Le monde de Sword Art Online s'offre à vous, survivrez-vous à l'aventure ...?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à mettre le lien vers votre fiche technique dans votre signature!
La chatbox a présentement de gros problèmes d'actualisation. Nous ne savons pas quand ça sera réglé. Merci de votre patience.

Partagez|

[07.01] Devinette vivante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
nouveau


Je m'appelle MenoMura et je suis nouveau


Messages : 4
Date d'inscription : 30/12/2016


MessageSujet: [07.01] Devinette vivante Jeu 5 Jan - 0:19


Fubuki Amayo

« Devine qui je suis, ce que je suis ! »





Feat. : Source inconnue - Personnage inconnu

Pseudonyme : MenoMura

How old are you ? : 19 ans

Date d'anniversaire : 06 Juin

Fille ou garçon ? : Garçon

Nationalité : Japonaise

Classe : Paladin

Et ton arme ? : Kama

Autres compétences : Couture + Analyse

Ce que tu aimes : jouer de son côté androgyne, frapper du monstre, gagner des cols et des niveaux

Ce que tu n'aimes pas : devoir se lever le matin, les gros lourdeaux, perdre, l'alcool

Histoire x 360 mots min

Au beau milieu d'une nuit noire un samedi on entend un cri. Rien de très folichon dans une maternité, ça crie assez facilement quand les bébés viennent au monde. Mais ça crie beaucoup moins facilement quand on voit le bébé et qu'il est une vraie "surprise". Et pour être une surprise, Fubuki fut une grosse surprise. À l'échographie, on a tout de suite annoncé aux parents qu'il s'agirait d'une magnifique petite fille et donc, dès le départ, ils avaient décidé de choisir un prénom en conséquence, penchant fortement pour le prénom Hazuki. Ce n'est qu'à la naissance qu'on s'est rendu compte du mauvais positionnement du bébé et pouf ! Voilà comme je suis devenu un garçon. Après, histoire de faire flipper un peu plus mes parents, ils ont appris que, peut-être, mon développement ne s'était pas fait comme celui de tous les bébés.

C'est vrai quoi ! Pourquoi choisir un sexe unique quand on peut avoir les deux ? Et donc, bien que j'ai tout l'attirail pour être un vrai beau garçon, j'ai aussi ce qu'il faudrait pour être une fille. Pour éviter de forcer l'opération, c'est ma tante qui a convaincu mes parents de "tout laisser en place" comme elle dit. Cela me permettrait de choisir moi-même quand je serais en âge de comprendre et elle en a profité pour placer son prénom préféré, heureusement unisexe, pour que je ne sois vraiment pas ennuyé. Je suis donc passée d'une potentielle Hazuki à un Fubuki certain. Si mes parents ont toujours été aimant et agréables, ils ont aussi toujours été très mal à l'aise que je me serve de mes caractéristiques ambiguë pour passer d'un jeans troué et d'un gros pull à tête de mort à la magnifique petite robe couleur lilas que ma tante me prêtait pour l'occasion. Enfant, j'ai donc joué à la dînette autant qu'aux petites voitures, j'ai porté autant de rose que de bleu et j'ai passé toute mon enfance à ne pas comprendre pourquoi l'utilisation d'un mot ou l'autre pouvait rendre mes amis, mes professeurs et les autres personnes mal à l'aise. Je ne comprenais pas pourquoi je ne pouvais être à la fois le fils et la fille de mes parents puisque, biologiquement parlant, je l'ai toujours été.

