Le monde de Sword Art Online s'offre à vous, survivrez-vous à l'aventure ...?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Shade vous a organisé un petit camp d'entrainement! Informations dans les petites annonces
Pour la prochaine soirée Discord, merci d'aller sur ce lien pour indiquer vos disponibilités

Partagez|

[En cours 21/04/2017] Freyja

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
nouveau

avatar

Je m'appelle Freyja et je suis nouveau


Messages : 4
Date d'inscription : 13/04/2017


MessageSujet: [En cours 21/04/2017] Freyja Ven 21 Avr - 18:14


Freya Bergström
« Ne… N’approches pas qui que tu sois! »




Feat. : Fire Emblem - Nephenee

Pseudonyme : Freyja

How old are you ? : 20 ans

Fille ou garçon ? : Fille

Classe : Combattant

Et tes armes ? : Lance

Autres compétences : Instrument de musique & Stratège

Ce que tu aimes : JDR, musique, cuisine, les romans fantaisistes , l'art, les choses simples.

Ce que tu n'aimes pas : Les hypocrites, les insectes volants(abeilles, frelons ext...), les personnes collantes, qu’il y ai trop de monde à côté d’elle.


Histoire x 20 lignes


Conservatoire, salle 7B, étage 3, le 10 avril 2020,

Je suis dans cette pièce depuis environ une heure déjà, le piano se fait entendre à tue tête, le professeur me regarde jouer et n’a pas encore décoché un seul commentaire aujourd’hui. Je l’entend taper du pied délicatement sur le plancher suivant et guidant le rythme que je devais suivre à la perfection. Je ne me sens pas particulièrement à l’aise de le voir me regarder ainsi, mais je vais devoir m’y faire, c’est lui m’enseignera comment améliorer ce que je connais déjà. Malgré ma nervosité je réussi parfaitement mon solo de piano sans rien raté. Il se lève s’avançant vers moi d’un air sévère, je n’en peux plus de le voir ainsi et serre alors mes mains sur ma jupe fermant les yeux comme s’il allait me gronder. J’ai l’impression de redevenir la petite fille que j’ai toujours été au fond de moi. Finalement il n’en fait rien, je sens un poussée d’air à coté de moi comme lorsque quelqu’un s’assied. J’ouvre mes yeux et il est assit à mes côtés, il me regarde le sourire aux lèvres et semble ravit d’être là. Un sourire s’est dessiné sur ses traits fatigué et il me parle calmement, se présentant à moi en premier lieu. Je l’écoute sans rien dire en premier lieu essayant de comprendre tout ce qu’il m’explique puis vient alors le temps de me présenter, il m’écoute et fini par me poser de nouveau des questions:

“Mademoiselle Bergström, c’est un honneur pour moi d’avoir une élève aussi brillante que vous, mais afin de vous aider au mieux dans votre parcours j’aurais besoin d’en savoir plus sur vous, votre enfance, ce que vous avez pu vivre ainsi que ce ce qui peut tout simplement vous motiver. Cela me permettra de comprendre mieux pourquoi le son de ce piano me parait si mélancolique lorsque je vous écoute et ainsi peut être à vous aider.”

Un blanc se fait alors sentir, je suis de nouveau gênée, je ne sais pas réellement si je peux oser lui expliquer tout ce qu’il s’est produit dans ma simple vie jusqu’à présent. Je ne peux parler aussi facilement a un inconnu, pourtant je sais à quel point la musique est une chose précieuse, qui a réussi à faire sortir bien des sentiments enfouis au plus profond de mon être. Je ne pense pas qu'il soit pourtant judicieux de cacher cela à mon nouveau professeur. L'ensemble des professeurs que j'ai eu ont toujours été très compréhensifs, je n'ai jamais eu à leur cacher quoi que ce soit. Je regarde celui ci droit dans les yeux commençant à m'exprimer simplement, avec mon vocabulaire habituel mais également ma timidité apparente au vu des rougeurs sur mon visage:

"Je... Enchantée monsieur Mashida! Effectivement il est plus correct pour vous de me connaitre en intégralité afin de me guider comme l'a fait monsieur Satoshi juste avant vous. Il est dommage qu'il doive partir à la retraite, j'avoue avoir apprécié sa compagnie pendant les années passées... J'espère qu'il en sera de même avec vous. Mais pour pouvoir vous aider au mieux de mon côté il va falloir que vous posiez des questions, que je saches ce que vous attendez de savoir. "

