Le monde de Sword Art Online s'offre à vous, survivrez-vous à l'aventure ...?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Shade vous a organisé un petit camp d'entrainement! Informations dans les petites annonces
Rp de la bataille du 20ème corrigé : Demandez votre réputation et votre amulette au staff

Partagez|

[SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Beast Tamer

avatar

Je m'appelle Fuyu et je suis Beast Tamer


Messages : 2165
Date d'inscription : 31/05/2013


Feuille de personnage
Âge: 10
Anniversaire: 6 novembre

MessageSujet: Re: [SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20 Lun 3 Oct - 1:17

Je suis vraiment vraiment vraiment contente de ne pas être toute seule en ce moment, parce qu'on dirait que les gens qui ont créé le jeu ont fait exprès de faire des donjons sombres. Au moins, à l'étage 10, c'était juste ça, mais celui-là, il fait vraiment peur. Je dois être celle qui est le moins dérangée par la hauteur du plafond, sauf que c'est pas le point important. Le point important, c'est que j'ai du choisir entre ma lanterne, tenir Kyu-tan et avoir ma dague. Il y a de la lumière sur les murs, alors j'ai décidé de ne pas sortir ma lanterne tout de suite, ça permettra de travailler ma vision nocturne. au moins. Mais j'aimerais vraiment pouvoir tenir la main de quelqu'un, parce que j'aime pas ça les jeux d'horreur et ce laby, il ressemble à ça. Je voulais parler avec Thelos, mais finalement, j'ai décidé d'attendre qu'on prenne une pause avant la salle du boss, parce que c'est pas l'ambiance pour parler. Et aussi, je veux pas qu'il sache que j'ai vraiment peur avant qu'on soit trop loin de la sortie pour qu'il utilise ça comme excuse pour me renvoyer à la ville.

Ça a pris du temps, mais on s'est finalement rendu à la safe zone juste avant la salle du boss. Au moins, les safe zone dans les donjons sont toujours assez lumineuses et pas décorées, alors ça fait du bien de pouvoir respirer plus calmement. C'est l'endroit parfait pour manger un peu et se reposer et récupérer quelques points de vie. Je me suis approché de Thelos pour pouvoir lui parler. C'était un peu trop tard pour tout changer au plan, mais j'avais quand même quelque chose à lui proposer.

- Telosu-san? Je me disais qu'il faudrait peut-être donner des noms ou des numéros aux équipes qui s'occupent des monstres. Et il faudrait quelqu'un qui s'occupe de les diriger pour qu'on reste organisé. Je peux demander à Kyu-tan de nous dire dans quelle partie de la pièce les monstres sont apparus. Ce n'est pas aussi précis qu'une vrai personne et je ne sais pas si les autres vont être content si c'est moi qui s'en occupe, mais je voulais quand même le proposer.

Je le laissais réfléchir pendant que je retournais me reposer un peu, en mangeant un petit pain. Pas que j'ai vraiment besoin, je n'avais presque pas perdu de point de vie, mais ça ne fait jamais de mal. J'observais un peu les gens avant de me rendre compte que je ne savais toujours pas avec qui je faisais équipe et je ne devais pas être la seule.

- Excusez-moi tout le monde! Je humm, je ne connais pas tout le monde et je pense que c'est le cas pour plusieurs personnes. Alors j'aimerais proposer un petit tour de présentation, pour qu'on connaisse nos noms. Moi c'est Fuyu et le petit renard sur mon épaule s'appelle Kyu-tan.


HRP:
 

_________________
Fiche présentation
Fiche de lien
Fuyu parle en #5D2A90
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Je m'appelle Cardinal et je suis un PNJ


Messages : 1839
Date d'inscription : 12/01/2014


MessageSujet: Re: [SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20 Mer 5 Oct - 2:55


Et voici votre réponse de Cardinal! Durant la traversé du labyrinthe, tout le monde a perdu quelques pdv. Mais voici ceux des gens qui doivent encore en récupérer. N'oubliez pas de mentionner, pour les concernées, si vous prenez une potion ou pas. En l'absence de précisions, on pensera que non.
Ayura 224/240 (93%)
Roselia 65/160 (41%)
Yueko 276/280 (99%)

Qui plus est, l'ordre de réponse va un peu fluctuer pour la suite des évènements. Voici celui que vous devrez suivre, sachant que vous êtes toujours tenus de nous prévenir par MP Fuyu ou moi si jamais vous pensez ne pas tenir votre délais de réponse de 48h.

Nouvel ordre de réponse:
 

Les règles précises du combat arriveront au prochain tour, puisque le contact contre le Boss se fait à ce moment là. Sachez toutefois que votre post ne peut pas durer plus de quelques secondes à partir du moment où le combat sera commencé. Votre Vitesse définira votre capacité à bouger plus ou moins vite et loin, bouger plus ou moins vite, et pour le reste dites vous que vous n'avez qu'environ 8 secondes d'action.


Thelos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Invité et je suis Invité



MessageSujet: Re: [SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20 Mer 5 Oct - 3:18


Pour la énième fois, Thelos jeta un coup d'oeil à l'horloge numérique de son menu. Mais pour la énième fois, les secondes avaient décidé, de par un lache acte de résistance passive, de ne pas avancer plus vite. Ce n'était pas faute de le vouloir, pourtant. Le bretteur aux cheveux rouges soupira un peu et tourna légèrement son visage caressé d'ombres pour observer leur troupe. Mais il ne pouvait cacher qu'une certaine dose d'agacement teintait son impatience. C'était comme ça depuis qu'il avait annoncé l'idée de Fuyu de coordonner tout le monde, et que ça soit elle qui s'en occupe. C'était lui qui avait pris la parole, mais malgré tout l'idée qu'une enfant gère tout ça avait causé du remous. Beaucoup étaient contre, pour des raisons évidentes, mais l'idée d'épargner ainsi à la même enfant les dangers de la mêlée pour qu'elle tienne son role avait germé dans l'esprit de beaucoup d'autres et au final, c'était la pagaille. Bien sûr, il n'était pas non plus question de se priver de Lumtos, et Fuyu avait naturellement proposé que le Voleur aille taper le Boss quand il pourrait pendant qu'elle resterait à l'arrière des lignes.

Dans l'aire de safe-zone, quelques groupuscules s'étaient formés pour échanger leurs avis et convictions quant à l'éthique de la démarche. Lui qui avait voulu tout faire pour éviter la désorganisation lamentable de leur première expédition, voilà que les tentatives de poser une structure avait plus encore perturber le mouvement d'autant d'électrons libres, pour la plupart reliés les un aux autres depuis quelques jours seulement. Un doute s’immisça dans ses pensées. Une autre remise en question. Avait-il fait preuve de laxisme, en pensant qu'ils seraient capables de se débrouiller ? Que chacun aurait pris la peine de mémoriser le nom et le visage des présents a la réunion stratégique, quand ils avaient défilé pour donner ces informations ? Que chacun serait capable de comprendre sa place dans un ensemble plus global et plus vaste que lui-même ? Pourtant, malgré ces questionnements, ses certitudes demeuraient. Thelos savait que n'importe qui d'un peu conscient des enjeux du moment aurait du faire les efforts nécessaires pour tout prendre au sérieux, et Thelos savait qu'infantiliser ces gens ne servirait pas leur cause. Il préférait encore les voir patauger aujourd'hui pour savoir nager demain que se cogner le rôle de maitre nageurs pour gamins qui ont encore des brassards.

Sous un élan de colère, il préféra se lever de son rocher pour marcher d'un pas nerveux devant la porte du boss. Ca y est, il en avait assez. Sa patience était totalement à bout devant cette discussion interminable pour savoir comment nommer les équipes et tout le bordel qui s'en suivait. Finalement, il se retourna vers les groupes qui étaient éparpillés ça et là, accrocha le regard de sa lieutenante et lui fit un petit signe de tête pour lui indiquer qu'il était l'heure d'y aller. D'un bond souple, il se hissa au dessus d'un rocher. Véritable force de la nature de près de deux mètres en armure d'acier et de cuir tanné, l'écarlate haussa la voix, usant de sa tonalité et de sa puissance de coffre pour se faire entendre dans le tumulte. En pointant du doigt Aegis, Shukuro et Shade, il avait commencé à parler.

- Equipe 1 pour les tank, puis équipe 2, équipe 3, équipe 4, équipe 5, équipe 6. Son index avait tour à tour désigné Ethana et Yueko, Ayura et Blast, Sneaker et Sigrun, Ritcha et Reku, Fuyu et Lumtos. Puis, ledit index désigna enfin Kirito, lui même, Fuyu individuellement et Roselia alors que le mercenaire continuait d'un ton impassible et ferme. Droite, Gauche, Centrale et Potions. La 1 prend l'agro, tank et se déplace pour tanker là où le boss frappera. Les autres, vous vous dépêchez de tuer d'éventuelles invocations et quand elles sont mortes ou si il y en a pas, vous cognez le Boss en restant en sécurité. Droite et moi, on s'occupe de se mettre en danger en restant près de 1 pour qu'ils prennent les coups qui nous viseront. Si vous avez des questions, contentez vous de rester en vie en faisant en sorte que les monstres n'aient pas cette même chance.

Sans attendre d'éventuelles réactions, le Bloodbearer tourna les talons et sauta de son rocher en avalant les mètres d'un pas martial jusqu'à la porte. Ce n'était plus le moment de perdre du temps et de l'énergie en vain. Alors qu'il levait sa paume droite contre un des battants de granite, il se retint juste avant. Une seconde d'hésitation. Comme si ce qu'il s'apprêtait à toucher venait brusquement de changer. Finalement, il abaissa sa main et retira son gantelet d'acier pourpre. La peau nue de sa main effleura la pierre, la questionna du bout des doigts, puis il posa enfin pleinement sa paume contre la roche et appuya légèrement. Dans un raclement sourd, la double porte pivota vers l'intérieur, laissant s'échapper des serpents de brume épaisse qui montent jusqu'aux chevilles du mercenaire pour s'y tordre. La silhouette d'acier et de sang de Thelos, pourtant imposante la plupart du temps, se retrouvait maintenant noyée devant un immense puits noir d'encre. L'antre du Roi Gobelin était ouverte. Dans le silence qui s'était installé sur les lieux, il remit en légers cliquetis son gantelet puis reprit sa marche.

- On a coutume de croire que l'encre est plus forte que le sang. Et toi, qu'en pense tu?

Le toi n'était personne. Il était tout le monde. Il était Kayaba qui les avait tous fait prisonniers, il était la mort qu'ils allaient regarder dans les yeux pour lui cracher sur les pompes, il était toute leurs vies de petits enfants dans un monde riche et confortable qui n'avaient jamais eu, pour la plupart, à se confronter en tête à tête avec l'Enfer. Mais l'Enfer, Thelos comptait bien qu'ils y plongent jusqu'aux coudes s'il le fallait afin d'arracher la victoire encore chaude et palpitante.