C'est ma tante qui m'a aidé le plus dans tout ça, c'était la plus ouverte de tous. La plus jeune aussi d'ailleurs, nous n'avons "que" 19 ans d'écart. J'ai donc passé beaucoup de temps avec elle, puisqu'elle proposait souvent à mes parents de me garder quand eux-mêmes allaient travailler et n'avait pas de place chez la gardienne. J'avais donc deux mamans poules rien que pour moi en plus d'un papa gâteau qui m'ont fait des papouilles et m'ont guidé toute mon enfance jusqu'à ce que j'atteigne l'âge de 10 ans. Là, les choses se sont un peu corsées parce qu'il a fallu que je commence à choisir plus précisément si je voulais être un homme ou une femme. J'en ai beaucoup parlé avec mes parents et ma tante Ayu et j'ai fini par choisir de rester un garçon pour le moment. J'ai donc passé les années suivantes à m'affirmer un peu plus en tant que garçon, tout en gardant des journées où j'allais chez ma tante pour passer du temps habillé comme une fille. J'aime ce monde parce que, même s'il est plein de préjugés et de strass un peu trop claquante, il y a beaucoup de vêtements que j'aime porter. Puis si une fille peut porter un pull et un jeans de garçon en déclarant avoir un style Boyish, un homme qui porte une robe se fait traiter de tous les noms possibles et imaginables.

J'ai fait l'erreur de mettre l'uniforme des filles une fois pour aller en cours. Je pense que c'était la pire idée de ma vie et que je ne recommencerais plus jamais un truc pareil. J'ai pratiquement vécu un enfer et ma mère a dû venir me chercher vers midi pour que je puisse me changer. Il a fallu que j'invente un pari avec des amis pour éviter de me retrouver avec une réputation de... Enfin vous voyez. Heureusement, mon ami Kerosuki a toujours été suffisamment en avance sur son temps pour comprendre que ce que j'étais, était différent des apparences et que, au fond, je n'étais pas vraiment un monstre de foire alors il m'a couvert pour ce pari. Kero et moi nous sommes toujours fourré ensemble, on s'est rencontré quand je suis entré à l'école et depuis, on a toujours passé autant de temps que possible ensemble. Nous n'avons pas toujours été dans la même classe, mais ça ne nous empêchait pas de nous retrouver aux inter-cours pour bavarder et jouer ensemble. Nous aimons beaucoup aussi nous promener ensemble le samedi, aller faire un tour etc. ça n'a jamais choqué Kero que je m'habille en fille le week-end et parfois, quand mon style est un peu à cheval sur les deux genres, les gens ne savent pas si nous sommes un couple timide ou juste deux amis du même sexe. J'ai toujours trouvé ça drôle de voir les gens galérer et rivaliser de génie pour me poser des questions "discrètes" pour savoir si je suis une fille ou un garçon.

Enfin. Maintenant que je vous ai rapidement expliqué comment j'avais vécu jusque là, il faut peut-être que je vous parle un peu de Sword Art Online... J'ai toujours aimé les jeux vidéos, comme la plupart des gars de mon âge et j'ai même remporté une petite compétition de jeux vidéo dans ma ville natale. Je m'étais entraîné avec Kero, tous les dimanches on se voyait 1h pour augmenter mon niveau et je m'étais inscrit pour rigoler. Je n'aurais jamais pensé remporter cette compet', je joue trop peu, mais j'ai eu un énorme coup de chance. J'ai réussi à survivre en restant caché un bon moment et en misant sur ma capacité à encaisser les chocs et, au moment où le dernier joueur resté allait me tirer dessus, une grenade lancée par un autre joueur un peu plus tôt a explosé juste sous son nez. J'ai été sacré champion et j'ai gagné une carte cadeau dans un magasin de jeux vidéo bien connu dans le coin. Kero m'avait parlé de Sword Art Online un peu avant, il avait pu participer à la bêta et, même s'il avait apprécié, il trouvait que ça ne valait pas le prix qu'il fallait payer. Alors, j'ai voulu lui faire une surprise, lui offrir le jeu et j'ai fait la queue toute la nuit avec mon père qui ne voulait pas que je passe ma soirée dehors comme "de la mauvaise graine".