L'homme en face de moi me regarde l'air amusé, il semble prendre plaisir en ma compagnie mais surtout en mes paroles. Elles me semblent plutôt platoniques et fuyardes d'un sens mais il doit en penser autrement. Je n'aime pas réellement parler de ma personne et encore moins lorsqu'il s'agit d'un inconnu. Bien qu'il semble prédestiné à devenir mon futur professeur je ne me sens pas encore totalement en sécurité ou à ma place en sa compagnie. Je le contemple de la tête aux pieds, je reste calme extérieurement bien que la nervosité me gagner intérieurement. Je le trouve assez bel homme, un charme que je ne peux nier en le regardant. Les cheveux court, l'air sur de lui, ces magnifiques yeux bleu que l'on trouve assez rarement chez les japonais, certainement un parent européen.... Je me sens de plus en plus troublée, perdue dans mes réflexions et surtout nerveuse de savoir ce qu'il va bien pouvoir me demander. Il finit par se lever et me regarder droit dans les yeux puis regarder dehors en soupirant un peu, il lâche alors quelques mots:

"Soit toi même! Dis moi ce que tu as envie de me raconter, ne sommes nous pas réunis aujourd'hui pour faire plus ample connaissance? Le mieux et de se connaitre le plus rapidement possible pour que nous puissions travailler au mieux ensemble alors fait comme lorsque tu es au piano, de ton mieux!"

Je reste quelques instants de plus silencieuse, mon ancien professeur quitte la pièce silencieusement ne me laissant comme dernière impression qu'un signe de main bienveillant. Je baisse doucement la tête avant de commencer doucement à compter mon histoire.

" Je me nomme Freya Bergström j'ai actuellement 17 ans, je suis née ici même au Japon de deux parents étrangers, Des norvégiens qui travaillent actuellement à l'ambassade, ils sont souvent en voyage mais je n'ai jamais eu à me plaindre jusqu'à présent. Ils ont toujours fait ce qu'il fallait pour que je sois bien dans ma peau mais surtout heureuse chaque jour. J'ai pourtant réussi à leur cacher pas mal de choses quant à certains malaises qui s'étaient installés en moi et dont je souffre parfois toujours. Lorsque j'étais petite j'avais beaucoup de mal à comprendre pourquoi les étrangers étaient mal vus et surtout maltraités comme j'ai pu l'être par les autres enfants de mon âge. Ils étaient méchant verbalement, mais je subissais aussi parfois des dégradations de mon matériels ou parfois même des coups de la part de certaines de mes camarades, tout simplement car je n'étais pas comme eux. J'avais un fort accent en parlant Japonais mais cela s'est diminué lorsque j'ai grandit. Je ne me sentais pas du tout à l'aise ici et je maudissais parfois mes parents de m'avoir fait naître dans ce pays où je ne me sentais pas chez moi. En grandissant tout ceci s'est calmé bien que je suis souvent mise à l'écart, pas forcément par la faute des autres, également de la mienne vu que je me suis habituée à être seule. Je me suis réfugiée peu à peu dans la musique avec monsieur Satochi, il m'a apprit à prendre confiance en moi chaque jour que nous passions ensemble dans cette pièce. J'ai fini par connaitre Ayako avec qui je m'entend à merveille et qui est toujours un peu trop surprotectrice avec moi mais je ne vais pas m'en plaindre.... C'est réellement agréable de se sentir adorée après toutes ces années, cela me semble étrange parfois mais je m'y suis faite... Etre ici me permet de penser à autre chose mais surtout de laisser libre cours à mon imagination... Je me sens libre et surtout posée, je ne pense pas à grand chose quand je joue en dehors de faire de merveilleuses mélodies. J'apprécie également la compagnie de mon petit ami avec qui je suis depuis déjà quelques mois, Hiroshi. Il est assez doux et compréhensif avec moi, mais parfois il arrive qu'il s'énerve assez vite lorsque l'on me regarde comme si je n'avais rien à faire ici... En dehors de la musique j'apprécie les animaux, les jeu de rôles et également quelques jeux vidéos, je dois avouer que je sors peu et que j'évite les endroits avec beaucoup de monde de peur de subir encore ces brimades.... "