Tandis que les aventuriers faisaient leurs premiers pas dans ce nouveau cercle dantesque, deux yeux, au sein des abysses, s'ouvrirent. Des yeux rouges et luisants. Puis tout s'éclaira violemment quand de quatre braseros massif jaillirent des gerbes de feu, infernaux foyers avides de dévorer toute vie. Au fond de la salle, à la pointe d'un pentacle formé par les braseros et le massif trône fait d'ossements humanoïdes, une créature de cauchemar s'éleva. La main verte et griffue du monstre reposait sur le pommeau d'un long cimeterre ébréché, qu'il leva du sol en pointant l'extrémité de l'arme vers le groupe d'aventuriers. Son cri, aigu et inhumain, fut le signal pour que surgissent devant chaque brasero un Chef Gobelin. Puis, alors que l'écho de l'appel aux armes des gobelins n'était pas encore tût, quatre barres de vie s'alignèrent devant Moguts, The Gobelin King, et ce dernier chargea.

En réponse, le meneur des Lames d'Argent eut un sourire carnassier tandis que d'un geste vif et souple, il dégaina la claymore qui lui barrait le dos. A voir ce monstre charger sur eux, il se sentait enfin stimulé par un défi. Ses mains retrouvèrent leur position sur la poignée de son arme, ses genoux se fléchirent légèrement d'instinct, et il eut tout juste le temps de dire « répartissez vous les monstres. Centrale, profites en pour rester en arrière et t'organiser ! » que déjà il commençait à courir sur la gauche pour laisser le boss heurter les tank et fondre sur lui depuis le flanc. La chasse était ouverte!
Revenir en haut Aller en bas
Forgeron

avatar

Je m'appelle Shade et je suis Forgeron


Messages : 685
Date d'inscription : 16/03/2015


Feuille de personnage
Âge: 17
Anniversaire: 02 septembre 2005

MessageSujet: Re: [SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20 Jeu 6 Oct - 10:13

Nous étions là, devant la porte du boss, censés être unis dans ce moment décisif où nous allions passer à l'attaque. Les groupes s'étaient rassemblés entre membres et nous n'avions pas échappé à cette règle. Assise devant les tanks, je les regardais : discutaient-ils ou pas... Je n'en savais rien. J'étais concentrée et aucun mot ne venait sortir de ma bouche ou entrer dans mes oreilles. J'étais à l’affût du moindre signe de mon chef, prête à en découdre avec ce boss. Il s'agissait d'un moment que j'avais attendu avec impatience, d'un moment où j'allais enfin révéler mon plein potentiel.

Néanmoins, je redoutais aussi le moment où nous aurions à entrer dans l'antre du gobelin. En effet, je ne voulais voir personne disparaître et dès la réunion stratégique, j'avais appelé Thelos pour lui demander de refuser certains membres de notre raid. Ils étaient trop frêles, trop fragiles et cet assaut leur coûterait probablement la vie. Qu'importe, ils voulaient mettre la main à la pâte. Nous les avions acceptés alors que certains n'étaient que des enfants. Fuyu-san n'entrait pas dans cette ligne de compte, elle avait l'air plus réfléchie et avait déjà une expérience sur le boss du dixième étage. Mais Rosélia par exemple ; c'était une tout autre histoire. Notre percée dans les couloirs du labyrinthe avait déjà eu raison de plus de la moitié de ses points de vie. Aucun doute sur le fait que le moindre coup du boss la décimera sans aucun problème. Pourtant personne ne le lui disait...

En parlant de Fuyu-san, elle se leva pour commencer à faire les présentations. Courageux de la part de cette petite fille. Mais je n'avais aucunement l'envie de connaître des gens qui allaient peut-être mourir : les connaître davantage serait pleurer davantage leur disparition. Très peu pour moi donc. Quelqu'un me présenta sûrement puisque plein de regards se tournèrent vers moi à un moment précis. Encore plus gênant finalement. Je restai peu de temps comme ça, juste le temps que les regards s'estompent et que je puisse me replonger dans mes pensées tout en surveillant mon chef ou tout autre événement à venir.

Soudainement, Thelos se leva et capta mon attention. Était-ce le moment ? En effet, il était l'heure de nous y rendre. Il commença à s'exprimer devant la foule en leur donnant les dernières directives. Moi pendant ce temps-là, je faisait mes adieux à mon arme. Retortion m'avai servie fidèlement jusqu'au bout sans jamais se briser. Elle méritait une seconde vie avec une personne de valeur. Probablement, je la donnerai à une Lame d'Argent si quelqu'un ose la manipuler. Sinon, je tenterais de la vendre à un joueur souhaitant progresser à ses côtés. Aujourd'hui était le jour qui sonnerait la défaite du vingtième étage et notre ascension jusqu'au suivant. Je déposais un baiser sur ma lame et la dématérialisais en la remerciant de toutes ces batailles qu'elle me fit gagner. Par mon menu digital, je sélectionnais alors cette arme que j'avais gardé secrète jusqu'à aujourd'hui, cette lame qui devrait faire fuir n'importe quel joueur qui serait dans la ligne de mire.

Personne dans les Lames ne savait pour cette arme. Ni son nom, ni sa spécialité... J'allais en informer Shukuro qui connaissait déjà la moitié de la surprise : ma poigne de fer.

Shukuro, te souviens-tu de la puissance de mes frappes sur ton bouclier avec mon ancienne épée à deux mains ? Imagine que cette arme possède plus du double du potentiel de Retortion.

Là je m'exprimais envers mes deux camarades :

Levez vos boucliers et tenez bon, je me chargerais de réduire votre supplice du mieux possible.

Je me tournais vers la porte et vers mon chef qui la déverrouillait. La pression montait intérieurement : la défaite n'attendait que Kayaba mais l'objectif aujourd'hui n'était pas simple. Nous devions tomber ce boss mais également sauver toutes les vies que nous engagions pour le tomber. Ceci me mettait mal à l'aise car je ne pouvait rien faire pour eux, j'avais la capacité intimidation et cela jouait pour ma propre sécurité, pas celle des autres. Je marchais avec le chef dans une direction bien précise mais deux yeux rouges s'illuminèrent et confirmèrent que notre marche était bientôt terminée. J'avançais au devant du roi gobelin Moguts quand je vis soudainement les braseros s'allumer tout autour de nous et une chef gobelin y apparaître à raison d'un pour chaque point de lumière. Thelos dégaina tout aussi rapidement que moi. Une seule main me suffit pour tenir cette épée nommée Traître à l'humanité, cette épée spécialisée dans la décapitation d'humanoïdes par le creux laissé exprès en milieu de lame et pouvant accueillir la tête de n'importe quel ennemi. Est-ce que tout le monde l'avait vue ? Qu'importe ! Je l'avais gardée secrète pour ce jour et c'est  à partir d'aujourd'hui que je continuerais le périple imposé par Kayaba en la gardant dans mon dos.

Le boss arrivait sur nous, ou plutôt sur mes deux camarades paladins. Genoux fléchis, Betrayer dans la main droite et ma main gauche tendue pour garder l'équilibre, je dis aux tanks

Je vous laisse le boss, je passe derrière lui. Donnez-moi le maximum de temps possible.

J'attendais patiemment que le premier coup de Moguts s'abatte sur un tank et, lègère sur mes appuis, j'étais prête à bondir pour me rendre dans son dos et lui infliger des frappes dignes des plus grands combattants actuels.

_________________


Tu ne me connais pas encore ? Ma Fiche Personnage.
De quoi suis-je capable ? Ma Fiche Technique
Shade n'appartient à aucune guilde.
Shade n'est pas encore mariée.
Shade parle en color=#ff0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Je m'appelle Cardinal et je suis un PNJ


Messages : 1839
Date d'inscription : 12/01/2014


MessageSujet: Re: [SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20 Sam 8 Oct - 23:12

A Kirito



Thelos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Combattant

avatar

Je m'appelle Kirito et je suis Combattant


Messages : 766
Date d'inscription : 01/05/2014


Feuille de personnage
Âge: 14
Anniversaire: 7 oct

MessageSujet: Re: [SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20 Dim 9 Oct - 11:08

La Safe Zone apparaissait comme une place faiblement lumineuse qui s'accordait mal au décor chaotique qui l'entourait. Les plus jeunes, avant même de se retrouver face au Boss, avaient déjà pu avoir de quoi faire des cauchemars par la simple avancée dans la zone labyrinthique. Mieux valait ne pas regarder autour et se concentrer sur les monstres qui arrivaient. Tout ceci n'était qu'une superposition de textures, mais des textures à échelle et réalistes. L'ambiance en était devenue malsaine à faire de rester là, et la zone était apparue comme un soulagement. Enfin.

Une fois un pied à l'intérieur, je m'étais inquiété des jauges autour de moi, en particulier celles que je savais être les plus en danger - et les moins désirées ici. Parmi elles il y avait Ayura, bien qu'encore trop peu touchée pour s'en alerter même s'il fallait redoubler de vigilance: ce qui nous attendait à l'intérieur serait très certainement plus fort que ce qu'on avait trouvé dans les couloirs. Je savais qu'elle en avait conscience à son air sérieux et concentré, qui ne s'accordait pas vraiment à son visage enfantin. Oui, elle savait tout cela. Elle avait un potentiel que je connaissais.
Quant à Roselia... Elle était la seule dans le jaune ici, et à la vue de cette ombre au tableau vert, j'avais crispé les mâchoires. Tout irait bien pour elle, vraiment? Petite combattante fragile mais déterminée, la voilà reconvertie en Healer improvisé le temps d'un combat. Elle devait avoir en conséquence de quoi se soigner, mais... J'espérais encore qu'elle veuille faire demi-tour, et que l'un de nous la raccompagnerait à l'entrée si elle ne voulait pas nous attendre ici toute seule. Et si jamais elle décidait une bonne fois pour toutes d'entrer... On se devait de la protéger.

Fuyu prenant quelques directives, je tournai les yeux vers mon supérieur et ne m'étonnais pas vraiment de cet agacement palpable. Nous n'avions pas vraiment de temps, c'était vrai; mais si cette démarche permettait de détendre un peu le raid et lui donner une dimension un peu plus personnelle, pourquoi pas. Je ne m'étais pas immiscé dans cette discussion n'y ayant pas ma place: cet fois je me contenterais de jouer mon rôle. Faire quelques entorses stratégiques si je le jugeais nécessaire, mais j'avais la chance d'avoir été assigné à la fonction la plus libre de toute la tactique. Le temps d'une bataille, j'étais 'Droite'. Ce qui veut dire beaucoup de choses à la fois.

En y songeant... Où étaient ces deux joueurs qui s'étaient battus avec nous au dixième étage? Je savais deux disparitions à déplorer, retrouvais ici qu'une minorité de combattants de ce jour-là... Cette alchimiste qui avait consolé Fuyu et ce lancier, où étaient-ils? On ne pourrait leur tenir rigueur de ne plus avoir l'énergie de venir ici. Mieux valait ne pas penser au pire maintenant... Plissant les sourcils, je baissai distraitement la tête tandis que je m'approchai des lourdes portes pour me placer juste en face. Un dernier regard à mon supérieur, un aux joueurs derrière nous, quelques secondes m'éternisant sur cette arme massive qu'avait dégainé Shade et que je ne connaissais pas, puis droit devant moi. Là je cessai de penser.