J'ai bien failli ne pas avoir de copie du jeu d'ailleurs, je me suis endormie à moitié debout contre le mur du magasin... Bon j'étais assis sur ma chaise, la tête contre le mur, mais quand même ! D'ailleurs en soi, j'ai raté la vente, puisque j'ai dormi... C'est mon père qui a acheté le jeu après que ma mère soit venue lui apporter un peu de café dans un thermos. Il l'a laissée veiller sur moi, dormant sur ma chaise, pendant qu'il allait acheter le jeu avec le bon que je lui avais confié par peur de le perdre. Je me suis donc retrouvé réveillé par ma mère qui m'a montré avec fierté une photo de moi dormant la bouche ouverte et mon père brandissant le NerveGear et le jeu juste à côté de ma tête. Nous en avons beaucoup ris et avons fini par rentrer pour grignoter un bout avant que je ne me rende chez Kero pour lui donner le jeu. Je l'ai un peu eu mauvaise en voyant que son grand-frère lui avait payé suite à la bêta sans qu'il le sache et que du coup, mon geste altruiste ne servait à rien. Mais au fond c'était tout aussi bien puisque nous pouvions jouer à deux. Nous avons passé un peu de temps ensemble, puis je suis rentré chez moi pour terminer mes devoirs. Avec Kero, nous nous étions donné rendez-vous à 16h pour se retrouver puisque mes parents ont toujours été strictes quant à mes heures de jeux. Ils voulaient éviter que je finisse comme un délinquant et que je ne fasse que jouer de mes journées, alors j'avais pas mal d'activité et je m'étais dit que 16h-17h serait une bonne heure pour rencontrer d'autres joueurs.

À 15h30, j'ai foncé droit vers mes parents pour leur balancer mon cahier de devoir et leur ai fait les yeux doux pour pouvoir filer essayer mon nouveau jeu. Les yeux de chiot ne fonctionnent pas toujours, mais cette fois ça a marché et je n'ai jamais autant couru pour aller allumer une console. Une fois le NerveGear sur la tête, j'ai été un peu stressé de ne pas aimer l'univers, de me sentir mal à l'aise, mais il m'était toujours possible de le revendre plus tard, alors je me suis connecté, j'ai créé un avatar, une petite fille et j'ai eu tout le mal du monde à prendre en main le fait de bouger ici. J'avais du mal à faire trois pas sans me vautrer comme une baleine échouée sur la plage. Kero m'a pas mal aidé, il avait eu l'occasion d'apprendre à se déplacer depuis un moment et il m'a aidé à courir etc. Nous nous sommes séparés un long moment, je devais aller choisir mon arme et lui avait rendez-vous avec quelqu'un à l'autre bout de la ville, un autre bêta-testeur. J'ai fini par vouloir me déconnecter pour que mes parents ne s'inquiètent pas, j'avais déjà dépassé mon heure de 10 minutes. J'ai cherché le bouton de déconnexion pendant 20 bonnes minutes avant d'être téléporté de force sur la place centrale. J'ai compris qu'il s'agissait d'une annonce et, à ce moment encore, j'étais persuadé de pouvoir expliquer à mes parents qu'il y avait une annonce importante et que Kayaba, puisque c'était lui qui se présentait, devait avoir bloqué la déconnexion le temps de la faire. J'avais déjà prévu de leur dire que je sautais mon heure du lendemain pour rattraper ma demi-heure et leur prouver ma bonne foi.

Il m'a fallu du temps pour comprendre que ça ne suffirait pas. Je pense même que le premier truc que j'ai crié c'est que j'avais une restriction de temps et que j'allais être punis. Je n'ai compris la connerie de ce que j'avais dit que quand ma voisine m'a collé une baffe monumentale en me disant qu'on allait tous crever. Par contre après, je n'ai pas voulu prendre le miroir comme le créateur le demandait, j'étais trop sonné, trop occupé à me demander combien de temps je serais punis d'ordinateur et de jeux vidéos pour mon retard, trop occupée à penser à mon devoir de math que je devais rendre... C'est quand j'ai vu l'éclair blanc que j'ai paniqué et que je suis tombé à la renverse, directement sur les fesses. En relevant les yeux, j'ai vu que la fille à côté de moi avait pris une bonne trentaine de kilos d'un coup. Beaucoup de gens avaient changé en fait, ils étaient plus réels, moins... glamour. J'ai paniqué et j'ai sorti le miroir de Kayaba pour constater le changement. C'était moi. Mon vrai moi, celui que je voyais dans le miroir tous les matins...