Un blanc se fait alors sentir, pesant mais surtout stressant pour moi. J'avais parlé pas mal de temps sans réellement m'en rendre compte mais je me fiais surtout à mon ancien professeur qui avait totalement confiance en cet homme devant moi. Il semble m'avoir écouté totalement et surtout calme, un calme que je ne saisi pas totalement. Il se tourne alors vers moi et pose une main sur mon épaule en souriant doucement:

"Heureux que tu te confies à moi Freya! Je suis désolé pour ce que tu as pu vivre lorsque tu étais enfant, j'espère que maintenant tu te sens bien dans ta peau et que tu profites de chaque instant en compagnie de ceux que tu aimes. C'est la meilleure manière de vivre heureux et sans regrets! Je te laisse rentrer pour aujourd'hui je pense que le jeune homme en bas est la pour toi. Nous commencerons les cours ensemble la semaine prochaine."

5 février 2023, Auberge, Pleine nuit dans une chambre,

Je me réveille alors en sursaut, la main sur le visage et surtout cet air horrifié que j'ai eu si peu de fois sur le visage. J'ai le souffle court et surtout l'envie de pleurer, ce que je finis par faire. Je tire alors mes jambes vers moi, je pleure tout ce qu'il m'est possible de pleurer pendant ce temps. Je me suis souvenu de ce qu'il s'est passé suite à cette après midi. J'en suis encore perturbée et depuis je n'ai jamais eu confiance en la gente masculine, j'ai toujours au beaucoup de mal en présence d'hommes et je reste toujours sur mes gardes.

Je me souviens qu'en allant rejoindre Hiroshi, il semblait plus agité qu'à l'habitude, nous avons marché jusqu'à chez moi. Nous sommes allés dans ma chambre comme d'habitude, nous avons conversé un bon moment avant qu'il ne commence à me toucher comme il ne l'avais jamais fait, j'ai voulu me débattre, je ne me sentais pas du tout prête mais il continuait. Les larmes coulaient sur mes joues et je ne me sentais pas du tout à l'aise, je ne comprenais pas pourquoi il agissait de la sorte. Mes vêtements furent alors arrachés un minimum, d'autres retirés avec violence et sanglots. J'avais fini en dessous sous lui terrifiée mais surtout en train de me débattre. Ses lèvres vinrent alors se poser sur mon cou et ses paroles me glacèrent alors le sang. J'étais devenue sa chose. Je lâchais alors des cri, j'espérais juste que quelqu'un entre chez moi et vienne m'aider. J'étais en train de subir une chose que je ne pouvais contrôler, de subir un mépris comme ce fut le cas pendant un certains temps pendant mon enfance. Les minutes me semblaient interminables et j'avais surtout l'impression que j'allais y passer, que j'allais finalement me faire violer par la personne qui avait réussi à gagner mon estime mais aussi ma confiance. Il avait réussit à ruiner tout ces efforts fait pendant ces derniers mois en quelques instants.

Quelques instants plus tard il était au sol sonné car Ayako était intervenue, elle n'avait pas chercher à comprendre et avait cassé une vitre pour rentrer chez moi. Elle connaissait bien la maison et n'avait pas eu besoin d'aide pour savoir comment rentrer chez moi. Je pleurais tout ce que je pouvais dans ses bras, j'étais totalement apeurée mais surtout choquée par ce qui venait de se passer sous mes yeux. Elle avait usé d'une poêle pour le mettre au sol. nous avions attendu quelques instants avant d'appeler la police afin qu'ils l'embarquent au commissariat. Mes parents furent alors appelés et avaient déposés une plainte contre lui, il avait finalement eut l'interdiction de m'approcher et une peine assez sévère était tombée ensuite, je n'avais pas souhaité savoir plus de détails sur son histoire et ce qu'il avait pu subir derrière. Je m'étais alors encore plus renfermée dans mon monde et j'avais également changer de chambre afin de ne plus avoir à me souvenir de ce qu'il avait pu se passer dans cette pièce, je n'y ai jamais remit pied depuis. Trop mal à l'aise rien qu'en en voyant la porte.

