. Les adultes ne valent pas mieux qu'un enfant, et leur avis l'importait peu. Cependant, il garda toujours énormément d'amour et de respect pour ses parents, qui l'élevaient très bien.
Pour son entourage, Nathan était un jeune garçon confiant, sûr de lui, parfois un brin tête brûlée. Très souriant et rieur, il passait son temps à lancer de petites piques qui faisaient mouche, sans arrière-pensée. C'était juste sa façon de prodiguer de l'attention.
Très tactile dans ses amis et sa famille, il aurait rêvé d'avoir un petit frère ou une petite sœur... Malheureusement, il n'en eut jamais. Peut-être cela l'aurait-il empêché de tomber dans les jeux vidéos, le full-dive, le Nerve Gear...
Mais la vie était faite ainsi. Le jeune homme n'avait jamais rien regretté. Ses choix, il les assumait, et se donnait à fond quand il le décidait. Cependant, dans la réussite comme dans l'échec, il gardait une posture calme et désinvolte. Il avait fait un choix. Peut-être s'était-il trompé, mais après tout, c'est lui qui l'avait décidé. Aucun regret à avoir, et il n'en avait pas. Il ne réfléchissait que très peu aux conséquences de ses actes, particulièrement quand il était le seul concerné.
"La vie est un éternel jeu de pile ou face. Tant que je gagne, je continue la mise."

De l'extérieur, Nathan était un adolescent discret, presque timide en grande réunion. Ses camarades et professeurs d'école pensaient qu'il se fichait allègrement de toute chose.
En réalité, il gardait son bonheur, sa joie de vivre pour son entourage proche, ceux qui n'avaient pas eu peur de gratter sous l'apparence. Les autres ne l'intéressaient pas le moins du monde. Cependant, ils remarquaient tous que, même s'il était très peu enclin à la discussion, le jeune garçon souriait tout le temps, sans raison apparente. Il était également très gêné et peu à l'aise à l'oral, avec les gens qu'il ne connaissait pas bien. S'il avait un ordre de préférence, il préférait la solitude aux grands groupes, mais appréciait les petits cercles d'amis plus encore que la solitude.

Chose étonnante tout de même, il faisait facilement confiance aux gens. En effet, ayant toujours choisi les membres de sa vie sociale, les privilégiés devenaient rapidement des frères pour lui. Un nombre très limité de personnes abordaient ce jeune homme assez musclé, qui était tellement distant. Ils pouvaient, pour peu qu'ils y mettent du leur, assez facilement gagner sa confiance. Les trahisons n'en seraient que plus douloureuses... Mais le petit Nathan, du haut de ses 17 ans, n'en savait encore rien.

Son manque d'ouverture aux masses, sa naïveté excessive, ainsi que l'importance accordée à une liberté totale étaient ses principaux défauts. On pourrait y rajouter le fait de ne jamais abandonner ce qu'il a décidé au risque de graves conséquences (Nathan était très, très têtu), ou bien de ne pas connaître des sentiments tels que la peur, la pitié, ou le regret. Il ne se battait pas extraordinairement bien, mais il faisait de son mieux pour progresser rapidement. Il avait toujours été comme ça. Il choisissait sa voie, et traçait tout droit. Les seuls détours qu'il faisait étaient ceux qu'il s'accordait lui-même. Il suivrait ce chemin jusqu'au bout... Dut-il mourir en le parcourant.

More About You

Salut les gens ! Je m'appelle Nathan, dans la vraie vie comme ici. J'ai 16 ans (17 au moment de la réédition de cette fiche). Je suis arrivé ici complètement par hasard, en cherchant un jeu RP sur SAO. J'suis impatient de rencontrer la communauté d'ici, et de voir comment ça va se passer. Si j'ai pas compris quelque chose dans ma présentation en cours, ou si je peux améliorer des choses, faites le moi savoir Wink Ah oui, j'ai bien lu votre règlement... Du coup, j'ai apporté un censuré pour cause de règlement à côté de moi, pour me porter l'inspiration. Je suis certain que ce me sera utile... pirat

A bientôt j'espère !


© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nathan le revenant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les gros bras(Sybille et Nathan)
» Nathan et Sybille (Pv : Syb' <3)
» Sybille a besoin de se défouler {Nathan
» Présentation Virginie/Nathan.
» Nathan et Syb' (Avant l'enlèvement de Sybille)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sword Art Online - Rpg :: -Avant de commencer- :: Présentations-