C'est à partir de là que ma vie a basculé, que Fubuki a disparu pour céder la place à MenoMura, un pseudo créé à base d'une anagramme d'un personnage que j'affectionnais dans un autre jeu... Dès ce moment-là, j'ai décidé d'évoluer à mon rythme, de combattre, de monter mon niveau, mais les limites des joueurs solo se sont imposées plus vite que je ne l'aurais jamais cru. J'ai perdu de vue Kerosuke parce que j'ai oublié son pseudo et que nous n'étions pas ensemble sur la place, donc je suis seul. Je suis seul et je ne peux que combattre et avancer en espérant que ma route ne sera pas trop compliquée à suivre. J'ai peur de mourir, de perdre. Je déteste perdre alors cette partie, je vais la remporter Kayaba. Je vais te foutre une sacré br*nlée !

Physique x 180 mots min


Création du personnage :
Le choix du sexe définit par l'usager est féminin, l'avatar est de taille standard, possède une poitrine délicatement bombée et des hanches étroites. L'usager a défini la couleur des yeux comme étant mordorée et les cheveux sont d'un rose pâle, finement frisé et long jusqu'aux épaules. La couleur des vêtements de base choisis est le camaïeu de bordeaux et de gris. Validez-vous cet avatar?

Cet avatar n'a pas été validé.

Le choix de sexe définit par l'usager est féminin, l'avatar est de taille plutôt grande, possède une poitrine très plate et des hanches très larges. L'usager a défini la couleur des yeux comme étant verte et les cheveux sont d'un noir corbeau, raide et tombe en cascade jusqu'au creux des reins du personnage. La couleur des vêtements de base choisis est le camaïeu de vert foncé et de gris. Validez-vous cet avatar?

Cet avatar a été validé, bienvenue dans le monde de Sword Art Online.
Veuillez choisir votre classe et...


Rapport de police - Le cas Sword Art Online : SIGNALEMENT

Aujourd'hui, le 06 novembre 2022 à 18H précise, a été signalée la situation particulière du dénommé Fubuki Amayo. Après s'être connecté à l'appareil appelé NerveGear à 16h04 précise pour une durée maximale d'une heure, celui-ci n'est pas reparu au salon à l'heure convenue. Songeant avec bienveillance d'un dépassement de l'heure était autorisé, ses parents n'ont pas voulu le déconnecter de force de son jeu et ont donc laissé le jeune homme profiter du monde de Swoard Art Online (Abrégé SAO pour la suite du rapport). Ce n'est qu'à 17h30 que les informations télévisées ont mis les parents au courant de la situation complexe dans laquelle se trouvait leur fils, suite à quoi ils nous ont contactés afin de nous donner le signalement de leur garçon.

Fubuki est un individu de sexe masculin de sexe fémin... de sexe majoritairement masculin avec une tendance hermaphrodite. Il mesure environ 1m60 et est de corpulence mince. Le jour de son entrée dans SAO, il portait un jeans de couleur claire, un pull foncé aux couleurs de l'équipe de ping-pong locale et des basket blanches qu'il n'a pas pris le temps d'enlever.