Mon père vint alors à mon chevet pas mal de nuits qui suivirent l'incident, s'occupant de moi comme lorsque j'étais enfant. C'était le seul homme que je tolérais à mes côtés. J'avais finalement décidé de continuer mes études au domicile familiale afin de ne plus trop être en contact avec les hommes mais également le monde de dehors. Le seul lien qu'il me restais était Ayako qui venait me donner des nouvelles tous les week end. Nous faisions également quelques parties de jeu de rôle. Mon père appréciait le fait qu'elle continue de venir chez nous et faisait attention à elle comme il le faisait avec moi. quelques mois passèrent et vint le jour où SAO fut annoncé, j'avais l'air d'une gamine devant le jeu, mon père ne m'avait rein dit mais lorsqu'il fut sorti j'avais un exemplaire posé sur la table à manger. J'étais heureuse d'avoir pu posséder ce cadeau.

Lorsque je suis entrée dans le jeu, je pouvais choisir le faciès de mon personnage, j'avais fait un personnage ressemblant un minimum à une japonaise, cheveux vert et armure verte et bleue. J'avais eu un peu de mal à comprendre le fonctionnement mais au bout de quelques heures j'étais finalement assez à l'aise avec le système de jeu. Je me sentais bien et j'avais pas mal de personnes qui venaient et qui me parlaient, principalement des femmes au vu de la grande taille que j'avais mit à mon personnage afin de ne pas trop me faire approcher par les hommes. Puis finalement nous nous retrouvions sur la place centrale de la ville de départ, l'annonce que j'étais en train d'entendre fut certainement la pire que j'avais pu entendre jusqu'à présent. J'étais finalement prise dans un jeu mortel mais ce fut également mon physique réel qui revint à la surface. Je n'écoutais pas la fin de cette annonce et me précipitais à l'écart des autres pour me cacher afin que l'on ne vienne pas me parler ou encore moins me draguer ou je ne sais quelle genre de choses....

Les mois ici s'étaient écoulés rapidement mine de rien, j'avais pu monter quelques niveau seule, évitant au maximum de m'approcher des grandes villes mais surtout en m'éloignant des hommes. Lorsque l'un d'eux s'approchait trop de moi il avait généralement à faire à ma lance en premier. Celle ci me servait à mettre une distance entre eux et moi même. Je refuse actuellement toujours qu'un homme m'approche. Je n'ai pas non plus chercher à me faire des amis ici depuis mon arrivée. Je continue à faire ma route sans trop me soucier de ce qu'il pourrait m'arriver par la suite, j'essaye de faire au mieux pour progresser et certainement devenir plus puissante afin d'aider ceux qui ne peuvent pas compter sur leurs propres compétences. Avec les mois j'ai pu teinter de nouveau mes cheveux afin d'avoir cette touche me rappelant que je ne suis pas dans le vrai monde...

Je fini ma nuit à la fenêtre de ma chambre totalement perdue dans mes pensées, j'ai l'air totalement ailleurs mais surtout mélancolique au possible. Je ne me sens pas réellement à l'aise dans ce monde et j'essaye surtout de m'occuper afin de ne pas sombrer dans la folie comme certains pourraient le faire ou l'ont déjà fait il y a de cela quelques semaines... Le sommeil me reprend alors, je retourne me coucher lorsque le soleil commence à peine à pointer le bout de son nez... Espérant alors pouvoir finir ma nuit paisiblement...

Physique x 10 lignes


Fine, presque trop fine d’après mes parents. J’ai l’air d’une petite chose fragile que l’on tient à défendre coûte que coûte, je ne me suis pourtant jamais rien casser ni rien eu de grave jusqu’à présent. J’ai d’ailleurs eu beaucoup de commentaire par rapport à cela de la part d’anciennes amies qui me trouvaient un peu trop plate pour mon âge. Je dois bien avouer que je ne comprend pas cet attirance que les gens ont pour les poitrines… Je ne peux pas dire que je possède le moindre pet de graisse, l’on m’a déjà décrit comme une fille filiforme. Je mesure un mètre soixante douze, plus grande que mes camarades de classe mais cela est logique. Après tout je ne suis pas de la même origine qu’eux. J’ai souvent été insultée de grande perche par certains, mais n’y ai jamais accordé grande importance.