Devant nous les portes étaient désormais ouvertes, et avant de franchir le seuil l'atmosphère nous replongea d'emblée en contexte. Affrontant du regard les yeux menaçants du Boss, je tirais mon épée de son fourreau et plaçai la pointe de la lame près du sol. Les lumières jaillirent, et à l'instant même où les quatre jauges de vie apparurent au-dessus de la tête du Roi Gobelin, je me mettais à courir à sa rencontre par la droite. J'allais arriver le premier ou le deuxième sur place, mais je m'assurai que l'un des Tanks me suive pour que je puisse rester près de lui ensuite. Thelos avait décidé d'attribuer aux joueurs une répartition des acolytes qui apparurent et j'espérais secrètement qu'aucun d'eux ne commette la folie de vouloir jouer au héros pour aller se confronter directement au Boss. Qu'ils acceptent d'être ce qu'on leur avait demandé d'être; car rester en vie c'était déjà une tâche énorme. En franchissant ces portes, des héros ils l'étaient déjà devenus.

_________________
© by Ayura
Fiche technique
Couleur d'écriture: #003399


Dernière édition par Kirito le Dim 9 Oct - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin

avatar

Je m'appelle Shukuro et je suis Paladin


Messages : 258
Date d'inscription : 09/10/2015


Feuille de personnage
Âge: 28
Anniversaire: 18 mai

MessageSujet: Re: [SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20 Dim 9 Oct - 12:47


Après cette traversée du donjon, nous avions atterri dans une zone plutôt différente que le reste du labyrinthe. C’était probablement la fameuse Safe Zone. Une fois à l’intérieur, je restais proche de l’entrée jusqu’à ce que tout le monde y soit. Je surveillais simplement que personne ne se fasse attaquer en traître mais au final, tout allait bien. Je retrouvais alors mon équipe : Shade et l’autre paladin.

Puis une fois à ma place, je regardais le reste du groupe. Mon regard s’assombrissait quand je vis la barre jaune de la gamine. Bordel… Je suppose que j’allais devoir faire attention à ce que le boss ne frappe pas qui que ce soit d’autre qu’Aegis ou moi-même. Je laissais échapper un soupir silencieux, avant de finir de regarder les autres et que mon regard se pose sur mon comparse Paladin.

Une des plus jeunes finissait par proposer de se présenter. Je la regardais sans dire un mot. Je fermais ensuite les yeux et voyait mes comparses de jeunesse, ces jeunes avec qui j’avais trainé étant ado. Je ne connaissais pas leur nom. Ni même leur prénom. On avait des surnoms, comme ça, si quelqu’un se faisait attraper par la police, personne ne pouvait balancer les autres. Mais quand le gang s’est fait attraper, lors de notre dernière sortie, j’avais… tout simplement oublié les autres. Je me souvenais juste de leur signe distinctif et de leur surnom. Mais c’est tout. Je rouvrais à demi les yeux, mais je restais silencieux, dans mes pensées, jusqu’à ce que Thelos prenne la parole.

Je regardais à nouveau mes deux équipiers, mais je voyais surtout Shade changer d’arme… pour une autre grande épée plus originale et plus… dangereuse, visiblement. Ma camarade de guilde me soufflait quelques mots par rapport à la puissance de sa nouvelle arme. J’en fus presque choqué. Je me rappelais de notre session d’entraînement, et de la difficulté à encaisser les attaques de ce type d’arme. Une encore plus puissante ? Si cela avait été la vraie vie, il y aurait de grande chance que je me déboite l’épaule en encaissant alors une attaque de sa nouvelle arme. Pire encore, la lame présentait un creux en plein milieux, et cela empêcherait un blocage normal. Qu’elle était puissante, mon équipière…

Après avoir écouté les dernières paroles de mon équipière, et une fois que Thelos ait ouvert la porte qui amenait à la salle du boss, nous entrâmes, marchant jusqu’à ce que la salle s’illumine d’elle-même, nous laissant voir le fameux boss et ses sbires. Mon regard se fit plus rond, trahissant la surprise de voir un monstre aussi grand. C’est donc ça, un boss ? Pas le temps de l’admirer, le combat commençait déjà.

« Aegis, avec moi ! »

Je me mis à courir, un sourire mauvais sur mon visage. C’est un challenge ! Un beau défi ! Et nous allons l’écraser avec tout le monde ! Mais la raison de mon avancement n’était pas pour attaquer, mais pour gagner du terrain : ainsi, nous laisserons plus de place pour les autres équipes. Ce qui m’embête réellement, c’est que la taille de ce boss ne me laissait pas voir sa gestuelle entière. Je fixais simplement son arme, prêt à parer, mon Nodaichi dans mon autre main mais en prise inversée afin de préparer un troisième point d’appui. Il fallait que j’encaisse pour apprendre à mieux le faire après !

« Ramène-toi, sale monstre répugnant ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beast Tamer

avatar

Je m'appelle Fuyu et je suis Beast Tamer


Messages : 2165
Date d'inscription : 31/05/2013


Feuille de personnage
Âge: 10
Anniversaire: 6 novembre

MessageSujet: Re: [SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20 Mar 11 Oct - 18:15

Je savais que l'ambiance n'allait pas être joyeuse, mais je m'étais attendu à quelque chose d'un peu plus gentil que ça. Ça donne l'impression que personne ne veut être là et j'aime pas ça. Moi non plus je n'ai pas vraiment envie d'être dans le laby, mais j'ai quand même envie de participer à un évènement important avec tout le monde. Quoi que je n'ai pas non plus envie de me battre contre le boss, surtout pas s'il fait aussi peur que la dernière fois.

Après le tour de présentation, qui a au moins permis aux petites équipes de se retrouver, Thelos a écouté ma proposition. Je suis l'équipe 6 et j'ai un autre rôle que je ne suis pas certaine de comprendre parce qu'il a expliqué tout sauf ça. C'est juste avant qu'il entre dans la salle que je comprends ce qu'il m'explique. Je ne m'attendais vraiment vraiment vraiment pas à ce qu'il me laisse diriger, mais ça fait plaisir, parce que ça veut dire qu'il me fait confiance. J'espère juste que les autres vont m'écouter.

J'entre à mon tour dans la salle, heureusement assez bien éclairée (pas tant que ça, mais en comparaison au reste du labyrinthe, oui) et je suis contente, parce que les lumières et le trône vont permettre de diviser facilement la salle pour chaque équipe. Et j'ai déjà enseigné à Kyu-tan à compter jusqu'à 5, alors c'est encore mieux. Avant de lui expliquer sa tâche, il faut que je m'occupe des équipes qui doivent se battre contre les monstres, alors je me retourne vers eux.

- Équipe 2, vous prenez le premier monstre à gauche. Équipe 3, celui au fond à gauche. Équipe 4, celui à droite du trône. Équipe 5, le premier monstre à droite. Luntosu-san, tu peux essayer d'approcher le boss ou supporter les autres équipes. Roselia-san, ne reste pas trop loin de la porte et prépare des potions. Si tu es à cours, préviens.

Je reste moi aussi près de la porte, mais assez loin pour laisser de la place aux gens. Les noms d'équipe sont vraiment pratique pour éviter les noms difficiles à prononcer. Je fais confiance à tout le monde pour savoir quoi faire et je prends le temps d'expliquer les choses à Kyu-tan, qui va probablement rester sur mon épaule tant que je n'ai pas à me battre.

- Où on est, c'est 1. De la lumière à gauche jusqu'à la suivante, c'est 2. De là jusqu'à la grosse chaise, c'est 3. De la chaise jusqu'à la lumière, c'est 4. Entre les deux lumières, c'est 5. Donc 1, 2, 3, 4, 5. Compris?

Je lui ai pointé tranquillement chaque point de repère et chaque section pour être certaine. Il est très intelligent Kyu-tan, mais il ne parle pas japonais, alors c'est normal qu'il ne comprenne pas toujours correctement. Si je reste à l'écart, je vais pouvoir regarder moi aussi, mais c'est toujours bien de prévoir d'autres solutions. Aujourd'hui, je vais faire de mon mieux pour appliquer tout ce que j'ai appris en observant mes grands-frères. Ça va être difficile, mais je sais que je peux compter sur les autres pour quand même suivre le plan que Thelos a expliqué.

_________________
Fiche présentation
Fiche de lien
Fuyu parle en #5D2A90


Dernière édition par Fuyu le Jeu 20 Oct - 20:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voleur

avatar

Je m'appelle Ritcha et je suis Voleur


Messages : 654
Date d'inscription : 01/11/2015


Feuille de personnage
Âge: 21
Anniversaire: 8 juin 2002

MessageSujet: Re: [SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20 Mer 12 Oct - 19:06

La balade s'était bien passée et j'avais pas perdu grand-chose : pas de quoi stresser comme une droguée fauchée en manque, en tout cas. Gigotant dans la safe zone, je faillis crier à tous ceux ayant vu leur jauge de vie se détériorer à donf' qu'il valait mieux qu'ils rentrent chez leur mère pour éviter de me faire pitié. Il n'empêchait qu'il fallait vraiment que j'dise à Yueko que mon casque puait la classe, même si, je me devais de le penser clairement, il me mettait pas en valeur. Déjà qu'j'avais aucun charme alors avec des lunettes accompagnées d'une grosse bombe en fer... Tagada tagada tagada. Bref. Où qu'elle était, où qu'elle était ma Sans-Âme ? Je me devais de la voir et de lui parler celle-là ! Et dire que j'aurais pu éviter de la chercher si cette grognasse de rousse de haut niveau avait pas décidé de me foutre avec ce sale gosse de mes deux ! Déambulant, évitant les gens, je marchais et regardai partout, sur la pointe des pieds. Trouvée. J'avais pas eu à tourner longtemps finalement – parce qu'elle était grande, qu'elle était bonne et que c'était la seule dont je connaissais le visage par cœur. Je ne sus pourquoi mais un shojo me revint en tête à ce moment-là, m'agressant avec sa phrase « si tu repères et reconnais tout de suite quelqu'un dans une grande foule, c'est que c'est que tu l'aimes ». Niais, si niais... Ça marche pas en plus, j'ai mis du temps pis, mon amour soudain pour les marteaux ne vient pas de rien. Inventaire ouvert, je m'approchai brusquement de ma borgne en fusillant le sol du regard.

« Hé. Tiens. »

Main tendue, je l'obligeai à saisir l’œuf au chocolat pour bouffer mon biscuit. Peut-être que ce serait le dernier repas que je partagerai avec elle... Et ma première et dernière initiative amicale, accessoirement. J'aimais cette texture sucrée qui collait à mon palais. Mais malheureusement, l'en-cas et la pause furent de courte durée, la petite fille qui devait distribuer de la bouffe parlant de présentations. Qu'est-ce j'm'en fichais, cette saloperie de quarante-cinq – qui déjà, prenait la parole – l'avait déjà fait pour moi... Et ?!