Afin d'être parfaitement précis, il est à noter que Fubuki est un jeune homme de 19 ans aux cheveux mi-long, lâchés au moment de sa "disparition" de couleur noire. Le visage de la victime est rond, au menton légèrement pointu et plutôt lisse, il semble être apaisé malgré la présence du NerveGear. Il a le front assez haut de ce que nous pouvons voir, mais il est impossible de lui enlever le casque sans risquer une mise en danger de la victime. Il possède des yeux de couleur marron foncé selon les photos de famille données par la mère de la victime. Son nez est légèrement retroussé et épaté, sa bouche est fine, mais les lèvres sont rosées et fournies, pulpeuses. Probablement ce qui conduit à le confondre avec une jeune femme. Ses cils plutôt longs, bien noirs et légèrement courbés ainsi que les pommettes hautes et légèrement saillantes doivent également faire partie des éléments perturbateurs. La musculature du jeune homme semble fine et peu entretenue malgré les nombreuses activités pratiquées en dehors des cours. En effet, les épaules du garçon sont fines et il semble posséder des mains plutôt fines et délicates. Ses jambes sont plutôt longues, arquées et son tronc légèrement tassé et étroit.
Du fait de son hermaphrodisme, la mère nous explique qu'il possède très peu de poils et n'a donc pas de barbe, ce qui implique une peau assez claire. Les parties génitales féminines ne semblent pas être externes selon l'expert médical de la famille, qui nous affirme que tout est interne dans le cas de Fubuki.
Il possède une cicatrice au genou datant d'un accident dans les escaliers à l'école, lorsqu'un camarade l'aurait poussé nous raconte le père. Il est possible que le jeune homme soit circoncis, mais nous attendons confirmation du médecin de famille quant à l'opération effectuée.

Après confirmation, il s'avère que le jeune homme n'est pas circoncis, il s'agissait d'une autre opération, mais le médecin n'a pas souhaité entrer dans les détails par pudeur. À vue de nez, le garçon doit peser dans les 60 kilos et semble avoir une garde-robe assez... large. Le signalement étant établi, l'inspecteur Hakazuki prend en charge l'interrogatoire des amis et de la famille pour dresser le profil psychologique du jeune homme.

Le contact a été fait avec l'hôpital pour la prise en charge médicale du jeune homme.

FIN DE RAPPORT

Caractère x 180 mots min


L'inspecteur Hakazuki s'installa dans le salon, face à une mère en pleurs, une autre dans la masse des familles qu'il avait vu aujourd'hui pour dresser les portraits des enfants "disparus" dans l'univers virtuel. Malgré la situation étonnante, il leur avait été demandé de suivre la procédure des disparition d'enfant même si, en soi, ils étaient toujours là.

- "Bien, parlez-moi un peu de Fubuki s'il vous plaît, comment est-il ?"

La mère se lança dans des explications confuses, larmoyantes que l'inspecteur ne comprit absolument pas. Il fit semblant de noter deux trois mots sur son carnet avant de se rendre dans la cuisine où le père préparait des cookies en masse pour s'occuper l'esprit. Il avait le visage fermé, fatigué comme lessivé et il travaillait méthodiquement à faire des cookies.

- "Monsieur Amayo ? J'aimerais que vous me parliez de votre fils...

Tout en continuant de cuisiner comme un forcené, ne relevant même pas le nez vers l'inspecteur, le père se mit à parler d'une voix calme et mesurée.

RAPPORT DE POLICE - Caractère de la victime (Inspecteur H.)

Témoignane de la mère :

... Si gentil garçon... mon bébé d'amour.... comprends pas.... pourquoi partit.... reviendra n'est-ce pas ? Gentil garçon.... Si joli en robe... Qui a fait ça.... Fils affectueux.