J’ai le visage lui aussi fin, sans grande surprise. Les yeux verts de taille moyenne, un nez qui se fond bien avec le reste du visage, les lèvres fines qui s’accordent parfaitement avec le reste. Il ressemble plus à celui de ma mère que de mon père, je n’ai hérité de lui que sa couleur de cheveux brune. Je n’ai pas pour habitude d’attacher ses derniers en dehors des cours de sport. Lisses et plutôt longs, je n’apprécierai guère de les avoir court, trouvant cela peu féminin. La maquillage et tout ce qui peut être ajouté en surplus n’est pas spécialement ma tasse de thé. Je n’aime pas les babioles ou même les accessoires, cela m’encombre plus qu’autre chose.

Je porte bien souvent des tenues simples, T-shirt - pantalon ou jupes sont mes principales tenues. Je ne porte des robes que lors de grandes occasions. Les tenues de sport ne me servent que pour cet utilité. Lorsque je suis au domicile de mes parents je suis bien souvent en short - t shirt, cela même en hiver, au vu de la température toujours bonne.

Lors de mon arrivée sur Sword Art Online, j’avais choisi un aspect me ressemblant le plus possible, la seule nuance fut la couleur verte des cheveux et de l’équipement, que j'apprécie spécialement. Je ne portais que la tenue de base mais j’avais trouvé directement le magasin de colorant, ajoutant un peu plus de fantaisie à celle ci. Je fus surprise de voir revenir mon aspect réel sur le jeu lors de l’annonce du maître du jeu. Je n’ai pas perdu de temps pour recolorer mes cheveux pouvant le faire ici sans craindre la moindre remarque des autres joueurs.

Les mois passés m’ont permis d’obtenir pas mal d’aspect possibles pour mes équipements. J’ai pu donc peaufiner l’apparence que je dégageais. Actuellement je suis vêtue d’une tunique ressemblant à un body montant du haut du coup jusqu’au niveau de l’entre jambe mais n’étant guère fermé en dessous, cachant juste mes parties intimes. A celles est raccroché de longs morceaux de tissus cachant mon arrière train ainsi que mes cotés. Une longue paire de chaussette noire tenue par deux sangles de cuir bleu arrivant en haut de mes jambes.

Un plastron fin cachant uniquement ma poitrine, ainsi que des épaulières et deux plaques de chaque coté de mon bassin afin de protéger au maximum mon corps des coups. Ces plaques sont tenues par une ceinture verte de cuir autour de ma taille. Un casque cachant l’arrière de mon crâne totalement, mais laissant ma vue parfaitement libre, il revient sur une partie de mes joues. Je protège mes bras avec des guêtres en tissu et les maintient avec des lanières de cuirs reliées directement à des protections en métal.

Je me suis équipée d’une lance, l’arme préférée de mon père. Celle que je possède a un aspect argenté pour le manche ainsi que la lame présente au bout. Quelques motifs sont gravés au niveau de l’avant lame mais également aussi au niveau de l’endroit où je pose mes mains.

Caractère x 10 lignes


Je ne suis pas le genre de fille à m’énerver pour rien, déjà toute petite j’étais assez calme. Je supportais les brimades incessantes de mes camarades de classe, que je ne comprenais guère. J’encaissais sans jamais me plaindre, ayant pour seule arme un sourire qui restait gravé sur mon visage. Cela pouvait en énerver certains que je n’y répondais pas. Ce n’est que le soir en rentrant où il m’arrivait de me poser des questions. Je les posais à mes parents lorsqu’ils n’étaient pas trop occupés avec leurs dossiers ou même à la nourrice que j’avais. Rares sont les choses qui me font réagir par l’énervement, je ne peux malheureusement pas vous les définir ignorant moi même ce qui pourrait provoquer une telle colère de ma part.

J’ai toujours eu comme envie et objectif de rendre les gens autour de moi heureux, pensant à leur propre bonheur avant le mien. J’ai souvent fait abstraction de ce que je pouvais penser ou ressentir devant les autres, allant parfois même jusqu’à m’effacer afin qu’ils ne pensent pas à me poser la question. Bien sur il m’arrive parfois de lâcher prise ou tout simplement de me sentir mal. Je me cache alors dans ma chambre lâchant ce qui veut bien sortir et lorsque je passe le pas de porte je fais de nouveau mine de rien. Ma famille ne sait pas grand chose des tristesses ou soucis que j’ai pu avoir lors de mon adolescence, je ne regrette pourtant pas de leur avoir cacher.