« Je veux pas être dans le groupe cinq moi ! »

J'avais pas crié, fallait pas déconner ; plutôt murmuré en accompagnant mes mots d'une petite moue. Il avait commencé en me filant un inconnu blond et il continuait en m'attribuant un chiffre impair pourri dégueulasse... ?! En plus, qu'est-ce il avait à pointer les gens du doigt comme ça hein, c'était hyper malpoli bordel ! Et personne relevait, hein, personne relevait !! C'était un scandale de la part d'un « chef » improvisé !! ... En vérité, te plaindre t'aide à oublier ton appréhension, hein ? Pauvre petite chose fragile. Pff. En tout cas, je connaissais à présent mon rôle et je comptais bien le jouer à fond. Parce que j'étais une petite fille parfaite.

« Oui, je le suis ! »

Un dernier regard pour Yueko, et je me mis à jouer avec mon arme, comme avant et après chaque combat, pensant naïvement que ça me filerait un tout petit peu de bol. Les portes s'ouvrirent, je pris conscience de la scène pas si horrible que ça et j'eus le temps de respirer un bon coup... Avant de siffler méchamment à cause de l'ordre donné par la mioche. Elle avait six ans à tout péter et elle osait donner des directives à des gens carrément plus âgés et physiquement plus balèzes qu'elle ?! Si t'es pas contente, t'avais qu'à prendre les rennes!! En effet, j'avais décidé à la réunion de pas m'imposer, j'avais donc juste à fermer ma bouche et à faire ce qu'on attendait de moi : jouer le rôle de la chair à canon. Sans hésiter plus longtemps entre la frapper, l'engueuler ou aller dans la direction opposée, je décidai d'utiliser Sprint pour atteindre ce pauvre monstre à droite. Celui-là, il allait pas faire long feu, avec ou sans mon « partenaire ».

Récapitulatif :
 

_________________
Ma présentation
Mes liens/Rp's
Ma fiche technique


Code:
[color=green]


Dernière édition par Ritcha le Mar 27 Déc - 10:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar

Je m'appelle Cardinal et je suis un PNJ


Messages : 1839
Date d'inscription : 12/01/2014


MessageSujet: Re: [SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20 Jeu 13 Oct - 23:31

Tour de Sneaker sauté, il poste à la fin.

Au tour de Reku !


Akayuri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Combattant

avatar

Je m'appelle Reku et je suis Combattant


Messages : 442
Date d'inscription : 25/11/2014


Feuille de personnage
Âge: 15
Anniversaire: 08 août

MessageSujet: Re: [SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20 Dim 16 Oct - 13:07

Après avoir tenté une approche de discute envers Ritcha, celle-ci l'envoya un peu... Bouler ?  C'est le mot, oui. Bien forcément, le petit ne le prit pas comme un compliment, mais il se disait qu'elle devait être pressée ou autre, puis aussi qu'il aurait tout son temps pour lui parler un petit peu plus tard. Il se concentra du coup sur le chemin et sur les monstres, qui étaient tout d'abord tapés par les combattants de devant. Il décida également d'enfiler son manteau offert peu de temps avant, afin d'avoir de meilleures statistiques et par pure prudence. Plus tard, un monstre arriva sur Reku, il le combattit donc, puis se mit un tout petit en retraite pour laisser aux autres des chances de taper des monstres qui pouvaient arriver.

Après un temps de marche, ils arrivèrent tous devant cette fameuse salle... Endroit qui contenait le boss ainsi que les petits monstres qui l'accompagnaient. Le jeune garçon avait à la fois hâte de rentrer à l'intérieur, et était à la fois un peu anxieux. En effet, il ne savait pas à quoi ressemblait ce boss, s'il était facile à exterminer ou non, s'il était grand, petit, beau, moche, mince, ou encore ce qu'il lui infligeait, ainsi qu'aux petites bêtes. Il prit un petit moment pour respirer un bon coup et se détendre le plus possible. C'était là que le vrai combat allait démarrer, après avoir poussé cette porte, il ne faudrait pas réfléchir trop longtemps.

Cependant, avant ça, Fuyu se proposa pour un peu gérer tout, et là commença du bruit pour discuter de ça. Reku, lui restait silencieux et se concentrait, de toute façon, il connaissait Fuyu et était d'accord pour qu'elle ait ce poste. Après que tout ça ait été décidé, des numéros furent attribués aux équipes de deux. Reku donnait peu d'importance de quel numéro il s'agissait, pour ne pas se déstabiliser ou quoi. Son arme en main, il décida d'activer quelques compétences qui lui seraient principalement utiles, il choisit donc d'activer sprint et acrobatie, étant donné qu'il devait aller au fond de la salle, il se devait d'être rapide, puis il ne connaissait pas la vitesse de sa partenaire pour le combat. Ce n'était que de la prudence.

Thelos ouvrit donc enfin la porte, Reku assez curieux, essayait de regarder par-dessus les épaules des autres, mais il n'était pas le plus grand, donc n'y arriva pas. Et donc, les premiers s’avancèrent à l'arrivée du boss, l'enfant repéra Ritcha dans toute cette foule, pour ne pas la louper et se retrouver seul à rien faire. Il était prêt à combattre, il n'avait pas eu l'occasion de le faire lors de la bataille du dixième pallier, alors là, il était vraiment décidé à se battre de toutes ses forces. Il écouta les quelques instructions. Puis, voyant que sa partenaire se lançait sans hésiter énormément, il se fraya un chemin à travers les deux trois personnes devant lui et la rejoint, grâce à son sprint et sa vitesse il a rattrapa et se tata même à l'embêter pour ce qu'elle avait fait tout à l'heure. Ce n'était pas trop dans son caractère, mais pour une fois, il décida d'un peu la dépasser et de la narguer en lui disant qu'elle était un peu molle. Il garda une légère avance sur elle, arrivant presque au monstre.
HRP:
 

_________________
Couleur (partout nyaha) #700800
Fiche technique : Clique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voleur

avatar

Je m'appelle Lumtos et je suis Voleur


Messages : 197
Date d'inscription : 14/02/2015


Feuille de personnage
Âge: 18
Anniversaire: 09/08/2005

MessageSujet: Re: [SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20 Dim 16 Oct - 16:30

Le dernier obstacle avant le boss se dressait fièrement devant nous. Cette porte procurait quelques picotements dans le cou rien qu’à sa vue. De l’autre côté, le roi des Gobelins attendait patiemment notre visite. Cela pourrait être une rencontre charmante, tout comme un véritable massacre et c’est sûrement pour cette raison, que nous étions arrêtés là. Chacun soufflait un coup, mais la plupart avaient déjà récupéré leurs points de vie perdus lors de la traversée. Il ne manquait qu’un dernier point d’organisation, qui rassemblerait les troupes, avant de franchir l’inéluctable. Fuyu sortit alors du lot et proposa quelque chose qui clarifierait la situation et calmerait tout le monde : faire un tour de présentation. Je ne me réjouissais pas à cette proposition, mais lorsque mon tour vint, je prononçais mon pseudo clairement, retombant dans le silence la seconde suivante. D’une oreille absente, j’écoutais les autres se présenter, restant rivé sur cette porte.

Mon regard se durcit et descendit lentement vers Thelos, qui venait prendre la relève sur Fuyu. La gamine m’impressionnait d’avoir pris la parole face à autant de personnes, pratiquement toutes bien plus âgées qu’elle. Mais cette fois, il était temps de passer aux choses sérieuses et la voix puissante de Thelos était là pour nous le rappeler. Il n’y avait pas de place pour la galvanisation des troupes dans son discours. Il allait droit au but et il fallait suivre autant que possible le cheminement de sa pensée et si je comprenais bien… Mon groupe s’occupait de la partie centrale de la salle. Autrement dit, nous étions partout et nulle part à la fois. Je ne savais pas si je devais nous considérer comme un groupe de soutien, mais notre position était intéressante. Etrange, mais intéressante. Puis Thelos descendit de son piédestal, venant ouvrir les battants de la porte, qui libérèrent une odeur de renfermé et… De bataille, simultanément.

L’antre du roi Gobelin était immense et nous écrasait de cette imposante taille. Tout comme je venais de voir Shade le faire, c’était le moment ou jamais de réaliser les derniers ajustements d’équipement. Je remplaçais ainsi mon cher katana, qui m’avait accompagné tout au long de ce début d’aventure, par le flamboyant sabre à une main : Sunset. Ses couleurs chaleureuses venaient embaumer mon cœur d’un parfum de pureté et de bonheur. J’effectuais un spin en prenant attention que personne ne soit à portée, avant de le ranger respectueusement dans son fourreau. La porte ouverte, Thelos et l’équipe 1 principalement, s’étaient déjà élancés à l’encontre du roi Gobelin. Les autres équipes s’apprêtaient à entrer elles aussi, afin de combattre les chefs Gobelins qui parsemaient les quatre coins de la pièce. Fuyu retint néanmoins l’attention de tout le monde, donnant à chacun une tâche à accomplir. Finalement, elle se tourna vers moi et m’interpella poliment.

Bien qu’elle soit encore une gamine, j’avais un certain respect pour cette fille. Les autres semblaient l’écouter et Thelos lui accordait sa confiance. Je n’étais certes pas un grand admirateur de ce combattant, mais je reconnaissais sa valeur et qu’il ne donnerait pas le lead des opérations à une personne qu’il ne croirait pas capable d’assumer cette responsabilité. Cependant, je me retrouvais quand même assez gêné d’être détaché de ma partenaire. Nous étions coéquipiers dans ce combat et je me devais de rester à ses côtés, même si mon envie était ailleurs. Je ne m’attachais pas à elle, mais s’il lui arrivait quelque chose, tandis que je serais ailleurs, je m’en voudrais énormément. Toutefois, en plus de ma volonté, j’avais son autorisation de partir combattre les monstres avec les autres. J’hésitais sur la marche à suivre, d’autant qu’elle devait assurer la protection de Roselia en plus de la sienne. Je doutais, mais je devais lui donner une réponse.

-Très bien. J’essaierais de ne pas trop m’éloigner.

Serrant le pommeau de Sunset dans ma main, je m’avançais dans la salle d’un pas incertain. Non loin devant, le premier groupe allait entrer en contact avec l’ennemi principal. Je jetais un œil aux autres équipes, cherchant un moyen de leur venir en aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Combattant

avatar

Je m'appelle Ethana et je suis Combattant


Messages : 278
Date d'inscription : 18/06/2015


Feuille de personnage
Âge: 26
Anniversaire: 13 mai

MessageSujet: Re: [SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20 Mar 18 Oct - 15:49

L’Informatrice des Lames était resté d’un calme glaciale une fois la safe zone atteinte. Elle avait été rassurée en constatant l'habileté de sa partenaire, et sa capacité à encaisser des coups en gardant une jauge de vie d’une couleur correcte. Néanmoins, ce n’était pas le cas de tout le monde, et bien qu’elle ne connaisse pas personnellement les personnes les plus mal en point, elle ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter. Si quelqu’un venant à mourir dans la salle du boss, cela risquait de créer la plus grande désorganisation au sein de la petite troupe et cela serait mauvais.