Témoignage du père :
La victime est présentée comme un jeune homme réfléchit et intelligent, plein de compassion pour son prochain et de générosité. Il était capable de donner sa chemise à un ami dans le besoin ou d'utiliser un bon pour faire un cadeau, comme il avait voulu le faire en offrant Sword Art Online à son ami Kerosuke. Le père indique également que cet ami sera plus à même de nous renseigner sur la vie scolaire de son fils. Il ajoute cependant un gros défaut à son enfant : ce dernier serait sujet à de violentes colères et un emportement facile quand il perd où qu'il fait une bêtise qui le mène sur une pente dangereuse. La gourmandise semble être aussi un défaut puisque le père de la victime avoue cuisiner des cookies en espérant que cela puisse lui ramener son enfant. Il serait également quelque peu impatient et aurait un esprit vif qu'il n'est pas aisé d'occuper en tout instant, mais qui n'a pas posé d'inquiétudes quant à son éducation. Le père indique que c'est un bon garçon et qu'il a toujours beaucoup respecté les règles de la maison bien qu'il ait parfois râler un peu par rapport à ces restrictions. Le père semble penser que son fils a un caractère fort, qu'il sera capable de rester droit dans ses bottes et qu'il ne sera pas une menace pour les autres joueurs. (Cf : menace des "player killer" présents dans d'autres jeux en ligne et redoutés ici bien que leur apparition soit peu probable).

Témoignage d'un ami de l'école :
Il semblerait que l'ami évoqué par le père (Kerosuke) soit également piégé dans le jeu selon un collègue du Koban du quartier sud. J'ai cependant trouvé un autre garçon, ami commun des deux jeunes gens, qui a accepté de me parler de Fubuki. Il le présente comme un garçon intelligent, mais un peu fainéant et qui n'aime pas être forcé de se plonger dans ses livres. C'est un garçon assez populaire dans sa classe depuis qu'il a remporté le pari imposé par Kerosuke de venir à l'école, habillé en uniforme féminin. (Note : il est possible que cette démarche soit liée à son hermaphrodisme) élément non nécessaire à l'enquête
Cet ami semble également penser que Fubuki se placera plus facilement en justicier qu'en mauvaise graine et explique que le garçon jouait souvent des rôles de soutien tel que le "Heal" et le "Tank". Le jeune homme m'explique que, dans les deux cas, il s'agit de deux personnages à jouer stratégiquement (bien que très différemment) et qui implique de se soucier de ses partenaires de jeu. Il me prouve également l'esprit d'équipe de la victime par les compétitions de natation scolaire qui se font en club et son esprit d'aventure par quelques bêtises qu'ils ont réalisés ensemble à l'école. (Sous réserve de ne pas transmettre ces informations au principal, j'ai appris que Fubuki appréciais particulièrement de mettre des cafards en plastiques réalistes dans les plats de cantine de leur prof principal). Il m'explique également qu'il n'a pratiquement jamais vu son camarade avec les cheveux lâchés, car il préfère la queue de cheval sobre et élégante pour les cours et qu'il porte un bonnet de bain pour les cours de natation.

Témoignage de la tante (Ayumi) :
Selon sa tante avec qui il a passé énormément de temps, il semblerait que Fubuki n'apprécie pas la caractérisation par genre et qu'au contraire, il apprécie particulièrement de jouer de son côté androgyne et de son hermaphrodisme sans pour autant le sur-exposer. Elle m'explique qu'il a toujours aimé s'habiller en fille et que c'est la raison pour laquelle il a des cheveux mi-long. Elle m'explique aussi une certaine timidité qu'il compense par un humour mordant et qu'il lui arrive de prendre la voix d'un petit garçon pour attendrir un peu les gens qui l'entourent avec sa "bouille" de petite poupée. Elle confirme les traits de caractère avancés par le père et la mère : colère soudaine, personne affectueuse, généreux, intelligent et réfléchis bien qu'elle émette une réserve pour ce dernier. Selon elle, il n'est réfléchit, posé et ne pense calmement que lorsque les sujets abordés ne l'atteignent pas directement et ne peuvent donc pas le blesser par un mot ou une parole un peu trop spontanée.

Conclusion de l'enquête :

Il semblerait que ce jeune homme soit un garçon normal en tous points, hormis pour les caractéristiques physiques dont il a héritées à la naissance. Il semble équilibré et capable de réflexion et de prudence. Cependant, une réserve peut être émise quant à son calme, s'il arrivait qu'il soit mis en danger ou qu'il perde un "mini-jeu", une "quête" ou autres occupations proposées dans SAO. Sa patience n'a été abordée que très vaguement et ne semble pas être le point fort du garçon, ce qui pourrait conduire à des situations dangereuses.
Toutes ces notes seront remises et validées par l'expert psychologique de la division qui le classera selon l'échelle barémique pré-établie.