Depuis certains événements, je suis devenue un peu plus distante avec les hommes. Même mon père n’a pas le droit a un traitement de faveur. Je ne supporte pas être seule avec un homme cela me rend nerveuse et il m’arrive donc parfois de les fuir sans aucune raison valable à leurs yeux. Une part de ma timidité d’antan reste toujours présente en plus de cette peur de l’homme. Je ne serai jamais la personne qui fera le premier pas vers les autres peu importe le type de relation. Je ne suis pas du genre à me décourager pour autant. J’ai affronté pas mal d’épreuves et j’ai toujours su faire face, même si parfois il m’a fallu du temps pour m’en remettre.

Je n’aime pas voir les autres dans le besoin, je suis capable de donner mon repas à quelqu’un dans le besoin me privant alors moi même. J’apprécie également voir les autres sourire, ou tout du moins leur permettre de sourire. Le calme ainsi que les endroits vidés de monde sont mes meilleurs amis. Je ne supporte pas être dans un endroit bondé de monde. Bien généralement je les fuis comme la peste. Les animaux sont bien généralement mes seuls compagnons du simple fait qu’il leur ai difficile de trahir la personne à laquelle ils se sont attachés.


More About You

Bonjour à tous ! Mon petit nom c'est {Asuna} et j'ai {22} bougies à mon actif. Mais ce n'est pas tout ! Je suis un(e) {Graph} et oui ! Prend garde à moi car je n'aime pas {faire les évaluations des membres (je trouve que je suis trop sévère)} alors évites moi si tu as toutes ces choses avec toi <3. Mais si tu as {du temps a revendre} alors viens, je t'accueillerais à bras ouvert ! Je suis arrivé ici grâce à {mon instinct qui m’a fait cliquer sur le lien} et d'ailleurs je trouve ce forum {Très bien comme il est}.
Une dernière chose qui s'adresse aux petits admin d'ici, j'ai bien lu votre règlement, la preuve :

Et donc me voici maintenant présenté !
© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'



Evaluation:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nouveau

avatar

Je m'appelle Freyja et je suis nouveau


Messages : 4
Date d'inscription : 13/04/2017


MessageSujet: Re: [En cours 21/04/2017] Freyja Ven 21 Avr - 18:14

PS: J'ai posté ma fiche telle qu'elle était à l'époque mais je compte la modifier. Merci par avance de votre compréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beast Tamer

avatar

Je m'appelle Fuyu et je suis Beast Tamer


Messages : 2131
Date d'inscription : 31/05/2013


Feuille de personnage
Âge: 10
Anniversaire: 6 novembre

MessageSujet: Re: [En cours 21/04/2017] Freyja Lun 15 Mai - 19:15

Re-bienvenue sur le forum!

J'étais certaine de t'avoir déjà répondu, mais apparemment non, désolé.

Le code du règlement est faux, je t'invite à aller le relire attentivement ^^

Si tu pouvais mettre les changements important en évidence (italique, gras, souligné, couleur, comme tu veux), ça nous aiderait beaucoup à évaluer la nouvelle version de la fiche.

Tu connais le fonctionnement pour le reste, n'hésite pas s'il y a quoi que ce soit ^^

_________________
Fiche présentation
Fiche de lien
Fuyu parle en #5D2A90
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beast Tamer

avatar

Je m'appelle Fuyu et je suis Beast Tamer


Messages : 2131
Date d'inscription : 31/05/2013


Feuille de personnage
Âge: 10
Anniversaire: 6 novembre

MessageSujet: Re: [En cours 21/04/2017] Freyja Mer 7 Juin - 21:54

Des nouvelles?

_________________
Fiche présentation
Fiche de lien
Fuyu parle en #5D2A90
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Contenu sponsorisé et je suis



MessageSujet: Re: [En cours 21/04/2017] Freyja

Revenir en haut Aller en bas

[En cours 21/04/2017] Freyja

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sword Art Online - Rpg :: -Avant de commencer- :: Présentations-