Elle avait écouté d’une oreille la remarque de la jeune fille, Fuyu, et elle lui avait semblée pertinente. Intérieurement, elle salua le courage de l’enfant, être si jeune et avoir la volonté de se battre était admirable. Et pourtant, cela lui glaçait le sang en même temps. Cette fille aurait dû pouvoir avoir une enfance normale, dans un monde normale...S’ils restaient enfermés longtemps, et cela semblait parti pour durer encore des mois, qu’est-ce que la société allait faire de jeunes gens ayant manqué tout de mois de cours ? Déjà que son propre sort l’inquiétait, à la sortie, celui des enfants seraient sans doute le plus difficile. Mais finalement n’était-ce pas là une raison supplémentaire pour se battre ?

Ses réflexions l’avaient soutiré du brouhaha ambiant et ce ne fut que lorsque la voix du leader des Lames retentit qu’elle regagna la réalité... Enfin, la fausse réalité dans laquelle ils étaient. Alors qu’il les désignait, elle et Yukio, comme étant le groupe 2, elle eut un hochement de tête et son cœur se mit à battre plus vite. Le moment du combat était là, enfin.

Bien qu’elle se soit volontairement isolée de sa compagnonne de groupe après leur arrivée dans la safe zone, elle retourna rapidement à ses côtés. Elles avaient eut le temps de combattre et de discuter ensemble pendant le trajet et l’Informatrice ne doutait pas de leur capacité à s’entendre pour se charger de l’escorte du boss. Pénétrant dans la salle de ce derniers, elle ne perdit pas de temps en contemplation, se contentant d’absorber toutes les informations que lui livraient ses sens boostés aux points de compétence. Sans difficulté aucune elle entendit la voix de Fuyu désignait les cibles de chacun, et une fois de plus, elle eut une pointe d’admiration pour cette gamine, il faudrait qu’elle aille la remercier pour son courage à l’occasion.

"C'est le moment.."Murmura-t-elle pour elle-même.

Puis elle s’élança, sans l’ombre d’une hésitation, vers l’ennemi désigné, conformément aux consignes reçues. Pendant le court laps de temps que dura sa course, elle profita pour analyser son ennemi pour s’assurer qu’elle n’aurait pas de mauvaises surprises. Puis arriver à sa hauteur, elle évita un coup d’un pas de côté avant de lui asséner un revers, scintillant, de lame. Ce fut ainsi que la danse s’engagea pour Ethana, et elle espérait que sa partenaire allait la rejoindre rapidement afin qu’elles puissent occire leurs cibles au plus vite.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voleur

avatar

Je m'appelle Roselia et je suis Voleur


Messages : 240
Date d'inscription : 03/04/2016


Feuille de personnage
Âge: 11
Anniversaire: 22 mai

MessageSujet: Re: [SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20 Jeu 20 Oct - 10:56

C'était à mon tour de rentrer dans l'antre du boss. Je n'était pas non plus tranquille la moitié de mes points de vie avais disparus. Je venais de boire une potion de soin de niveau 1 tout en écoutent thelos qui me dit de m'occuper des soins. C'est vrai je m'en rappelle à la réunion c'est se que j'avais dit pour compenser mon faible niveau. Fuyu à son tour me dit de rester près de la porte et de préparer les potions sans oublier de prévenir quand il m'en resterai aucunes. Sans attendre j'avais déjà sortie une potion pour ne pas retarder le groupe et la garda dans la main attendant un joueur blessé.

Puis je vit que fuyu parla a son familier pour lui dire se qu'il devait savoir. C'est comme sa que je compris que je me trouvé à 1 avec fuyu et kyu-tan. C'était adorable la manière donc elle a expliquer les choses à kyu-tan. Il étais vraiment bien élevée. En plus il correspond totalement à fuyu. Ils forme vraiment une belle équipe ces deux là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Invité et je suis Invité



MessageSujet: Re: [SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20 Ven 21 Oct - 9:46

Je n'avais pas beaucoup parlé, ni agi depuis le début de cette aventure au vingtième étage. Je n'étais pas un combattant, seulement un alchimiste. Même si j'avais des caractéristiques assez importantes en vitalité, je n'équivalait pas un tank. Même si j'avais un peu de force, je ne valait pas un combattant. J'avais en quelque sortes pris une classe qui valait pas grand chose une fois sur le terrain. J'incarnais plus une classe de soutien qu'autre chose. Néanmoins, j'étais là, prêt à en découdre avec le boss du vingtième qui gênait notre progression et notre sortie de ce monde maléfique.

Même si ma motivation en a pris un certain coup suite à la mort de Siley, je continuais à avancer pour donner un maximum de chances aux autres de reprendre leur vie. Moi dehors, personne ne m'attendait; mais le véritable problème était que je n'attendait plus personne non plus. Je n'avais plus aucune raison d'avancer hormis celle d'aider les autres à s'en sortir. Telle était l'idéologie de ma guilde : aider les autres sans rien attendre en retour.

J'avais été placé dans un groupe avec Ayura et affecté à l'éradication d'un monstre. J'avais évidemment mon épée en main droite, mais rien en main gauche. Je pouvais peut-être y placer une potion afin de filer un coup de main le cas échéant. J'en sortais une justement pour être déjà prêt à la faire boire à quelqu'un. Une jeune fille dans un groupe reculé et à la vie inquiétante commença elle aussi à boire une potion afin de restaurer sa vie perdue. Une bien bonne décision qu'elle prenait.

Nous étions prêts tous les deux à faire boire un maximum de potions à nos camarades guerriers. Ensemble nous étions prêts à leur apporter l'aide qui leur fallait puisque nos épées ne pouvaient parler et même si notre groupe était différent. Car il était clair que même si j'usais de mon épée, je n'étais pas d'une véritable aide dans ce combat contre le boss ou ses sbires.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Je m'appelle Cardinal et je suis un PNJ


Messages : 1839
Date d'inscription : 12/01/2014


MessageSujet: Re: [SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20 Dim 23 Oct - 16:21

Tour de Yueko passé !

Au tour d'Ayura !

Akayuri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Combattant

avatar

Je m'appelle Ayura et je suis Combattant


Messages : 131
Date d'inscription : 23/08/2015


Feuille de personnage
Âge: 13
Anniversaire: 25 sept

MessageSujet: Re: [SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20 Mar 25 Oct - 11:50

Devant cette porte encore close, je sentais le stress commencer à monter. Derrière se trouvait un être dangereux, mortel, et nous allions au devant le combattre. Peut-être était-ce du suicide ? Quelle personne saine d'esprit irait risquer ainsi sa vie ? Non, nous étions tous sains d'esprit... Toutes ces âmes enfermées dans ce monde, c'était ça, la motivation. Délivrer les innocents, leur permettre de retrouver leur famille qui devait cruellement leur manquer... Leur permettre de retrouver leur corps qui devait dépérir, allongés sur des lits d'hôpital.

Sur ces pensées, j'inspirais un grand coup, observant les personnes autour de moi. Roselia m'inquiétait un peu... Sa jauge était déjà pas mal descendue, alors que ce qu'on allait trouver dans cette ultime pièce serait bien plus dangereux que les monstres qu'on avait déjà combattus jusqu'ici...Etait-ce vraiment une bonne idée de l'accepter au front ? Je comprenais ses intentions, ici, nous avions probablement tous les même, ou presque... Mais, si elle voulait vraiment intégrer le front, pourquoi ne pas s'entraîner, gagner des niveaux, devenir plus forte avant ? Y avait-elle seulement pensé ? J'espérais sincèrement qu'on allait la protéger durant le combat, car je doutais de sa capacité à survivre seule.
Puis, mon regard se posa sur Kirito. Je ne me faisais pas de soucis pour lui, ou peut-être un peu, mais ces craintes étaient sans doute infondées. Je m'étais attachée à lui. Même si nos débuts avaient été un peu houleux, je ne regrettais pas une seconde notre rencontre. J'étais inquiète, mais au fond, je savais qu'il allait s'en sortir. Et puis il y avait Thelos, pour qui je ne m'inquiétais pas. mon maître d'armes était fort et raisonné. Il ferait attention à lui.
A l'annonce des équipes, je cherchais mon équipier du regard. Je ne connaissais pas cette personne, peut-être même ne l'avais-je jamais croisé. J'aurais voulu aller lui parler, le temps joua contre moi. La porte venait de s'ouvrir, laissant d'abord entrapercevoir une pièce noire et brumeuse. Mon coeur s'emballa, tandis que je posais ma main sur le manche de mon arme avant de la dégainer. Devant mes yeux, je vis le boss faire son apparition. Il était impressionnant... Et possédait quatre jauges de vies. Je n'avais encore jamais vu ça. Avait-on vraiment une chance de le vaincre ? Heureusement, beaucoup de joueurs étaient très forts ici.

La petite Fuyu donna les directives, nous devions prendre le monstre de gauche. Sans me poser plus de questions, je m'élançais vers lui, arme en main, préférant d'abord le contourner pour le frapper dans le dos. Le sbire chercha d'emblée à me faire face, ce qui n'arrangeait pas franchement mes affaires. Quitte à ne pas pouvoir me placer derrière, j'essayais au moins de rester sur le côté, donnant un autre coup au monstre. Ainsi, je pourrais peut-être plus facilement esquiver les attaques de ce monstre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voleur

avatar

Je m'appelle Sigrún et je suis Voleur


Messages : 625
Date d'inscription : 21/03/2016


Feuille de personnage
Âge: 19
Anniversaire: 21 janv

MessageSujet: Re: [SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20 Mar 25 Oct - 15:30

La monté jusqu'au boss ne ce fit pas sans encombre bien évidement, Roselia avait perdus une bonne partie de ces pv, Sigrùn espérait qu'elle ce soigne, si besoin elle le ferait, son rôle était aussi d'aider les autres. Elle eut une pensée pour Sora qui c'était donné du mal pour qu'elle obtienne des potions pour ce combat, elle ce devait de veiller sur les autres au nom de sa guilde, pour sa fierté personnelle et sa jeune amie..

Elle ne dit rien lorsque le groupe vint arriver devant l'immense porte qui mènerait vers l'inconnue, elle frissonna un instant, mais s'interdit toute pensé négative, son père, sa mère.. Non elle devait les oublier un instant, ce concentrer un maximum pour survivre à ce qui l'attendait, survivre à ce combat... La tension était palpable, elle écouta les dires du meneur des lames et comprit qu'elle était avec Sneaker, membre de l'équipe 4, c'est à cet instant précis que tout allait commencer .