ENFANT À SURVEILLER

FIN DE RAPPORT


More About You

Bonjour à tous ! Mon petit nom c'est MenoMera et j'ai 19 bougies à mon actif. Mais ce n'est pas tout ! Je suis un poisson-ogre et oui ! Prend garde à moi car je n'aime pas ... Je sais plus ... J'ai oublié ... Alors évites moi si tu as toutes ces choses avec toi <3. Mais si tu as des câlins, des bisous, de l'amour, alors viens, je t'accueillerais à bras ouvert ! Je suis arrivé ici grâce à ... J'ai oublié ... Et d'ailleurs je trouve ce forum :JOKER:.
Une dernière chose qui s'adresse aux petits admin d'ici, j'ai bien lu votre règlement, la preuve :

Et donc me voici maintenant présenté !
© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'


Dernière édition par MenoMura le Ven 6 Jan - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voleur


Je m'appelle Akayuri et je suis Voleur


Messages : 535
Date d'inscription : 20/03/2016


Feuille de personnage
Âge: 18
Anniversaire: 5 mai

MessageSujet: Re: [07.01] Devinette vivante Jeu 5 Jan - 2:04

Tout me semble correct ! Préviens lorsque tu as fini qu'on te place à évaluer ^^

_________________

Quand je parle: [#cc3366]
Akayuri: [#993366]
Tu ne me connait pas encore? Bon, je me présente
Ma fiche technique
Mes relations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nouveau


Je m'appelle MenoMura et je suis nouveau


Messages : 4
Date d'inscription : 30/12/2016


MessageSujet: Re: [07.01] Devinette vivante Jeu 5 Jan - 18:18

A placer en évaluer ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beast Tamer


Je m'appelle Fuyu et je suis Beast Tamer


Messages : 1937
Date d'inscription : 31/05/2013


Feuille de personnage
Âge: 10
Anniversaire: 6 novembre

MessageSujet: Re: [07.01] Devinette vivante Ven 6 Jan - 18:45

Avant de pouvoir placer la fiche à évaluer, il va falloir que tu corriges la source, puisqu'on a déterminé que c'était seulement inconnu. Ajouter que c'est Misaki Mei pourrait en induire en erreur.

_________________
Fiche technique
Fiche présentation
Fiche de lien
Fuyu parle en #5D2A90
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nouveau


Je m'appelle MenoMura et je suis nouveau


Messages : 4
Date d'inscription : 30/12/2016


MessageSujet: Re: [07.01] Devinette vivante Ven 6 Jan - 20:30

Fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beast Tamer


Je m'appelle Fuyu et je suis Beast Tamer


Messages : 1937
Date d'inscription : 31/05/2013


Feuille de personnage
Âge: 10
Anniversaire: 6 novembre

MessageSujet: Re: [07.01] Devinette vivante Dim 8 Jan - 0:26

C'est bon, je te place à évaluer ^^

_________________
Fiche technique
Fiche présentation
Fiche de lien
Fuyu parle en #5D2A90
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Contenu sponsorisé et je suis



MessageSujet: Re: [07.01] Devinette vivante Aujourd'hui à 11:54

Revenir en haut Aller en bas

[07.01] Devinette vivante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Devinette de Bilbon Sacquet
» Mes devinette assez faciles pour les fortiches !
» Une chatte emmurée vivante miraculée pour la fin d'année...
» Comment s'attirer les "foudres" d'une énorme entité de pierre vivante rien qu'en faisant une bataille magique de purée... [TOTALEMENT LIBRE]
» Devinette...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sword Art Online - Rpg :: -Avant de commencer- :: Présentations :: Fiches à évaluer-