De sa position la belle ne put voir qui ouvrit la porte, mais suivant le groupe, elle aperçut ce qu'elle en vit jamais auparavant, une pièce aussi sombre que les ténèbres qui vint s’éclairait par quatre flammes... Kayaba avait donné dans ces effets spéciaux... Ce n'était le plus impressionnant, en effet le géant porteur du cimeterre l'était bien plus, son arme à peine eurent ils le temps d'arriver pointait déjà les différents protagonistes, serait-ce seulement possible de le vaincre ? La belle, équipé de sa fine lame jeta un coup d’œil sur le groupe, tous étaient prêt, chaque hommes et femmes avait le regard fixé vers leur ennemis, elle fit de même sans pour autant oublier ces compagnons. Elle aperçut la jauge de vie du géant, quatre jauges pour être précis puis enfin son hurlement vint annoncer les hostilités, un chef gobelin à chaque braséro vint apparaître et une charge frontale de la part du boss. Les tanks s'occuperont de bloquer le coup, Fuyu l'une des plus jeunes du groupe vint alors ce charger de donner les ordres..

Devoir écouter une enfant gêner légèrement la belle de Persévérance, mais elle semblait avoir l'expérience nécessaire pour, elle dégagé un charisme la petite.

S'exécutant immédiatement, la voleuse ce fraya un chemin vers la droite du trône, elle jeta un œil sur le boss puis analysa au passage un chef gobelin avant de finalement aller à la rencontre de son ennemis. Enfin l'ennemi de la team 4, en effet elle eu brièvement perdue Sneaker de vue, mais savait qu'il était là, non qu'il serait là . La belle aux yeux bleue chargeât directement son ennemis mettant sa vitesse à profit pour changer de direction à quelques mètres de lui et atteindre son flanc de sa lame. La portée de la jeune femme était faible, il lui faudrait être prudente, cible touché elle réagit directement, il fallait en finir rapidement et éviter autant que possible les ripostes, si le switch était bien fait et que la force combiné de Sneaker et Sigrùn était suffisante alors il en serait finit du monstre... Allait savoir !

Sneaker !
Un unique cris qui en dit long sur les intentions de la belle elle vint compter sur l'intervention de son binôme pour achever la bête, mais serait-ce suffisant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin

avatar

Je m'appelle Aegis et je suis Paladin


Messages : 323
Date d'inscription : 21/07/2015


Feuille de personnage
Âge: 25
Anniversaire: 19 novembre

MessageSujet: Re: [SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20 Mer 26 Oct - 18:47

Le temps...

En fin de compte, il est bel et bien le plus grand de mes adversaires, que ce soit en ce lieu ou de l'autre côté. Je ne peux absolument rien faire contre lui. Même si j'ai une confiance aveugle dans cet acier qui me couvre et me borde a longueur de temps, je me rends compte que mon corps commence à s’épuiser lentement mais sûrement au fur et à mesure que les vagues de peau verte et grises viennent s'échouer contre le rempare dressé sur mon bras gauche. Le tout couplé a la faible vision que j'ai du lieu, comment dire que cela commence a tirer dans les fibres musculaire de ce corps factice. Je ne parviens pas as anticiper les assaut successifs, ce qui fait que je me retrouve surpris à chaque nouveau groupe de monstres, et je ne parviens pas a gérer correctement mon souffle et mon énergie. Je commence à me dire depuis quelques minutes, si ce n'est quelques heures, que je devrais prendre le temps d'investir dans la compétence de Vision Nocturne si je ressors de ce lieu.

Et encore, cela n'est rien d'autre que les effets et impactes physique immédiat. Comment dire que le temps passé dans cette geôle multimédia ne laisse pas mon esprit sans impacts. Je me sens différent. Si bien que je ne sais même plus moi même si je vais réussir à rester debout jusqu'à ce soir. Ces doutes s’intensifient depuis quelques jours. Je me rends comptes que mon nom finira tôt ou tard aux côté de ceux que j'ai pu côtoyé et qui se retrouvent rayés sur cette stèle noirâtre du premier pallier. Et le pire dans tout cela, c'est que ça se fera sans souvenir de celui que j'ai un jour été.
Je ne suis vraiment rien et tous ces efforts fournis pour aider me semblent si... vains. Quel intérêt ais-je encore a rester debout ici. Je ne suis que de passage après tout... un courant d'aire dans l'histoire... insignifiant et éphémère... je n'ai même plus qui que ce soit qui peut encore m'attendre. Celle qui était tout pour moi n'est plus et je commence lentement a perdre ses trais de ma mémoire, mes frères et sœurs ne doivent plus se faire d'illusions depuis le temps que j'ai quitté les murs de la maison familiale, mes parents n'ont jamais souhaiter de ma présence, et l'autre crevard n'attends qu'une chose, me voir enfermer si ce n'est pire.

Tiens, nous voici enfin arrivé devant cette immense porte qui marque notre objectif. J'ouvre machinalement mon interface et peut constater que les heures ont bel et bien filé depuis notre départ de la citées principale de l'étage. A peine arrivé que je vais me trouver un petit coin a l 'écart de ce groupe disparate pour me laisser tomber lourdement. Je ne tiens pas à leur infliger l'insulte de ma présence sans intérêt ni but. Je ne suis plus riens depuis trop longtemps et il est grand temps que je me fasse à cette idée. Ils n'ont pas besoin de quelqu'un qui a abandonné tous les siens pour aller vivre sa vie.

C'est fou ce que ce bloque rocheux est agréable soudainement dans mon dos, comme un support indescriptible. Ma tête vient profiter à son tour de ce soutiens et mes yeux se ferment légèrement. Ces quelques secondes de calme commencent déjà à m'alléger. C'est étrange, mais j'ai comme la sensation que je sais ce que je dois faire ici. Un peut comme si mon rôle et ma place dans ce monde viens de se révéler à moi. Et le son des groupes de joueurs commençant a parler entre eux, à rire comme à se plaindre n'y sont pas étrangers.

Je baille, me passe la main dans les cheveux avant de laisser mes doigts redescendre lentement sur mes yeux. Puis je laisse par deux nouvelles fois ma tête taper contre la roche en dossier avant de la secouer comme pour me remettre les idées en place. Je suis venu ici pour eux tous, pour faire en sorte que je puisse faire un change équitable, qu'ils puissent tous rentrer chez eux à coup sûr, pour que dans le pire des cas, une vie puisse permettre aux autre de s'en rentrer sauf.
J'ouvre mon inventaire de jeu d'un geste mou de la main, et fait glisser mon arbre de compétence pour en arriver jusqu'à celle qui m’intéresse. Je valide ma sélection. Un petit pinceau se matérialise dans ma main droite alors que dans la gauche, c'est une palette de couleurs qui apparaît.

Tranquillement dans mon coin, je commence a faire tourner le bout de crains dans la matière ressemblant a de la peinture. C'est le violet qu'il me faut ici et aujourd'hui. Lentement, en prenant bien le temps de m'appliquer, je laisse le pinceau courir sur la peau de mon visage.Le fait de m'être mis à l’écart me permet de m'appliquer sans perdre ma concentration. Je ne saurais dire pourquoi ni comment, mais je ne sens pas l'utilité d'un miroir pour écrire les mots en cet instant, comme si ces derniers ne se contentent que d'une seul chose, suivre le flux de mes pensées. Le frais de la matière colorante confirme la justesse du tout.

Les minutes glissent lentement sur l'horloge de l'interface de compétence, et je me rends compte qu'il est très long d'user de cette dernière pour le peut de bonus apportés à mes caractéristiques. Enfin bon, je finis par terminer ma dite œuvre juste avant que la voix du chef de cortège ne passe au dessus du brouhaha. Je ne parviens pas vraiment à traduire le tout comme il faudrait, mais je crois comprendre qu'il cherche à nous attribuer nos rôles... Tsss... vivement que tout cela se soit terminé, que je puisse m'en retourner à mes balades en solitaire dans ces terres. Une chose est sûr, je n'apprécie toujours pas d'être supervisé...

L'indicateur de compétence indique le total de bonus accordé par ma compétence, juste ce qu'il me faut pour couvrir l'intégralité des risques du maître des lieux. Je valide le tout et me passe la main devenue libre sur le faciès.

peintures du visage, texte écrit en Français:
 

Bon, et bien je crois que l'heure est arrivée cette fois ci. Je ne pourrais pas garder plus a l'ombre le fruit des travaux de ces dernier jours... Il est enfin venu le temps de revêtir ma tenue de cérémonie qui pourrait bien devenir mon linceul... Avec lenteur, je laisse mes doigts faire glisser la liste déroulante de mon équipement pour enfin finir par sélectionner l'ensemble d'armure désiré. Aussitôt, une légère auréole bleutée commence à se créer autour de moi pour finalement marqué les changements opérés : Mon lourds plastron à laissé place à une chemise de maille. Mes brassards argenté ne sont plus, remplacés à leur tour par de fines pièces d'acier ouvragés aux reflets noirâtres. Sur mes jambes encore fléchies, me jambières de tissus usée par un temps inconnu se sont extirpées pour laisser leur place a de lourdes jambes armurées dans les même tons que mes protections de bras. Et pour terminer, le casque en bol que je portais jusqu'à aujourd'hui n'est plus, à sa place, un bassinet aux fentes semblant foudroyer tout ce qui passe devant elles par dessus lequel la capuche de mon bliaud blanc ornant une magnifique croix noir vient compléter mon air amical. Même le bouclier bleu qui m'a accompagné pendant tant de temps n'est plus, remplacé par un nouveau bien plus assorti a mon ensemble. Seul reste l'épée fixée à ma ceinture.

Je finit par me décider a me sortir de mon coin lorsque Thélos semble me pointer du doigts pour m'indiquer mon groupe. Le casque retiré et sous le bras, je me dirige vers mon groupe de fortune, les jambes drapé dans les pan de tissus aux reflets et effets fantomatiques. Les deux autres membres de mon équipe semblent prêt à y aller. Je les vois parler, mais étrangement, je ne parviens pas le moins du monde à traduire ce qu'ils disent. C'est bien le moment. Le bourdonnement typique de moments important vient de faire son apparition... Cette fois ci, nous y sommes pas de doute. Le plus lentement possible, mon casque vient m'isoler du bruit environnant, ne laissant que le rythme de ma respiration pas encore adaptée à son environnement, et mes mains rabattent la capuche par dessus.

Je fait un cercle de la tête pour m'assurer qu'aucune pièces ne soit gênante, et après quoi, le tintement de la lame quittant son fourreau venant de ma taille me fait légèrement frémir. Oui, enfin, pendant tant d'années j'ai lutté contre moi même pour terrer au plus profond de mon âme ce c^té sanguin et assassin, or aujourd'hui il faut qu'il soit plus présent que jamais.

Le raclement des lourds pans de portes poussés par le chef de cortège résonne dans la pièce ainsi libérée et après un dernier souffle, ma jambe franchie cette limite en même temps que les deux joueurs à mes côtés. Alors que les échos de nos pas groupés nous enlacent pesamment, quatre immenses braseros s'enflamment dans un souffle de combustion terrifiant, mettant à jour l'hideuse créature maîtresse du lieu.

Dès l’instant où elle laisse une longue complainte filtrer de ses crocs acérés en nous menaçant de sa lourde lame, j’entends derrière moi tout le monde se précipiter à sa place. Maintenant, je sais ce que j'ai a faire. Je en suis pas venu pour enfiler des perles, oh que non. Mes lèvres commencent à remuer lentement et un léger son venant de ma langue natale s’échappe d'elles. Je sens que je vais bien vite regretter ce que je m’appète a faire. Progressant coudes a coudes avec le trinôme, je choisi juste le dernier moment pour faire trois pas de côté et légèrement hors de la formation. J'espère juste que mon niveau de compétence en Attention est suffisant pour, une fois couplé avec un isolement, attirer le roi gobelin sur mes dents. Je veux prendre la première frappe, il faut que je la prenne. Que si quoi que se soit d’inattendu se produise, les autres puissent s'y préparer dans le peut de répits offerts...

L’Éternel est mon berger: je ne manquerai de rien. Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles. Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, à cause de son nom. Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi... Ta houlette et ton bâton me rassurent.Tu dresses devant moi une table, en face de mes adversaires. Tu oins d'huile ma tête, et ma coupe déborde.

Oh oui qu'elle déborde, et non de vin ou de sang, mais bientôt de pixels !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voleur

avatar

Je m'appelle Sneaker et je suis Voleur


Messages : 350
Date d'inscription : 10/10/2015


Feuille de personnage
Âge: 32
Anniversaire: 17 oct

MessageSujet: Re: [SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20 Sam 29 Oct - 11:20

HRP:
 

L'excitation était à son comble, j'en voyais s'inquiéter, d'autres piaffer d'impatience d'en découdre avec ce monstre qui pouvait nous réduire à néant et puis je me sentais moi-même déterminé à en finir. Notre arrivée dans la zone safe avait permis à certains, dont moi, de souffler un peu pour se calmer, se soigner, manger un biscuit, se curer le nez... Bon ça je ne l'avais pas vu, mais je suis sûr que quelqu'un l'a fait. J'en vois qui entre dans la salle, c'est la petite fille avec un renard qui semble nous guider stratégiquement alors je l'écoute avec attention jusqu'à savoir où je dois aller me placer. Pour être honnête, ça me fait drôle de voir une si petite fille prendre les commandes, mais si on la laisse faire c'est qu'elle doit savoir de quoi elle parle. Puis j'ai entendu une rumeur courir à propos d'elle et qui disait qu'elle avait déjà participé au boss du pallier 10, alors elle était forcément plus puissante que ne le laissait supposer sa voix douce et légèrement fluette.

Les groupe se formait doucement, mais l'agitation ambiante rendait tout cela un peu confus pour moi, j'avais l'impression d'être perdu au milieux d'une mer déchaînée. Un grand gaillard au cheveux rouge que je reconnaissais comme le chef des lames avait ouvert la porte, on s'y était engouffré, pour écouter Fuyu et maintenant...

Maintenant je fonçais me positionner à l'endroit indiqué par la fillette, prenant ma faux bien en main et jetant un regard vers le premier monstre qui s'animait dans notre coin. Sigrún s'était jeté sur lui avec la férocité d'une lionne enragée pour l'attaquer de front. Le temps d'arriver jusqu'à elle, j'activais mon skill d'[Analyse] sur le gobelin qu'elle venait de taillader et l'entendit crier mon nom. À peine stoppé, j'utilisais mon élan pour donner un coup de faux au monstre qui se pris un "Skull Breaker" dans la figure avant même que je ne comprenne que le combat avait commencé. J'eus à peine le temps de cligner des yeux et de jeter un rapide coup d'oeil vers ma partenaire au cheveux d'argent que j'entends le combat s'engager du côté du roi Gobelin. La boucherie allait commencer...

J'avais l'impression de sentir le sang battre dans mes tempes, d'entendre les battements de mon coeur accélérer, de voir les choses avec moins de netteté que d'ordinaire. La panique. La panique est une ennemie que j'ai appris à gérer avec mon travail, mais jamais comme ça, elle n'a jamais été aussi forte. Un simple coup d'oeil vers Sigrún et son air déterminé me permets d'enrayer une partie de cette peur stupide (bien que totalement justifiée de mon goût) et je resserre ma prise sur ma faux.

- "Je suis prêt quand tu veux demoiselle !"

Elle et moi allions protéger notre partie de la salle, il n'était pas question une seule seconde de laisser ce monstre gagner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Je m'appelle Cardinal et je suis un PNJ


Messages : 1839
Date d'inscription : 12/01/2014


MessageSujet: Re: [SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20 Mar 1 Nov - 2:17

Le Roi Gobelin chargea. Son cimeterre, ça et là ébréché, trainait au sol derrière lui en produisant un crissement aigu, désagréable. Presque autant que son cri de guerre.  Tandis qu'aux coinces de la salle les combats font rage et que les coups s'échangent, il se forme un espace au centre, plus tranquille. Plus propre. Shukuro et Aegis se posent en remparts, vivantes murailles érigées et fières, et leur Attention en plus de leur position droit sur la ligne d'attaque du monstre leur permettent de faire le travail de manière effective. Le Roi Gobelin lève son immense arme  et l'abat d'une tranche horizontale brutale. La lame courbe vint riper sur les deux boucliers dans un éclat de lumière jaunatre, et seul un petit point de vie est décompté aux deux Paladins.

Le coup n'est pas terminé qu'une silhouette humaine jaillit brusquement derrière le boss, émergeant de son dos pour les figures qui se trouvaient devant le monstre. Shade abattit violemment la lame gigantesque qui l'accompagnait, lézardant le dos du monstre d'une balafre rougeâtre avant de retomber sur ses pieds. Le monstre chancela sous le poids de l'impact mais se tourna tout de même vers cette impudente, qui risquait très probablement d'être la prochaine cible de ses assauts, on dirait. Du moins en l'état actuel des choses.

Autour de cet ilot, d'autres batailles faisaient rage. Les coups d'Ayura, d'Ethana sans son binôme restée dans la safe zone, de Sigrun, de Ritcha et de Reku fondent sur les Chef Gobelin et subissent de plein fouet des assauts dévastateurs. Celui d'Ethana est tranché net tandis que le duo Ritcha/Reku abat coup sur coup l'ennemi, en laissant une bouillie de pixel. Seuls celui d'Ayura et Blast, et de Sigrun et Sneaker ; résistent assez pour contre attaquer sur la personne qui les a blessés.


Résumé des PV:
Boss - 96.13%
Chef Gobelin 2 - 53.06%
Chef Gobelin 3 - 42.86%
Chef Gobelin 1 et 4 - Mort

Aegis - 459/460 99.78%
Ayura - 199/240 82.92%
Roselia - 115/160 71.88%
Shukuro - 399/400 99.75%
Sigrun - 299/300 99.67%
Yueko - 276/280 98.57%

Rappel de l'ordre de réponse:
 

Règles de combat:
 

HRP important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Invité et je suis Invité



MessageSujet: Re: [SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20 Mer 2 Nov - 17:20


Thelos s'était mis en mouvements. Le corps souple et félin du meneur des Lames était projeté vers l'avant avec toute la vélocité qu'il était capable de déployer, dans une posture clairement offensive. Son poids était porté sur l'avant et sa course décrivit un arc de cercle qui visait tout d'abord à l'éloigner du monstre, sa préoccupation principale de ce combat. Sa seule préoccupation, même. Il était totalement concentré sur le Boss, conscient que sa mission était sans doute une des plus risquée mais indéniablement celle qui lui allait le mieux. Cela ne lui laissait que très peu de droit à l'erreur, mais cela, le bretteur aux cheveux rouges s'en fichait. Il était bien trop heureux de pouvoir enfin retrouver les sensations d'un vrai combat pour se laisser paralyser par la peur de l'échec ou celle de mal faire.

Comme toujours lors de ses batailles, l'esprit du jeune homme était en sommeil, et seuls ses reflexes et ses perceptions, étendues au possible pour saisir la moindre nuance, la moindre variation de cette grande et vibrante symphonie, lui servaient de repère. Il passa à côté d'un Chef Gobelin sans faire attention à lui, entendit rapidement qu'on lui tapait dessus mais déjà ne s'en souciait plus. Ne s'en était jamais soucié. Son arme reposait sur son épaule, tenue à une main seulement pour lui permettre une meilleure mobilité.

Le Boss venait d'abattre son premier coup. Comme prévu, la longue lame n'avait rien pu faire contre les deux Paladins qui restaient debouts et donnaient l'impression qu'ils le seraient contre vents et marées. Shade sanctionna le Roi Gobelin sévèrement, et ce dernier s'était tourné vers elle sans se douter de ce qui allait d'ici quelques fragments de secondes lui broyer les flancs en tenaille. Thelos eut un sourire mauvais et accéléra, se jetant en avant en activant son Sprint. Il avait calculé la distance entre lui et le Roi Gobelin, concentra ses pensées sur le skill de Charge qu'il voulait utiliser pour renforcer la puissance de sa frappe et entra en action.

La claymore se changea en onde de lumière mouvante entre les mains du bretteur. D'immobile, elle devint souffle alors que Thelos la faisait basculer en avant, la garde nichée entre ses deux mains. La lames, en un arc de cercle vif, taillada l'intérieur du genou droit du Roi Gobelin alors que le mercenaire glissait son pied droit vers l'avant pour accompagner le coup. Accentuant son geste, il ramena le pied gauche à lui, pivota ses hanches une fois de l'autre côté du monstre pour se retourner face à lui. L'onde lumineuse suivit, souple et dansante, alors qu'il ramenait violemment ses coudes vers la droite en bloquant ses poignets. La morsure meurtrière de sa claymore frappa de plein fouet l'extérieur du genou, cette fois, dans la diagonale exactement opposée à la première, et tandis qu'un grand X vert terminait de luire autour du genou tailladé du monstre, le meneur des Lames bondit puissamment en arrière pour essayer de ne pas gêner le travail des Tank. Ni celui du faucon noir qui s'apprêtait à fondre sur leur proie.

- Switch !

Il espérait avoir salement endommagé le Boss, assez pour le réduire dans sa mobilité avant tout.
Revenir en haut Aller en bas
Forgeron

avatar

Je m'appelle Shade et je suis Forgeron


Messages : 685
Date d'inscription : 16/03/2015


Feuille de personnage
Âge: 17
Anniversaire: 02 septembre 2005

MessageSujet: Re: [SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20 Ven 4 Nov - 16:31

Ma frappe avait été lourde mais seulement quelques centimètres de la vie du boss furent enlevés. Comment pouvait-il être si résistant. Quelle était donc cette résistance ? J'étais de dos, activant ainsi ma compétence de stratège et ma frappe fut lancée à pleine puissance. Le seul indicateur que mon coup avait été violent était la tête du boss. A peine l'avais-je frappé qu'il se retourna vers moi, lentement. Son faciès exprimait clairement une envie de meurtre et son regard se pointait sur moi. Il était solide, mais savait-il vraiment frapper ? Mon expression faciale ne fut en aucun cas modifiée : peut-être prendrais-je peur une fois qu'il m'aura ciblée, et frappée. Dans tous les cas je devais penser à ma défense. Parer ou esquiver, telle était la question. Il était dommage que ma vitesse ne me permette pas de taper deux fois plus vite que lui. Je sentais en outre que je le dépassais allègrement au niveau rapidité mais pas suffisamment pour armer une seconde frappe avant qu'il ne réplique. Cependant, cela me donnait peut-être le temps de mieux organiser ma défense.

Pendant ce temps l'un des sbires gobelin était tombé : quelle bonne nouvelle ! La signification de cette victoire était qu'un groupe était maintenant en sécurité et qu'il allait peut-être pouvoir venir nous aider. Ce qui ne serait pas de refus car la vie du boss était quelque peu réticente à la descente. L'autre bonne nouvelle était que Thelos avait parfaitement calculé son coup : ce groupe avait été d'une efficacité remarquable. Néanmoins, deux autres chefs gobelins étaient encore de la partie. Je me demandais si nous n'avions pas créé des groupes un peu déséquilibrés. Quoi qu'il en soit, personne n'était mort ou ne criait à l'aide. Tout allait donc pour le mieux. Je n'avais plus qu'à me concentrer sur mon travail et attendre en position défensive que les tanks reprennent l'attention du boss. A ce moment là seulement, il me sera judicieux d'attaquer de nouveau. Afin de les aider, j'écartais légèrement mes paupières pour activer ma compétence Intimidation. J'avais bon espoir qu'avec celle-ci d'activée, le boss ne se soucie plus trop de moi et qu'il m'oublie un peu plus à l'avenir.

Soudainement, l'attention du boss allait être reprise par quelqu'un qui frappait, à mon humble avis, bien plus fort que moi. Il s'agissait de mon supérieur hiérarchique. Thélos s'était engagé dans le combat contre le boss et était venu me donner ce dont j'avais besoin. L'avait-il fait exprès ou non, peu importe. Grâce à cette frappe davantage meurtrière que la mienne, le boss allait forcément venir à le cibler. Entre deux douleurs, si vous aviez le choix d'en supprimer une et une seule, ce sera toujours la plus intense que vous choisirez. Il était donc évident que j'en arrive à cette conclusion. L'attention sur moi serait diminuée grâce à Intimidation, Thelos générait bien plus de menace que moi en faisant exactement la même chose : soit le boss allait se concentrer sur ce dernier, soit sur les tanks. C'était ma chance ! Me replaçant sur le côté gauche du boss, j'avais une ouverture parfaite. Dans ce bond en avant, ma monstrueuse épée eût du mal à décoller mais elle ne me freina point. Aussitôt que mes appuis furent stabilisés au corps à corps direct du flanc gauche du boss, mon bras droit, encore tendu vers l'arrière, bénéficia de toute la puissance que mon corps pouvait lui communiquer quand je l’abattis en avant. Fort de l'élan de mon repositionnement ajouté à la violence de la manœuvre, toute l'énergie générée fut transmise dans la déformation la plus meurtrière possibles des côtes de mon ennemi.

La fin du mouvement ne devait pas être laissée au hasard, non. La force fut telle, que mon épée passa largement à travers le boss pour se rabattre devant moi. La laisser continuer m'aurait désaxée et ce déséquilibre m'aurait valu un temps où j'aurais été totalement vulnérable. De ma main gauche, je venais attendre le retour de la lame et une fois qu'elle fut bloquée, je laissais ma main droite faire le reste seule. Ma main gauche n'avait qu'un rôle d'équilibre pour contrebalancer comme elle pouvait, le poids d'une épée aussi massive tenue au bout d'un seul membre.

Pendant que les autres continuaient leurs actions, il ne me restait plus qu'à analyser du mieux possible ce que le boss compte faire et d'agir en conséquence.

_________________


Tu ne me connais pas encore ? Ma Fiche Personnage.
De quoi suis-je capable ? Ma Fiche Technique
Shade n'appartient à aucune guilde.
Shade n'est pas encore mariée.
Shade parle en color=#ff0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin

avatar

Je m'appelle Aegis et je suis Paladin


Messages : 323
Date d'inscription : 21/07/2015


Feuille de personnage
Âge: 25
Anniversaire: 19 novembre

MessageSujet: Re: [SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20 Dim 6 Nov - 9:02

Dans un premier temps, ce fut des fragments de pierres qui vinrent ricocher sur me visage avant de disparaître en petits tintement bleutés. Les éclats ainsi reçus ne sont rien d'autre que les messager de ce qui me semble être bien plus lourd et violent. Le seigneur des lieux finit sa course à quelques mètres de nous avant de se tordre de tout son corps difforme en tirant son immense sabre. L'aire lourd et étouffant de la pièce commençant à devenir pesant siffle lors que la lame adverse entame son mouvement. Nous y voilà, le tout premier échange.

L'acier de mon bouclier se met dès lors a trembler, ondule et se plie dans de multiple sens sous la force de l'impacte avant de reprendre son aspect normal. Pendant quelques secondes, je tiens bon, restant droit tel un roc sans flancher, puis sans comprendre ce qu'il m'arrive, ma jambe droite faiblit, et finit par lâcher pour me pousser à mettre genoux au sol. J'ai fait le con... Je n'aurais pas du m’écarter. Je pensais pouvoir attirer tout le coup sur ma tête, mais je n'avais pas imaginé qui effectuerais un balayage. Si j'étais resté près de l'autre bouclier, la force d’impact aurait été divisée, et je ne me retrouverais pas à trembler de tous mes membres. Je suis vraiment pathétique !

Alors que mon armure continue de racler le sol, je tente de trouver un point d'appuis sur mon pied gauche pour pouvoir me projeter dans le sens inverse, et ainsi retourner au corps à corps. Les secondes sont longues, horriblement longues lors de cette déchéance, et pourtant, je continu à espéré pouvoir luter contre cette force. Dans un bon film d'action ou je ne sais quel anime Japonais, j'aurais sûrement réussi cela, mais je suis dans la réalité là, et alors que mon pied d'appuis semble avoir trouvé quelque chose de solide pour me relancer dans la mêlée, je déploie chaque fibre musculaire de ma patte folle tel la corde d'un arc... mais le poids de mon équipement défensif ne me fait réaliser qu'une seule et unique chose... un magnifique soleil par dessus mon point fixe.

Le cul à terre, ma tête s'en vient heurter avec une telle violence le sol que mon heaume se fait la belle. Je continu ma lancée en roulant quelques mètres avant de rouvrir les yeux. Les doigts se resserrant tour a tour sur les sangles de mon boucliers puis sur le cuir du manche de mon épée, je me relève. D'un revers de la main armée, je m’essuie les lèvres et me relance dans la mêlée, bouclier en avant et fer de lame posé dessus.

Je ne resterais pas derrière avant le coup suivant ! Oh ça non !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Combattant

avatar

Je m'appelle Kirito et je suis Combattant


Messages : 766
Date d'inscription : 01/05/2014


Feuille de personnage
Âge: 14
Anniversaire: 7 oct

MessageSujet: Re: [SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20 Dim 6 Nov - 11:32

Une chance que je ne m'étais pas trouvé plus près de notre adversaire lorsque celui-ci, d'une démarche un peu claudicante, avait fait traîné la lame de son cimeterre qui crissa sur le sol tandis qu'il avançait vers nous. Ou encore lorsqu'il hurla et que la portée du cri de guerre fit raisonner la salle entière. Claudicant, mais pas moins impressionnant; on aurait dit l'incarnation d'un personnage de jeux d'horreur grandeur nature. Hors contexte, on aurait pu nous penser complètement fous de nous précipiter, armes en avant, vers ce colosse effroyable. Avec une certaine assurance en plus, maintenant que la stratégie à adopter était imprimée dans les esprits. Indéniablement, les plus courageux d'entre nous seraient ceux qui, protégés derrière leur bouclier, assisteraient au spectacle aux premières loges. Et le spectacle, c'était ce titan qui hésiterait encore moins que nous à les cribler de coups par le moyen d'une lame plus grande qu'un être humain.

Alors que j'avais poursuivi ma course jusqu'à lui, j'avais usé de [Sprint] en passant devant un Chef Gobelin lorsque j'avais vu celui-ci lever son arme pour tenter de me stopper d'avancer. Gagnant de la vitesse, j'avais deviné - ou imaginé - son coup frôler les pans de mon manteau anthracite et je m'en étais félicité intérieurement: il avait manqué une occasion, ce serait sans doute une chance de faire gagner du temps à l'équipe qui le prendrait ensuite en charge. Je n'avais pas adressé un regard à ce monstre, comme si détourner mon attention de la silhouette gigantesque qui le menait m'aurait ralenti dans mon élan. A ma gauche, l'ombre de Thelos s'était profilée alors qu'il fondait en ligne droite sur lui tout comme moi; ce fut l'affaire d'une seconde à peine, deux ou trois peut-être, mais il l'avait avant moi. Le timing avait joué en notre faveur, pensais-je alors que je fronçai les sourcils.

Dans ma main droite, mon épée venait de se mettre à luire d'un éclat ambré et j'attendis le signal de la voix de mon chef pour bondir et activer [Charge] afin de gagner en puissance. J'avais visé juste au-dessus de sa cheville, et j'avais décollé les pieds du sol pour m'assurer d'appuyer encore plus mon assaut en faisant jouer mon poids corporel.
J'avais le temps pour une seconde attaque, songeai-je en étudiant du regard ses mouvements pour essayer tant bien que mal d'estimer une vitesse approximative, à condition d'être réactif. Soit ayant déjà pris le temps de réfléchir, soit de carrément en faire l'impasse. Alors cherchant à me réceptionner vivement, je bondis directement dans les airs en ayant recours aux quelques points d'[Acrobatie] que j'avais emmagasinés pour gagner un peu de hauteur, et tournai sur moi-même pour entailler, cette fois, le commencement supérieur de son mollet. Et à peine ayant regagné le sol, je tentai à m'écarter du Roi Gobelin par l'arrière pour laisser la place aux Tanks d'assurer la protection de notre groupe.

Posté légèrement en retrait, je vérifiai dans la salle les silhouettes des joueurs que je pouvais distinguer et leur jauge de vie. Roselia était en retrait, et je la congratulai mentalement d'être prudente. C'était de nouveau un vert affirmé qui faisait office de PV; Ayura avait commencé à prendre des dégâts elle aussi, mais pas assez pour se mettre en danger tout de suite. A moins qu'il ne nous réserve déjà un coup de poker alors qu'il venait à peine d'être attaqué et riposte avec violence - ce qui était très improbable selon les lois régies par SAO - personne n'était en danger tout de suite. Mais surtout, deux des quatre assaillants prêtant main forte à leur souverain avaient déjà disparu de l'endroit.

_________________
© by Ayura
Fiche technique
Couleur d'écriture: #003399
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Contenu sponsorisé et je suis



MessageSujet: Re: [SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20

Revenir en haut Aller en bas

[SUJET PRINCIPAL] Bataille contre le boss de l'étage 20

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Sujets similaires

-
» Tyranide vs Chaos
» Rapport de bataille Eldars d'Iyander contre Korsairs Orks
» Clinton : Une bataille féroce contre Obama
» Lutte contre le deboisement: Une victime de plus des anti-nationaux
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sword Art Online - Rpg :: -Coin RP- :: Etage 11 à 20 :: Etage 20 :: Bataille du boss-